Nautisme info

La Renaissance

mai 30
00:00 2011

Interrompue en 2006 et de l'aveu même des skippers, la Solo Méditerranée manquait cruellement au
calendrier de la Classe Figaro-Bénéteau. Encouragée par le président de la Classe Henri Graveleau et
avec le soutien indéfectible de l'assureur Generali, l'agence Mer et Média déjà fortement impliquée en
2005 et 2006, offre une seconde jeunesse à une épreuve réservée aux solitaires, au format original et
particulièrement séduisant.


Entretien avec Pierre Giboire, directeur de Mer & Média :
"La GENERALI SOLO manquait à la fois au calendrier de la Classe et à celui du Championnat de
France de Course au Large en Solitaire. La demande de la part des coureurs d'une grande épreuve en
Méditerranée se faisait pressante et l'idée de renouer avec le format original de cette épreuve nous
séduisait. Generali, dont on connait l'attachement au bassin Méditerranéen et l’engagement historique
dans la voile, s'est montré enthousiaste, s'engageant avec nous jusqu'en 2015 sur un programme
bi-annuel. La GENERALI SOLO a l'ambition de redevenir l'épreuve phare qu'elle fut depuis 1990,
couronnant des marins aussi accomplis que Jean Le Cam, Michel Desjoyeaux, ou Kito De Pavant….
Nos courses sont adaptées à la saison et à l'espace. Cette édition 2011 est véritablement l'édition de
la renaissance. Le parcours de Marseille à Leucate puis Hyères-Porquerolles est typiquement
français, mais il va de soi que la vocation de l'épreuve est d'investir très rapidement des horizons de l
’Europe méditéranéenne. Le plateau 2011 est éminemment qualitatif, avec aux côtés des "valeurs
sûres" de la Classe : les Gildas Morvan, Marc Emig, Jean-Paul Mouren ou Eric Drouglazet, les plus
purs talents émergeant de la voile océanique française, à l’image de skippers tels Thomas Ruyant,
Nicolas Lunven, Adrien Hardy ou Fabien Delahaye. Le potentiel de la Classe Figaro-Bénéteau, une
fois l'édition 2011 réussie, laisse envisager sereinement à l'avenir 30 à 35 participants comme ce fut le
cas par le passé.
L’édition 2011 proposera de belles régates à couteau tiré, dans des décors et sur des plans d'eau de
rêve. Des débats qui pourront être suivis en temps réel sur le site www.generali-solo.com. Les longs
parcours de ralliement, Marseille-Leucate et Leucate-Porquerolles feront l'objet d'un suivi
cartographique avec une mise à jour des positions toutes les 4 heures (0h00, 4h00, 8h00, 12h00,
16h00, 20h00). Côté images, nous produirons durant l'intégralité de l'épreuve des images photos et
vidéos libres de droit pour les médias, avec notamment des sujets TV "prêts à diffuser" pour les
chaines de télévisions. La chaîne Sport+, multi-diffusera trois sujets de 13 minutes et France
Télévision, par le biais de ses stations France 3 en région PACA et Languedoc-Roussillon couvrira
l'actualité de la course."


Programme de demain, mercredi 1er juin :
Deux temps forts au programme avec :
– 17 h00 : inauguration officielle du Village située quai d'honneur sur le Vieux Port, visite du Village et
des pontons concurrents
– 18 h00 : conférence de presse de présantation des skippers et de l’édition 2011, en présence du
parrain de l'épreuve Jean Louis Etienne et des élus représentant la Ville de Marseille et la
Communauté Urbaine Marseille Provence Méditerranée.


Qui êtes vous ?
Guillaume Rottee, directeur de course :
Longtemps responsable du centre d'Entraînement Méditerranée installé à la Grande Motte, Guillaume
Rottee officie en tant que directeur de course de la GENERALI SOLO 2011. Une continuité logique
dans l'engagement de cet ancien coureur pour le développement de la voile de haut niveau sur le plan
d'eau chéri de la Méditerranée.
"Je me destinais à la biologie, et j'ai vite compris que ma vie ne me conviendrait pas derrière un
bureau"
explique t-il. Ma passion est la voile, et je m'y suis jeté à corps perdu. J'ai eu la chance
d'appartenir très jeune à un club dynamique, celui du Yacht Club de la Grande Motte, qui avait aussi
de réelles ambitions pour le développement de l'activité nautique sur nos rivages. J'ai suivi le cursus
classique de formation sur les supports "jeunes", avant de me lancer dans l'expérience "Mini". Le club
"Je me destinais à la biologie, et j'ai vite compris que ma vie ne me conviendrait pas derrière un
bureau" explique t'il. Ma passion est la voile, et je m'y suis jeté à corps perdu. J'ai eu la chance
d'appartenir très jeune à un club dynamique, celui du Yacht Club de la Grande Motte, qui avait aussi
de réelles ambitions pour le développement de l'activité nautique sur nos rivages. J'ai suivi le cursus
classique de formation sur les supports "jeunes", avant de me lancer dans l'expérience "Mini". Le club
m'a rapidement confié les rennes de la formation des jeunes et j'ai ainsi pu parcourir et découvrir tous
les aspects organisationnels de ce sport. Le Centre d'Entraînement de la Méditerranée où officie
franck Citeau, ambitionne d'aider à l'émergence au plus haut niveau de la voile hauturière des jeunes
talents issus des clubs du sud, ou d'ailleurs. L'organisation de courses, en Mini 6,50, Longtze ou
Figaro appartient à cette logique formatrice. Le format orignal de la GENERALI SOLO va permettre à
toute l'équipe de la direction de course de varier les plaisirs, entre régates hauturières et parcours
"construits" entre 3 bouées. Trois semaines intenses s'annoncent ; pourvu que la Méditerranée se
montre coopérative."

. Son meilleur moment de voile : "Des souvenirs très forts de longs surfs en Mini 6,50 lors de
courses en Italie. Adrénaline à l'état brut!"

. Son meilleur souvenir de voile : "J'ai beaucoup d’amitié et de respect pour Kito de Pavant, figure
emblématique s'il en est de la voile Méditerranéenne, et je suis très sensible à tout ce qu'il vit en
course…"

. Sa meilleure image de sport : "Je ne suis pas très sensible aux sports d'équipe ; en revanche, les
efforts solitaires, des grands explorateurs marins ou montagnards me touchent beaucoup ; je suis à
cet égard particulièrement heureux que Jean-Louis Etienne soit le parrain de la GENERALI SOLO car
il fait partie des hommes dont les exploits m'ont impressionné…"


A retenir…
Classement aux points !
La GENERALI SOLO est une épreuve réservée aux navigateurs solitaires de la Classe
Figaro-Bénéteau. Course par étapes, elle permettra d'établir un classement par points et non pas en
temps cumulé. En fonction des épreuves, parcours "bananes", côtiers ou ralliement, un coefficient est
appliqué A LA PLACE obtenue par le concurrent. Sur une course de longueur inférieure à 40 milles, de
type banane par exemple, le coefficient multiplicateur à la place obtenue sera de 1. Sur un parcours de
plus de 40 milles, de type côtier, le multiplicateur sera de 2, et lors des deux longs tracés offshore,
c'est par 3 qu'il faudra multiplier la place obtenue. Le vainqueur sera naturellement celui qui, au soir du
Grand Prix de Hyères-Porquerolles, aura accumulé le moins de points.


Le Programme de la GENERALI SOLO à Marseille, du 1er au 5 juin :
– Mercredi 1er juin :
o 17h : inauguration officielle du Village
o 18h : conférence de presse de présentation des skippers
– Jeudi 2 juin : prologue de la GENERALI SOLO 2011
– Vendredi 3 juin : Grand Prix Marseille-Provence
– Samedi 4 juin : Grand Prix Marseille-Provence (suite)
– Dimanche 5 juin : départ, en rade de Marseille, de la première grande course hauturière, en
direction de Leucate

Partager

Articles en relation