Nautisme info

Les Sables – Madère – Les Sables

Les Sables – Madère – Les Sables
juin 29
00:00 2007

 

Les neuf équipages ont achevé cette première étape de 1 110 milles entre Les Sables d’Olonne et Madère ce samedi avec l’arrivée des trois derniers Class’40 : Lionel Regnier (Groupe Séfico) a fini juste avant 5h00, puis Stephen Card (Cariberia) et Alexis Guillaume (Méréna) en début d’après-midi. Le départ de la deuxième étape sera donné le jeudi 5 juillet à 13h02.

Stephen Card et Maxime Pachot (Cariberia) sont arrivés à 14h08’18’’ à la marina de Quinta do Lorde suivis peu après par le Jumbo 40 du Belge Alexis Guillaume (Méréna) qui terminait cette première étape à 14h59’10’’. Les neuf Class’40 encore en course sont donc amarrés à Madère pour cinq jours d’escale avant le départ de l’étape retour de Quinta do Lorde vers Les Sables d’Olonne. L’occasion de réparer quelques petites avaries à l’image d’Appart City qui a été sorti de l’eau pour colmater une fissure à l’étrave, et quelques spinnakers endommagés par les départs au lof.
 
Descente express
 
Avec une moyenne de 9,53 nœuds sur cette première étape, le duo Yvan Noblet et Patrick Morvan a confirmé que cette nouvelle Class’40 répond aux attentes de ses coureurs : des voiliers de 12,19 mètres rapides, faciles à mener, sécurisants, abordables financièrement et finalement très proches en performances puisque les écarts se sont plutôt construits par la détermination et l’énergie des équipages que par des différences significatives de potentiel. Certes, il faut constater que le plan Julien Marin (Appart City) s’est avéré assez à l’aise au portant dans la brise, que le dessin d’Axel de Beaufort (Jardin Bio-Prévoir) a démontré d’excellentes capacités au près tout comme les Jumbo-40 tandis que les Pogo-40 semblaient redoutables aux allures débridées.
Reste que ces voiliers sont exigeants pour en tirer la quintessence et si les équipages sont arrivés à Madère en pleine forme, ils montraient tout de même des séquelles de fatigue dues à un rythme particulièrement élevé pendant les deux jours de portant musclé sous spinnaker le long des côtes du Portugal. Avec des surfs à plus de vingt nœuds, ces Class’40 offrent des sensations proches de celles des Mini Transat avec le confort et l’habitabilité en plus.
 
Remontée au près ?
 
Mais les prévisions météorologiques à long terme laissent entendre que le retour vers Les Sables d’Olonne ne se déroulera pas selon le même scénario ! Les alizés portugais semblent installer pour les jours à venir car l’anticyclone des Açores est bien calé sur l’Atlantique tandis qu’une dépression thermique reste stable sur la péninsule ibérique. Une situation habituelle en été qui génère un régime de Nord le long du Portugal. La problématique sera le développement ou non d’une dorsale anticyclonique vers la Vendée lorsque la flotte des Class’40 va devoir remonter contre le vent vers le cap Finisterre. Soit il y aura du près jusqu’à l’arrivée avec une gestion des bascules de Nord à Nord-Est, voire Est, assez tactique, soit il faudra tirer un long bord vers les Açores pour tenter d’attraper un flux de secteur Ouest si les hautes pressions ne gonflent pas vers l’Europe.
Au vu des écarts de la première étape, le tandem Yvan Noblet et Patrick Morvan (Appart City) possède de la marge mais pas tant que cela, puisque neuf heures sont vite encaissées lorsqu’il faut louvoyer pendant plus de 800 milles… Quant à leurs poursuivants, ils auront aussi à cœur de contrôler leurs concurrents directs car Benoît Parnaudeau et Jean-Christophe Caso (Jardin Bio-Prévoir) n’ont que deux heures et demie d’avance sur Pierre-Yves Chatelin (Destination Calais) et seulement quatre heures sur Jean-Pierre Amblard (Azawakh III). Cinq jours de break ne seront pas de trop pour se préparer à ce retour agité…
 
 
Classement provisoire de la première étape Les Sables d’Olonne-Madère
1-Yvan Noblet (Appart City) en 4j 20h 28’ 24’’
2-Benoît Parnaudeau (Jardin Bio-Prévoir) en 5j 06h 26’ 07’’ à 9h 57’ 43’’ du vainqueur
3- Pierre-Yves Chatelin (Destination Calais) en 5j 08h 49’ 35’’ à 12h 21’ 11’’ du vainqueur
4- Jean-Pierre Amblard (Azawakh III) en 5j 10h 27’ 40’’ à 13h 59’ 16’’ du vainqueur
5- Cécile Poujol (Merci les amis !) en 5j 11h 05’ 12’’ à 14h 36’ 48’’ du vainqueur
6- Jean-Edouard Criquioche (Choice Hôtels) en 5j 11h 31’ 30’’ à 15h 03’ 06’’ du vainqueur
7- Lionel Regnier (Groupe Séfico) en 5j 16h 51’ 03’’ à 20h 22’ 39’ du vainqueur
8- Stephen Card (Cariberia) en 6j 02h 06’ 18’’ à 1j 5h 37’ du vainqueur
9- Alexis Guillaume (Méréna) en 6j 02h 57’ 10’’ à 1j 6h 28’ 46’’ du vainqueur
Hors course- Jacques Fournier (Nous entreprenons) à Peniche (Portugal)
 
Le prochain communiqué sera diffusé le 4 juillet, veille du départ de la seconde étape entre Quinta do Lorde et Les Sables d’Olonne.
 
 
 
Les Sables – Madère – Les Sables
Un nouveau concept pour une nouvelle classe
                        
– Course en équipage de 2 à 6 sur des bateaux de 40 pieds
– Course qualificative pour la Transat Jacques Vabre en novembre 2007
– Parcours : Les Sables d’Olonne / Madère / Les Sables d’Olonne
– Nombre de milles à parcourir : 2 220 milles
– Nombre de bateaux inscrits : 10
– Départ donné le dimanche 24 juin 2007 à 12h02
– Organisation : La Ville des Sables d’Olonne en partenariat avec la Class’40 et Madère
 
Ville d’origine du Vendée Globe, Les Sables d’Olonne accueille de nombreuses courses, qui font de cette ville du bord de mer un lieu incontournable pour tout skipper candidat à la course au large. Cette nouvelle épreuve renforce un peu plus la dynamique nautique de la Ville des Sables d’Olonne et son « savoir mer » qui lui vaut la réputation de « capitale de cœur de la voile ».
 
 
 
 
 
Contact presse : Isabelle Delaune – 06 20 53 90 14 – isabelle.delaune@wanadoo.fr

 

Partager

Articles en relation