Nautisme info

2016, un nouveau Tour de France à la Voile pour Damien Seguin et la Fondation FDJ avec un Top 10 en perspective

2016, un nouveau Tour de France à la Voile pour Damien Seguin et la Fondation FDJ avec un Top 10 en perspective
janvier 22
14:48 2016

Damien Seguin a l’énergie des insatiables. Celui qui a fait retentir la Marseillaise au cœur d’Athènes lors des Jeux Paralympiques de 2004 aime courir plusieurs lièvres à la fois, pourvu qu’il s’agisse de haut niveau et de compétition de voile avec des valides ou des sportifs handicapés.
Damien, né sans main gauche, est avant tout un homme engagé. C’est cet engagement qui le lie profondément à la Fondation FDJ. Acteur majeur du mécénat sportif en France, la Fondation FDJ a croisé la route de Damien en 2015. En quelques échanges, la Fondation a trouvé correspondance dans le discours du skipper et ce qui guide l’un de ses combats : l’intégration des sportifs handivoile.
Ensemble, et en partenariat avec l’association Des Pieds et Des Mains dont Damien Seguin a toujours porté les couleurs, ils se sont engagés pour 3 années (2015 à 2017) pour offrir la possibilité à des jeunes handicapés d’accéder à la pratique de la voile. Les valeurs partagées forment le solide socle de ce triumvirat. Avec une ambition commune : contribuer à faire changer de regard sur le handicap.

2016, un nouvel objectif sportif, un nouvel équipage

Lors de la conférence de presse sport FDJ de ce jour, en présence de Stéphane Pallez, Présidentedirectrice générale FDJ, et entouré des coureurs de l’équipe cycliste de Marc Madiot, ainsi que de son nouvel équipage, Damien Seguin a affiché son ambition : « entrer dans le Top 10 du classement général soit dans le premier tiers ».
Il a recruté un équipage taillé pour atteindre cet objectif. En choisissant Pierre Le Clainche, Mathieu Renault, Mathieu Bourdais, Antoine Joubert et Eric Flageul (skipper handivoile) comme équipiers, Damien s’est donné les moyens de ses ambitions.
« Nous avons tiré les leçons de notre première participation l’an dernier. J’ai choisi d’élargir l’équipe pour avoir une meilleure gestion de la fatigue et aussi pour nous assurer une compétitivité constante. Garder le bon rythme de compétition sera l’une des clés » explique le skipper du Diam 24 Fondation FDJ – Des Pieds et Des Mains.
Tous ces marins affichent aussi des expériences riches et viennent pour la plupart du multicoque. « On peut dire que l’on a une approche beaucoup plus professionnelle. L’équipage est davantage typé multicoque » ajoute Damien.
Pour peaufiner les armes de cette équipe, le skipper de la Fondation FDJ a choisi de participer à la majeure partie des épreuves d’avant-saison (Spi Ouest France / Grand Prix Atlantique / Grand Prix de l’Ecole Navale / Multico Bénodet / Raid de Quiberon / Raid Emeraude).
Damien fait le pari que chacun va apporter énormément au collectif. « On sent tout de suite qu’il y a une facilité de compréhension entre nous. Chacun a participé au Tour de France l’an dernier, sauf Eric. On essaye de voir ce qui avait fonctionné ou ce qui n’avait pas marché dans les différents équipages. On ne part pas d’une feuille blanche. On sait où on va ! » raconte-t-il déjà impatient de retrouver son multicoque.

Un projet partagé avec de jeunes espoirs

En collaboration avec son entraineur Jean-Jacques Dubois et avec l’aide de l’association Des Pieds et Des Mains, Damien a sélectionné des Jeunes Espoirs handicapés pour un programme de formation au sein de l’Ecole Nationale de Voile (Pôle France Handivoile). Cette détection va permettre aux jeunes d’accéder à un dispositif spécial en multicoque. Certains seront présents sur le Tour de France à la Voile pour partager leur expérience avec le public et organiser des baptêmes sur deux bateaux adaptés pour la navigation de personnes handicapées.
L’un des jeunes embarquera cet été pour une régate de coefficient 0 sur le Tour de France 2016. « Nous avons reçu beaucoup de candidatures. Certains jeunes ont des profils très intéressants. Nous en avons retenu une douzaine. Tous ne peuvent pas venir s’entrainer à l’ENV mais ils doivent monter un programme sportif cohérent en multicoque pour pouvoir accéder à ce système de formation. Nous avons mis en place des bourses avec l’association pour permettre à ces jeunes d’accéder à la
formation. L’objectif est de les former et de les faire progresser rapidement » raconte Damien. Une formation qui devrait les mener au plus haut niveau puisque les meilleurs d’entre eux intégreront

Partager

Articles en relation