Nautisme info

Les Sables – Les Açores – Les Sables

Les Sables – Les Açores – Les Sables
août 18
00:00 2008
Incontestablement, cette deuxième édition des Sables-Les Açores-Les Sables aura été marquée par des conditions météorologiques extrêmement variées et particulièrement difficiles pour les organismes comme pour les machines. Le bilan, alors qu’il reste moins de 300 milles à parcourir pour les premiers et plus de 400 milles pour le dernier, est sévère : vingt-trois abandons lors de l’aller vers les Açores pour cause de dépressions à répétition, un démâtage (Rémy Andréan sur Soleto) et beaucoup d’avaries pour le retour vers les Sables d’Olonne. Problèmes d’énergie pour Marine Feuerstein (C20) qui a perdu son groupe électrogène, ou de pilote pour Maxence Desfeux (Matmut), Stéphane Le Diraison (Cultisol-Institut Curie), Benoît Sineau (Cachaca), Jérôme Lecuna (I feel good) qui obligent les solitaires à ralentir quelques heures par jour pour récupérer de la fatigue accumulée, soucis de gréement pour Stéphane Le Diraison encore avec une barre de flèche défaillante ou Sandrine Bertho (Hamtaro) avec un bas hauban rompu et bricolé avec des cordages, d’appendices comme Fabien Sellier (Yemaya) avec un safran cassé ou Sébastien Stéphant (Déphémèrides) avec des vis récalcitrantes… Sans compter les skippers qui n’ont pu donner d’informations sur l’état de leur bateau !
 
Déjà cinq jours de mer
 
Parti depuis jeudi 14 août à 15h00 dans une brise modérée, les Mini ont dû naviguer pendant quatre jours avec plus de vingt-cinq nœuds de vent et une mer de plus en plus grosse avant de sentir les prémices d’un essoufflement : désormais poussés par une quinzaine de nœuds de secteur Ouest, les solitaires qui n’ont pas subi d’avaries peuvent enfin profiter de ce mollissement pour renvoyer la toile et aligner des moyennes supérieures à dix nœuds à l’image des deux leaders, Sébastien Picault (Kickers) parmi les prototypes et Francisco Lobato (Looking for…) chez les voiliers de série.
 
Mais il va falloir garder du jus pour les derniers cent milles qui se présentent complexes et délicats à appréhender pour un Ministe qui ne dispose pas d’informations précises sur les conditions météo, en dehors du bulletin quotidien fourni par l’organisation de la course à 13h00… Or entre un vent qui va basculer au secteur Sud-Ouest et une brise annoncée de Nord sous l’influence d’une dépression orageuse sur le Vendée, il va y avoir une alternance de calmes et de bascules pas évidentes à négocier… Et comme ce changement radical de situation est prévu de débuter dans la nuit de mercredi à jeudi, même avec une lune encore bien pleine, ce n’est pas facile de se repérer dans ce magma météorologique ! Et si les avances des deux leaders se sont encore creusées ce mardi, il se pourrait que cet arrêt buffet remette dans le match le peloton des poursuivants tels que Charlie Dalin (Antalis), Oliver Bond (Base Camp), Riccardo Apolloni (Ma vie pour Mapei), Mathis Prochasson (Manu Poki) ou Damien Guillou (Demi-Clé)…
 
Classement des voiliers de série du mardi 19 août à 14h30
1-Francisco Lobato (Looking for…) à 322 milles de l’arrivée
2-Charlie Dalin (Antalis) à 38 milles du leader
3-Oliver Bond (Base Camp) à 41,1 M
4-Riccardo Apolloni (Ma vie pour Mapei) à 42,2 M
5-Damien Guillou (Demi-Clé) à 44,7 M
 
Classement des prototypes du mardi 19 août à 14h30
1-Sébastien Picault (Kickers) à 294 milles de l’arrivée
2-Arnaud Vasseur (Nat’Che) à 83,1 milles du leader
3-Pierre Rolland (D2-Marée Haute) à 90,4 M
4-Sébastien Stéphant (Déphémèrides) à 120,6 M
5-Fabrice Germond (Stratus) à 146,2 M
 
 
Contact Presse : Isabelle Delaune – 06 20 53 90 14 – isabelle.delaune@wanadoo.fr
Partager

Articles en relation