Nautisme info

Sea Belt permet de récupérer l’homme à la mer en – d’1 mn 30

juin 27
00:00 2011

PERSONNE NE VEUT D'ALARME "HOMME A LA MER" !

Mais si malheureusement le besoin est là, l'alarme doit être donnée sans défaillir.


Le Sea Belt a été installé et validé sur de nombreux types d'embarcation :

– navires de pêche (solitaire ou en équipage)
– bateaux de plaisance (moteurs et voiliers)

– motor yacht et super yacht

– dragues de 150m de long

Approuvé par "Bureau Veritas", le Sea Belt est homologué Dahmas.

Dernièrement, une démonstration en situation réelle a été réalisée en baie des Sables d'Olonne sur un chalutier sablais (Marie Galante II), en compagnie de la SNSM et de nombreux professionnels de la mer.

La démonstration, plus que concluante, a montré que le Sea Belt permettait de récupérer le naufragé en moins d' 1 minute 30, quelle que soit la vitesse du navire en route ou en allure de pêche.

Le Sea Belt déclenchait automatiquement la coupure du moteur, la mise en route d'une sirène équipée d'un flash lumineux, et activait la procédure MOB sur le traceur de cartes (affichage de la position de "l'homme à la mer", de la distance et du cap à suivre pour retourner vers le naufragé).

La conception brevetée du Sea Belt est intrinsèquement fiable :

1) "Homme à la mer" = rupture de communication = alarme

     (aucune intervention humaine n'est nécessaire, tout est automatique)

2) Le Sea Belt vérifie lui-même en permanence son bon état de fonctionnement.

3) Le Sea Belt s'interface à l'électronique du bord.

4) Le Sea Belt ne nécessite aucune maintenance.

5) Le Sea Belt est approuvé Dahmas.

Partager

Articles en relation