Nautisme info

Champions du monde de 6 m JI

Champions du monde de 6 m JI
juin 10
12:03 2015

Europ’Sails a été sacré champion du monde de 6 m JI à la Trinité-sur-Mer le 4 juin dernier ! Nicolas Berthoud s’impose sur Junior de Yann Marilley, avec un équipage composé de Kaspar Schadegg, Philippe Durr et Alexandre Nicole. Objectif atteint pour l’équipe ambitieuse qui visait ce titre et partait parmi les favoris aux côtés des bateaux Sophie et Blade. « Tout s’est joué le dernier jour, nous étions très serrés au classement général avec Sophie, mais avons finalement remporté le championnat grâce à notre régularité », explique Nicolas Berthoud.

Une régularité qui ne doit rien au hasard : Nicolas Berthoud navigue en 6 m JI depuis le début des années 80. Il navigue et s’occupe des voiles de Junior (ex Fleau) depuis 1986. « Je connais ce bateau par coeur », sourit celui que l’on surnomme Canard. « Je peux fermer les yeux et savoir s’il est bien réglé. » L’historique du bateau est remarquable : Philippe Durr l’achète en 1984 alors qu’il est déclaré comme épave suite à un accident de la route. Il le reconstruit et remporte dès l’année suivante le titre de Champion du Monde. Il appartient ensuite à Bernard Haissly et enfin à Yann Marilley, mais Nicolas Berthoud ne quitte jamais l’équipage. Junior affiche aujourd’hui à son palmarès cinq titres mondiaux, et quatre Européens. Et l’histoire n’est pas prête de s’arrêter !

Période intense chez Europ’Sails

Genève-Rolle-Genève et Bol d’Or Mirabaud : les deux régates mythiques lémaniques riment avec période clé pour Europ’Sails. La voilerie doit livrer tous ses clients dans les temps, tout en assurant un service après-vente et du conseil à ceux qui le désirent. « De mars à juin, nous avons plus de travail à l’atelier », explique Nicolas Berthoud. Le début de saison de plusieurs circuits, associé à ces deux courses qui constituent l’objectif principal de la saison pour de nombreux régatiers obligent toute l’équipe d’Europ’Sails à mettre les bouchées doubles.

« Nous demandons à nos collaborateurs de travailler une heure de plus par jour. Les trois associés, Jean-Marc Monnard, Nicolas Berthoud et moi-même, comblons le reste du travail », poursuit Jean-Luc Lévêque. « Entre la fabrications des voiles, les livraisons, et la participation à de nombreuses régates, nous travaillons 7 jours sur 7 en ce moment ! »

 

Des voiles 100% suisses

La majorité des collaborateurs d’Europ’Sails a été formée à Vernier par les associés fondateurs de l’entreprise. Les voiles sont entièrement fabriquées en Suisse, pour privilégier les employés locaux tout en assurant aux clients une réactivité optimale. « Selon la charge de travail, nous pouvons délivrer une voile en 10 à 15 jours puisque nous la fabriquons de A à Z », souligne Jean-Luc Lévêque. « Mais la concurrence est rude, cela devient de plus en plus difficile de maintenir le 100% Swiss Made représentatif d’Europ’Sails. La technologique est beaucoup plus importante et présente que dans le passé, c’est pourquoi nous avons investi dans des logiciels très performants. Nous pouvons ainsi fabriquer rapidement des voiles strictement identiques dans notre atelier de Vernier, ce qui aurait été très difficile il y a quelques années. En investissant dans la technologie et du matériel de pointe, nous gardons nos collaborateurs dans notre atelier et entretenons le savoir-faire suisse ! »

Articles en relation