Nautisme info

Jorg Riechers confirme sa position de 1er

Jorg Riechers confirme sa position de 1er
août 13
00:00 2008

Une jolie performance pour Joerg Riechers sur Mare.De qui arrive premier au classement général, et pour Luce Molinier, deuxième au classement général et première des séries.

« C’était une étape très difficile, à tous les niveaux », nous confirme Joerg Riechers. « Dès le départ, nous avons pris le risque d’aller chercher le vent à l’ouest, alors que tout le monde partait au nord. Nous n’avons rien trouvé, alors, suivant l’adage de Jean Le Cam si tu cherches le vent, pars à l’ouest, nous sommes partis encore plus à l’ouest … et nous avons eu très peu de vent! c’était un coup à perdre notre place de premier … N’ayant en vue aucun concurrent, nous nous sommes vraiment inquiétés, et nerveusement, il a fallu tenir, et continuer à mener le bateau. » 

Luce nous confie avoir faibli psychologiquement à 20 miles de Lisbonne. « Vraiment, ces bateaux ne sont pas faits pour le près. Nous avons eu le vent dans l’axe dès Sainle cap Saint Vincente, il a été impossible de tirer des bords rapprochant, on avait la sensation de ne pas avancer, c’était vraiment démoralisant ».

Au final, « c’était une expérience humaine très forte », nous raconte Luce « mais c’est surtout en mer que j’ai énormément appris; de mes deux coéquipiers (Julien Bertheleme et Ronan Dreano) qui ont une manière de naviguer totalement différente; Et puis nous avons eu toutes les conditions : de vent, de mer, rencontré les courants… C’est une régate fatigante mais très complète ».

Joerg sur Mare.De a vraiment fait une régate intelligente, et c’est certainement sa volonté sans faille qui lui a valu cette première place. Les éditeurs Mare, sponsors principaux du bateau, ont trouvé un merveilleux concurrent, sachant rester positif par tous les temps; « Il a fallu tenir les 40 derniers miles sous 25 à 30 nœuds de vent … C’était physiquement épuisant, d’autant que j’ai pris la barre très souvent … mais c’était un très bon entrainement pour la transat en solo! »

Et après? « Vacances ! puis il me faut enchaîner les qualifications pour la Mini transat et après, c’est entrainement, entrainement, entrainement… » Une volonté de fer sous un sourire d’enfant.

Et pour Luce? «  D’abord, le bateau repart sur Marseille se refaire une santé – ceci grâce à mes sponsors que je tiens à remercier : Norske Kaeser, Aigle, les Laboratoires Sicobel, la région PACA, plus tous les partenaires techniques – et j’enchaîne mi-septembre sur l’Escala en Espagne en double. »

La remise des prix se fera vendredi soir, soirée durant laquelle tous les concurrents seront remerciés pour avoir cru en cette régate, première du nom. Régate que l’organisation compte bien renouveler l’année prochaine.

Avis aux courageux!

Cécile Bartolini cecilebartolini@yahoo.fr pour Make fastPhoto Antoine Beysens www.antoinebeysens.com

Partager

Articles en relation