Nautisme info

Le BELEM et la RECOUVRANCE – Qui ne connait pas ?

Le BELEM et la RECOUVRANCE – Qui ne connait pas ?
février 01
00:00 2006


Le trois-mâts barque Le Bélem, dernier survivant de la grande flotte des voiliers carrés français, Cap-Horniers et Antillais, a été construit à Nantes, en 1896, comme navire marchand. Aujourd’hui, complètement remis en état, grâce à une politique de soutien continue des Caisses d’Epargne Ecureuil, le Bélem, trois-mâts civil, embarque chaque année plus de 2 000 enthousiastes de la grande navigation au large. Il développe le sens marin et l’esprit d’équipe en mettant ses équipages à la rude école du large.

La Recouvrance est un magnifique aviso-goëlette construit d´après les plans de l’Iris (1817) de l’architecte naval Hubert. L’Iris fut affecté à la lutte contre la traite des noirs au Sénégal, puis croisa au large des Antilles et du Brésil. La rapidité de ses interventions et sa manoeuvrabilité exceptionnelle l’ont vite imposé et il a été, dès lors, formidablement armé à Rochefort en 1829 et termina sa carrière en 1844 à Toulon.

Aujourd’hui, il est l’emblème navigant de Brest dont il porte le nom du plus fameux quartier de marins et d’aventuriers de la ville.

Retrouvez les modèles à construire, à l’échelle* de ces fameux voiliers sur notre site. D’autant plus qu’ils sont en promotion jusqu’au 31 mars 2006.

*Bélem : 1/75ème – La Recouvrance : 1/50ème

Partager

Articles en relation