Nautisme info

Generali Solo : Trois hommes pour un titre

juin 14
00:00 2011

Ils sont donc trois navigateurs solitaires en mesure de s’adjuger la GENERALI SOLO 2011. Trois « Figaristes » comptabilisés en 4 petits points d’écart. Le Grand Prix de Hyères-Porquerolles qui débute demain et jusqu’à samedi soir revêt ainsi une saveur et un intérêt tout particulier. Qui de Fabien Delahaye (Port de Caen Ouistreham), leader actuel au général, de son dauphin Jean-Pierre Nicol (Bernard Controls) à 2,8 points, ou de Gildas Morvan (Cercle Vert) à 4 points succèdera dimanche à Kito De Pavant, dernier navigateur à avoir inscrit son nom sur le trophée en 2006 ?

Un Grand Prix très convoité
« C’est un Grand Prix de Porquerolles somptueux qui s’avance » témoigne Guillaume Rottée, directeur de course sur la GENERALI SOLO. Tous les ingrédients sont en effet réunis pour que les régates programmées demain vendredi en baie d’Hyères tiennent toutes les promesses d’intensité sportive et d’esthétisme nautique. L’été est en effet installé dans le Var, avec des températures calées sur les 30°. Une brise de sud sud-ouest est annoncée, qui va offrir dès demain matin la pression idéale pour libérer les Figaro-Bénéteau et leur permettre d’évoluer au meilleur de leurs potentiels. Que dire du plan d’eau ? La baie d’Hyères, dans ses volumes et sa ventilation, dans ses paysages entre îles paradisiaques et montagnes est rien moins que fabule use et les solitaires en salivent d’avance à l’idée de s’égayer au ras des cailloux. Quant à l’intensité sportive, les écarts ténus au classement général provisoire sont à eux seuls garant de joutes animées et d’affrontements sans pitié. Le nombre de coureurs qui ont depuis le départ de Marseille affiché de superbes intentions est tel qu’on doit s’attendre à voir les trouble-fête Morgan Lagravière (Vendée), 4ème du général, Laurent Pellecuer (Options sud club des partenaires), Francisco Lobato (Roff) superbe vainqueur hier, Eric Drouglazet (Luisina) ou Fred Rivet (Vendée 2) jouer pleinement leur rôle d’empêcheur de triompher en rond. On peine, dans cette revue d’effectifs, à écarter les Nicolas Lunven (Generali) en quête de réussite mais dia blement présent, Damien Guillou (La Solidarité Mutualiste), lui aussi véritable révélation dans cette GENERALI SOLO de tous les talents, Eric Péron (Macif 2009) ou Adrien Hardy (Agir Recouvrement), malheureux dans leurs choix entre Leucate et Porquerolles, mais dont l’envie de revanche sur le sort peut à elle seule brouiller les cartes.

Jean-Paul Mouren navigateur humaniste
Il a été l’un des grands animateurs de la première phase du long parcours hauturier entre Leucate et Porquerolles, franchissant dans le sillage du futur vainqueur Francisco Lobato (Roff) le goulet d’entrée dans la baie d’Hyères. Doyen de l’épreuve avec ses 27 saisons en Figaro, le Marseillais Jean-Paul Mouren navigue autant pour l’amour du sport que pour l’amour de la nature. Chaque course, chaque navigation est pour lui source intarissable de réflexions sur l’âme et la condition humaine, et d’admirations pour les Merveilles. Il jette un regard plein d’une admirative tendresse pour ses cadets, ces jeunes loups de la voile hauturière qu’il compare affectueusement à des Gladiateurs, « prêts à vaincre ou mourir ». Il a inscrit une des nombreuses maximes qui l’inspirent sur la bôme de son Figaro-Bénéteau « MarseillEntreprise » : « Fulgere mediocritatem, tendere Praestantia », fuir la médiocrité, et tendre vers l’excellence… tout un programme de vie.

Dotations
La GENERALI SOLO est dotée globalement de 85 000 Euros de Prix, ventilés de la manière suivante :
– Les trois Grand Prix de Marseille, Leucate et Hyères-Porquerolles sont dotés de 6 000 Euros de Prix, distribués selon le barème suivant, 3 000 Euros au vainqueur, 2 000 au deuxième et 1 000 Euros au troisième.

– Chaque course hauturière, Marseille-Leucate puis Leucate-Porquerolles sont également dotées de 6 000 Euros de primes, réparties selon le barème suivant, 3 000 Euros au vainqueur, 2 000 au deuxième et 1 000 Euros au troisième.

– Les 10 premiers du classement général final se répartiront 55 000 Euros de prix, distribués ainsi :
– 14 300 Euros au 1er
– 11 000 Euros au 2ème
– 8 250 Euros au 3ème
– 6 050 Euros au 4ème
– 4 400 Euros au 5ème
– 3 300 euros au 6ème
– 2 750 Euros au 7ème
– 2 200 Euros au 8ème
– 1 650 Euros au 9ème
– 1 100 Euros au 10 ème

Qui êtes-vous Marc Emig ?
En pensant au Vendée Globe. C’est en Marseillais bon teint, qui revendique pour sa ville et sa région une identité maritime forte, que Marc Emig sillonne depuis près de 20 ans tous les plans d’eau de France et d’ailleurs. Il a jeté son dévolu sur la Classe Figaro depuis une décennie, avec des heurs et des malheurs variés. A 42 ans, sa foi en sa capacité à porter un projet est intact. L’homme a du métier, de l’expérience, et jette un regard avisé sur toutes les choses du sponsoring sportif. Aucun marin marseillais n’a pour l’instant tenté sa chance autour du monde en solitaire. Marc aimerait être celui là…

– Son meilleur souvenir de voile : sa première Solitaire du Figaro en 2003
– Son plus grand moment de voile : l’arrivée de The Race en 2000 à Marseille et la victoire des Australiens dans la Coupe de l’America 1983.
– Le sport qui force son admiration : les raids extrêmes…

La Météo de METEO CONSULT
Tendance générale jusqu'à dimanche. Vent faible à modéré de secteur sud-ouest dominant aujourd’hui et vendredi sous l’influence de petites dépressions circulant entre les Bouches du Rhône et le Var.
Pour samedi et dimanche, changement de régime lié au creusement d’une dépression dans le golfe de Gênes samedi. Cette dépression se comblera légèrement dimanche en s’éloignant vers l’Italie du nord.

Prévisions :
– Vendredi 17 juin : Ouest-Sud-Ouest 4 faiblissant 3 puis période de transition avant de s'établir au Sud 2-4 l'après-midi. 
– Samedi 18 et dimanche 19 juin : renforcement au Sud-Ouest samedi après-midi force 4-5 rafales 6. Dimanche vent d'Ouest-Nord-Ouest force 6 rafales 7. Menace de grand frais. Fiabilité 75 % car la dépression pourrait persister plus longtemps que prévu.

Ils ont dit :
Guillaume Rottée, directeur de course :

« Un coup d’oeil au classement général provisoire à la veille du Grand Prix de Hyères-Porquerolles suffit à constater que rien n’est joué pour la victoire finale et que ce dernier Grand Prix revêt une importance considérable. Trois coureurs se tiennent en 4 points. C’est super pour le suspense. Les nouveaux talents sont présents, bien classés en haut du classement et on peut s’en réjouir. La GENERALI SOLO, avec son mixte de parcours côtiers, bananes et hauturiers fonctionne parfaitement. On va continuer dans le même esprit à Porquerolles, avec du vent attendu. On va profiter de la beauté du lieu, en alternant les formats et les plaisirs. »



Marc Emig (Ensemble autour du monde) :

« Je monte doucement en puissance, même si cela ne se voit pas forcément au classement. Je suis arrivé sur la GENERALI SOLO à court d’entraînement et de compétition. L’étape de Marseille a ainsi été difficile. J’ai besoin de compétition. La GENERALI SOLO m’apporte tous les formats de course pour monter en puissance dans la perspective de la Solitaire cet été. Je suis satisfait de mes passages de bouées, de mes départs. J’ai le sentiment de revenir dans le match de la compétition. L’alternance de petites et de grandes courses est très intéressante. Une nouvelle génération de coureurs très talentueux arrive sur le circuit. Venant de l’olympisme, ils sont extrêmement minutieux dans leurs préparations. Ils brillent ici grâce à ces va leurs de l’Olympisme. Ils ont un petit déficit dans la brise et sur les longs parcours, car l’expérience du large joue en faveur des vieux briscarts. »

Fabien Delahaye (Port de Caen Ouistreham) :
Il ne fallait pas se rater dans les parcours hauturiers, qui bénéficient d’un coefficient 3. La GENERALI SOLO se gagne à la régularité. C’est mon cas actuellement. Je suis en tête sans avoir gagné la moindre manche. Il faut éviter les « grosses bâches » et réussir les parcours hauturiers. J’avais bien préparé mes navigations et je suis toujours resté dans les bonnes options. J’accroche un podium sur cette grande étape. Cela veut dire que je progresse. Je ne regarde pas trop les classements. Je ne me mets pas la pression. C’est très serré. On profite de la journée de repos pour soigner le bateau. Il ne faut pas se relâcher, bien que nous soyons dans un endroit magique… On va s’accorder un tournoi de pétanque entre coureurs. Je ferai équipe avec Morgan Lagravière. Sympa ! »

Le Programme de la GENERALI SOLO 2011 : du 14 au 19 Juin à Porquerolles

– Jeudi 16 juin
19h00 : remise des Prix de la course Leucate – Porquerolles
– Vendredi 17 juin
10 heures : début du Grand Prix de Porquerolles.

Partager

Articles en relation