Nautisme info

Les Sables – Madère – Les Sables

Les Sables – Madère – Les Sables
juin 24
00:00 2007

Après trente heures de mer, les dix Class’40 restaient groupés au milieu du golfe de Gascogne, en suivant un cap proche de la route directe et en serrant le vent. Une brise d’Ouest musclée qui a atteint lundi plus de trente nœuds sous les grains mais qui devrait mollir et tourner au Nord Ouest en début de nuit.
 
Les équipages sont entrés directement dans le bain : après un départ tranquille devant les Sables d’Olonne, les Class’40 ont profité d’une jolie brise de secteur Sud à Sud Ouest jusqu’à la nuit où le vent a franchement tourné à l’Ouest vers 22 heures, en se renforçant. Premier (et ultime ?) virement de bord pour viser les côtes espagnoles que les leaders devraient atteindre la nuit prochaine. Mais cette première journée de mer n’a pas été de tout repos : « C’est plutôt agité en mer et ça a été sportif la nuit dernière ! 25-30 nœuds de vent dans le pif… C’est la machine à laver mais ça avance. Nous avons mis un peu de temps à trouver les réglages mais tout va bien à bord : on attend avec impatience le vent portant. La brise doit progressivement tourner au Nord Ouest en approchant du cap Finisterre et on pourrait envoyer le gennaker dès la nuit prochain », indiquait Yvan Noblet (Appart City) lors de la vacation de lundi midi.
 
Nuit espagnole
 
Avec plus de 160 milles parcourus en 24 heures, la flotte a tout de même bien progressée malgré une mer formée (plus de deux mètres de creux) et surtout désordonnée qui faisait taper les étraves et rendait la vie à bord assez désagréable. Particulièrement pour Jacques Fournier et André Jantet (Nous entreprenons) qui devaient respirer les effluves d’une petite fuite de gasoil… Mais si cette mise en jambe s’est avérée virile, la suite s’annonce nettement plus sympathique : au fur et à mesure que les bateaux vont se rapprocher des côtes ibériques, la brise va tourner au secteur Nord Ouest et toute la flotte pourra passer à la bordée la pointe extrême de la péninsule ibérique. D’ailleurs les équipages vont aussi profiter d’une mer moins tourmentée, de températures plus clémentes et d’une allure plus rapide, passant de 7,5 nœuds à plus de 9 nœuds.
 
« On a enfin du soleil ! Et nous avons passé le plateau continental : la mer devrait devenir plus agréable et moins formée… Le problème est de savoir s’il faudra louvoyer pour parer la pointe espagnole, ou si ça va passer sur le même bord. On réfléchit à tout ça. Avec Cécile (Poujol), on ne se quitte pas depuis dimanche soir : elle est à côté, quasiment collée ! On a navigué toute la nuit ensemble. Il ne semble pas y avoir de gros écarts de vitesse entre les bateaux. Mais nous verrons au cap Finisterre… », précisait Pierre-Yves Chatelin (Destination Calais). En effet, c’est à ce passage névralgique que la hiérarchie va commencer à s’établir car la descente vers Madère va sensiblement accélérer le rythme, une fois ce point le plus à l’Ouest du continent européen paré.
 
 
 
 
Accélération portugaise
 
Tous vont aussi pouvoir reprendre des forces après ces premières heures de mer pour le moins agitées qui n’ont pas incité à s’alimenter correctement. Dès la nuit venue, les Class’40 vont voir s’allumer les premiers phares de la côte et logiquement naviguer au large de la pointe Estaca de Barrès dans une brise de Nord Ouest d’une quinzaine de nœuds. Puis il leur faudra négocier ce virage espagnol en se s’approchant pas trop du rivage pour éviter les zones de calme qui vont sévir au large de La Corogne… avant de se préparer à une forte accélération au cap Finisterre : plus de vingt-cinq nœuds de Nord sont prévus !
 
En tous cas, Yvan Noblet et Patrick Morvan ne lâchent pas leur position de leader ! Depuis la bouée de dégagement mouillée devant les Sables d’Olonne, le tandem a conforté sa place et si trois autres Class’40 restent collés à son sillage (Benoît Parnaudeau (Jardin Bio-Prévoir), Pierre-Yves Chatelin (Destination Calais) et Cécile Poujol (Merci les amis !), Appart City a déjà fait le break sur le peloton qui concède plus de dix milles… 
 
Classement du lundi 25 juin à 15h00
1- Yvan Noblet (Appart City) à 910 milles de l’arrivée
2- Benoît Parnaudeau (Jardin Bio-Prévoir) à 2,3 milles du leader
3- Pierre-Yves Chatelin (Destination Calais) à 4,6 milles
4- Cécile Poujol (Merci les amis !) à 4,8 milles
5- Stephen Card (Cariberia) à 10,4 milles
6- Jacques Fournier (Nous entreprenons) à 10,5 milles
7- Jean-Pierre Amblard (Azawakh III) à 11,2 milles
8- Jean-Edouard Criquioche (Choice Hôtels) à 14,6 milles
9- Alexis Guillaume (Méréna) à 17,6 milles
10- Lionel Regnier (Groupe Séfico) à 18,1 milles
 
 
 
Les Sables – Madère – Les Sables
Un nouveau concept pour une nouvelle classe
                        
– Course en équipage de 2 à 6 sur des bateaux de 40 pieds
– Course qualificative pour la Transat Jacques Vabre en novembre 2007
– Parcours : Les Sables d’Olonne / Madère / Les Sables d’Olonne
– Nombre de milles à parcourir : 2 220 milles
– Nombre de bateaux inscrits : 10
– Départ donné le dimanche 24 juin 2007 à 12h02
– Organisation : La Ville des Sables d’Olonne en partenariat avec la Class’40 et Madère
 
Ville d’origine du Vendée Globe, Les Sables d’Olonne accueille de nombreuses courses, qui font de cette ville du bord de mer un lieu incontournable pour tout skipper candidat à la course au large. Cette nouvelle épreuve renforce un peu plus la dynamique nautique de la Ville des Sables d’Olonne et son « savoir mer » qui lui vaut la réputation de « capitale de cœur de la voile ».
 
 
 
 
Contact presse : Isabelle Delaune – 06 20 53 90 14 – isabelle.delaune@wanadoo.fr
Partager

Articles en relation