Nautisme info

MINI PAVOIS : J-1

MINI PAVOIS : J-1
mai 04
00:00 2009
Demain mercredi 6 mai, à 14h00, sera lancé le départ de la 5ème édition du Mini Pavois. Course qualificative pour la Charente-Maritime/Bahia Transat 6.50, les 52 marins du Mini Pavois partiront dans des conditions météo faibles et changeantes. Le petit temps sera de mise dans cette descente vers l’Espagne de 300 milles et il faudra savoir bien appréhender deux transitions météo. Autant dire que le positionnement sera stratégique sur le plan d’eau et ce, dès la sortie des Pertuis Charentais. Ensuite, vigilance et réactivité seront les garants d’une bonne vitesse.
 
L’analyse de Météo Consult constate « l‘influence de deux centres d’action proches et mobiles ; tout d’abord une dorsale présente sur Nord Gascogne, et ensuite un système dépressionnaire en formation sur l’Espagne seront à l’origine de cette météo capricieuse ».
 
Une traversée au portant
Concrètement la journée de mercredi devrait se jouer « en bordure de la dorsale qui s’étendra du proche atlantique à Nord Gascogne. Le départ se fera dans de faibles conditions de vent (force 1 à 3) de secteur nord-ouest dominant. La houle sera de nord-ouest pour 1 m. Le flux devrait s’organiser progressivement au secteur nord les premières heures et jusqu’en soirée avec le retrait de cette dorsale. Il tournera au nord-est dans la nuit avec le creusement de la dépression près des côtes Landaises. Le gradient de pression restera faible et le vent se stabilisera à force 3 en moyenne. Au cours de la soirée le temps se dégradera, la visibilité sera réduite et les concurrents les plus au sud seront sous la pluie. Cette évolution obligera la flotte à naviguer tribord amure sur le départ, avant de commencer à gérer la période des empannages de la nuit ».
 
« Jeudi avec l’éloignement très progressif de la dépression vers le nord de la France, les conditions de vent de secteur nord-est force 3 persisteront une partie de la matinée. L’après-midi, le flux prendra de la gauche mais restera très variable en direction dans le secteur nord-est. De force 3, il devrait néanmoins tomber en soirée avec la progression d’une nouvelle dorsale sur sud Gascogne. La houle de nord-ouest se renforcera, entre 1 et 2 m ».
 
« Vendredi – jour d’arrivée prévue des skippers à Gijon (Espagne) – les conditions devraient rester faibles sous l’influence de la proximité de la dorsale. Le vent sera très variable en direction, entre le nord-ouest et le nord-est ».
 
« Paroles » de skippers…
Thomas Ruyant sur Faber France (667) sera à surveiller de près suite à sa récente victoire sur la Pornichet Select 6.50 : « Le premier parcours est rapide. Nous n’allons pas beaucoup avoir le temps de dormir et à priori nous allons avoir des conditions assez tordues avec un anticyclone et certainement quelques dépressions orageuses en arrivant sur l’Espagne. J’ai pris des informations météo ce matin, cela ne va pas être simple du tout… ».
 
Bertrand Delesne sur Raging Bull (754) arrive directement de Méditerranée, après avoir couru le Grand Prix d’Italie et la Mini Med : « On voit qu’il y a un bel anticyclone qui s’installe et qu’il va falloir gérer des passages de front… Il faudra être dessus et veiller à un bon placement du bateau par rapport à la météo et à la flotte. Il faudra toucher le vent le premier si l’on veut s’en sortir. Je me rappelle la dernière Transat 6,50 où l’on avait 5 noeuds et dessous il avait 15 noeuds établis à 20 milles prés. Je n’ai pas envie de revivre la même chose ! »
 
Un autre plan Sam Manuard avec le 679 de Stéphane Le Diraison sur Cultisol-Marins sans frontière (679) : « Côté météo, cela va être tordu. Car qui dit pétole, dit obligatoirement de l’aléatoire. Contrairement à ce que l’on croit, la pétole n’est pas tranquille car il faut être tout le temps être dessus. Côté stratégique, ce sera également compliqué. Maintenant, cette première étape permet de commencer tranquillement. Ce n’est pas à notre avantage sur le papier car je suis, comme le bateau d’ailleurs, plus à l’aise dans la brise. Maintenant, ce sera intéressant de travailler sur ce point faible. L’approche de la côte espagnole n’est jamais simple et peut réserver aussi quelques belles surprises. Les transitions risquent d’être scabreuses… »
 
Première grande course au large au solitaire pour Romain Bouchet sur Gimmick (454) : « Mon principal objectif est de tester le prototype, je ne compte pas participer à La Charente-Maritime/Bahia Transat 6,50. De ce fait, je n’ai aucun objectif de podium. De part mon métier : préparateur pour la Figaro Espoir Région Bretagne, le bateau est prêt techniquement, je vais juste tester une voile, étudier la météo et rester serein pour le départ ».
 
Pour Hugues Chollet sur Dizikilepti (7), la priorité est d’installer un pilote automatique. Côté météo, il est fataliste et clair : « Cette première étape ne m’apparaît pas très difficile, surtout que la météo semble être de notre côté ».
 
Pour l’Espagnole Anna Corbella sur Ulisses (385), ce Mini Pavois sera une préparation et un entraînement : « Mon objectif est d’arriver satisfaite de moi-même, de la navigation et être au maximum de mes possibilités. D’un point de vue technique, il me reste une révision du mât à faire. Sinon, je vais en profiter pour élaborer des stratégies, étudier la météo, me reposer et bien manger ».
La priorité sera avant tout de terminer pour Benoît Almaric sur Tchao (486) : « Mes principales motivations sont de faire une grande course, mais surtout de se faire plaisir. Pour des raisons techniques, j’ai dû abandonné les dernières courses. Donc cette première participation au Mini Pavois me permet de repartir sur de nouvelles bases. J’envisage cette première étape comme ‘paisible’: un bel anticyclone. Ce qui signifie aussi qu’elle sera longue… ».
Légende photo : Ponton 14 – veille du départ du Mini Pavois / crédit photo GPO
 
Plus d’informations sur : http://minipavois-2009.blogspot.com
 
Ce qu’il faut retenir du Mini Pavois 2009 :
Date départ : le mercredi 6 mai 2009 à 14h00
Parcours : La Rochelle / Gijon (Espagne) / La Rochelle
Nombre de milles à parcourir : 800 milles soit 1 481 km
Nombre de bateaux : 60 skippersen solitaire
Organisation : Grand Pavois Organisation
Présence des Bateaux : à partir du samedi 2 mai à 12h00 ponton 14 du port des Minimes de La Rochelle
 
CONTACT PRESSE – GRAND PAVOIS/GPO
tél : +33 5 46 44 46 39 / fax : +33 5 46 45 32 24
Pierrick GARENNE – Floriane BOUILLARD – Véronique LARGEAU
 
Partager

Articles en relation