Nautisme info

avril 22
16:42 2015

L’ISAF Sailing World Cup Hyères – TPM, la troisième des cinq étapes de la Coupe du Monde 2015 après Melbourne en décembre et Miami en janvier, s’ouvre demain, dans le Var. Pour cette épreuve, seuls les 40 premiers du classement mondial de chacune des dix séries olympiques ont été sélectionnés. Le niveau s’annonce donc particulièrement relevé. En 49er FX, Julie Bossard et Lili Sebeci espèrent tirer au mieux leur épingle du jeu surtout que la tendance que la semaine est aux petits airs, des conditions qui, généralement, leur réussissent plutôt bien.

Sur place depuis une semaine déjà pour s’entraîner sur le plan d’eau Hyérois, l’élite mondiale de la voile olympique et paralympique va entrer dans le vif du sujet demain, les premières courses officielles étant programmées à partir de 13 heures. Chez les 49er FX, Julie Bossard et Lili Sebeci ont également pris leurs marques sur place, montrant de jolies choses sur certains petits parcours avec les étrangères la semaine dernière, mais elles savent que la tâche qui les attend ces prochains jours ne s’annonce pas facile, toutes les meilleurs mondiales de la série ayant répondu présents à l’évènement. « Les Brésiliennes, les Danoises, les Néo-Zélandaises, les Britanniques et les Allemandes sont les équipages forts du moment et ils sont tous là. Ca va être dur mais parfait pour se jauger », explique Julie qui a décroché sa place pour Hyères en début de mois.

Toutes les meilleures à poste

« Les 30 premiers duos de la Ranking-List de l’ISAF (le classement mondial) ont été sélectionné d’office et dix places ont été attribuées à l’issue du Trofeo Princesa Sofia à Palma. C’est aux Baléares que Lili et moi avons décroché notre place », précise la jeune femme, qui régatera sur un bateau neuf pour l’occasion. « Nous avons hésité à le prendre dès maintenant ou à le garder pour les championnats d’Europe et du Monde mais nous nous sommes dit que c’était une épreuve à enjeux malgré tout, car nous devons bien marcher pour rester dans le Top 40 mondial et ainsi nous qualifier pour la prochaine étape de la Coupe du Monde qui aura lieu à Weymouth, en juin », ajoute la jeune femme, précisant par ailleurs que contrairement à d’habitude, cette semaine les 49er FX régateront en flotte.

Des courses en flotte

« Courir à 40, ça change forcément un peu la donne, notamment sur les phases de départs et aux approches de marques. De plus, il va y avoir beaucoup de points distribués. Cela signifie que les fautes vont se payer cher et qu’il va être important d’être régulières. Celles qui sauront le mieux gérer la flotte et les phases de contacts, mais aussi se faire respecter, seront à coup sûr celles qui s’en sortiront le mieux », commente Julie. « Il faudra rester zen, en particulier si ça touche, pour rester concentré jusqu’à la fin des régates », termine t-elle, rappelant qu’elle et Lili forme un duo encore assez « neuf ». Reste que depuis leurs débuts ensembles, les deux filles montent en puissance doucement mais sûrement. Elles parviennent notamment à faire de jolis coup dans le petit temps… et ça tombe bien, c’est justement ce qu’annonce la météo pour les jours qui viennent.

Partager

Articles en relation