Nautisme info

Trophée Jules Verne : Top départ pour Joyon

Trophée Jules Verne : Top départ pour Joyon
novembre 23
11:48 2015

C’est parti !  Le maxi trimaran IDEC SPORT vient de s’élancer autour du monde. Il était 02 heures, 02 minutes, 22 secondes TU (soit 03 heures, 02 minutes et 22 secondes heure française) ce dimanche 22 novembre 2015 quand le grand trimaran rouge de Francis Joyon et ses cinq hommes d’équipage a franchi la ligne au large de Ouessant. C’est là qu’il faudra revenir aussi, dans moins de 45 jours, pour inscrire son nom sur les tablettes du prestigieux Trophée Jules Verne.

Le suspense autour de la fenêtre météo a pris fin ce samedi midi dans le port du Château à Brest, quand Francis Joyon et ses cinq membres d’équipage sont passés en « code vert », signifiant un départ imminent. Quelques heures plus tard, ils larguaient les amarres du grand trimaran rouge : «Nous faisons le pari que la situation météo sur l’Atlantique Sud va devenir favorable, quand une fenêtre se présente, il faut la saisir» a souri Francis Joyon. Et puis voilà, ils sont partis vers Ouessant.

Revenir avant le 6 janvier 2016

Là-bas, installé dans le sémaphore de la pointe du Créac’h, un homme scrutait l’océan : Claude Breton, le chronométreur officiel du World Sailing Speed Record Council (WSSRC), à savoir l’organisme international qui valide tous les records à la voile. A  02 heures, 02 minutes, 22 secondes TU (soit 03 heures, 02 minutes et 22 secondes heure française), il a déclenché le top, quand IDEC SPORT a franchi le célèbre alignement entre le phare du Créac’h et le cap Lizard.

Pas de round d’observation donc, les six hommes d’IDEC SPORT sont entrés directement dans le vif du sujet ! Ils devraient aller très vite vers l’équateur, où il est jouable d’améliorer le premier chrono intermédiaire, en moins de 5 jours et demi (lire notre dernière interview de Francis Joyon). Une question importante sera de savoir quel enchaînement météo interviendra ensuite, quand il s’agira de « descendre » l’Atlantique Sud. Jusqu’à ce matin, c’était sur ce sujet que portaient les interrogations de Francis Joyon et de son routeur Marcel Van Triest. Ce doute est « levé à 50% » selon Francis. Mais désormais, il n’y a plus de question à se poser. Il faudra être de retour dans moins de 45 jours, 13 heures, 42 minutes et 53 secondes après avoir avalé plus de 26 000 milles – en route directe théorique, beaucoup plus en réalité. Le tout à 20 nœuds de moyenne sur l’orthodromie !

Pour IDEC SPORT, on connaît donc désormais la dead line : l’objectif est de revenir avant le 6 janvier 2016 à 15 heures 44 minutes 15 secondes TU. La grande aventure est engagée, elle ne fait que commencer…

Partager

Articles en relation