Nautisme info

Classement du Vendée Globe : des choix stratégiques à venir

Classement du Vendée Globe : des choix stratégiques à venir
décembre 26
11:26 2012

 

Inséparables depuis leur entrée dans le Pacifique, Armel Le Cléac’h (Banque Populaire) et François Gabart (MACIF) risquent de se voir prochainement confronter à une zone de calmes qui va les obliger à prendre des options de route plus tranchées. Va-t-on vers une séparation des trajectoires ? Derrière, Jean-Pierre Dick (Virbac Paprec 3) et Alex Thomson (Hugo Boss) ont été freiné dans la nuit alors que Jean Le Cam (SynerCiel) devrait encore accélérer aujourd’hui.

 

Au matin de ce 26 décembre, c’est Armel Le Cléac’h (Banque Populaire) qui mène toujours la danse dans la valse des positions qu’il échange avec François Gabart (MACIF) depuis le début du mois de décembre. Si les deux jeunes marins ont affiché de très belles moyennes tout au long de la nuit, avec des vitesses rarement inférieures à 19 nœuds, c’est le skipper de Banque Populaire qui s’est montré le plus rapide avec 445 milles parcourus ces dernières 24 h. Flashé à plus de 20 nœuds sur la dernière heure avant le classement de 5 h, il distance François Gabart d’un peu moins de 10 milles. Décalé de 25 milles dans son nord, le skipper de MACIF a peut-être commencé à incurver sa route en prévision d’une zone de vents plus faibles annoncée par les fichiers météorologiques la nuit prochaine. Installés dans un flux de sud-ouest de 20/25 nœuds, les deux marins devraient être confrontés à l’incursion d’une petite bulle anticyclonique arrivant par le sud, sur la route qui les emmène directement vers la porte Pacifique Est. Il faudra alors faire le choix de contourner la difficulté par le nord pour garder du vent frais ou de tailler tout droit au plus court au risque de se voir fortement freiné…Armel a déjà montré sa préférence pour les trajectoires plus tendues mais plus risquées pendant que François Gabart semble privilégier la vitesse, quitte à rallonger la route…Bref, nous pourrions assister ici à une petite divergence d’options qui séparerait sensiblement les deux leaders.

 

Fort ralentissement pour Dick

Très rapide hier, Jean-Pierre Dick (Virbac Paprec 3) était bien remonté sur la tête de flotte. Il vient cependant de reperdre 100 milles dans la nuit. Il avance péniblement dans un vent d’ouest de 10 nœuds qui va basculer progressivement au nord-ouest et monter jusqu’à 20 nœuds, lui permettant de faire route directe à bonne vitesse vers la porte Pacifique Est, distante de 130 milles ce matin. Moins ralenti pendant la même période, Alex Thomson (Hugo Boss) est malgré tout repassé au-dessus de la barre des 1000 milles (1059) de retard sur les leaders, à 600 milles de la porte Pacifique Est. Un empannage cette nuit à une heure du matin lui permet de faire maintenant route directe vers ce prochain point de passage obligé, dans un flux d’ouest d’une quinzaine de nœuds qui va basculer au nord-ouest et monter à 30 nœuds, poussant la magnifique étrave chromée dans une mer forte, mais relativement ordonnée.

 

Accélération prévue pour Le Cam

A 150 milles ce matin de la porte de Nouvelle-Zélande, Jean Le Cam (SynerCiel) fait cap au sud-est pour aller récupérer la dépression qui arrive dans son sud. Au programme de cette zone de basse pression, 35 nœuds d’ouest et 6 mètres de creux ! De quoi dévaler les pentes du Pacifique à grande vitesse pour celui qui à pas mal souffert d’une mer hachée et vicieuse la nuit dernière. Ancré depuis 2 heures ce matin dans une petite baie au nord de l’entrée du port de Dunedin, au sud de l’île du sud de la Nouvelle-Zélande, Bernard Stamm (Chemninées Poujoulat), toujours attelé à la réparation des fixations de ses hydrogénérateurs était toujours 6ième ce matin mais en passe de se faire doubler par Mike Golding (Gamesa) et Dominique Wavre (Mirabaud), actuellement au niveau des îles Auckland. Tous les deux sont revenus un peu sur Jean Le Cam dans la nuit, même s’ils restent un peu plus de 400 milles de son tableau arrière. Ils devraient cependant voir leur progression prochainement ralentie. Actuellement poussés par un bon nord-ouest de 25 nœuds et une houle de près de 5 mètres, ils vont voir le vent tourner à l’ouest et faiblir à 15 nœuds, pendant que le skipper de SynerCiel accrochera une nouvelle dépression…200 milles dans leur sillage mais également 100 milles plus au sud, Javier Sanso (Acciona 100 % EcoPowered) cherche également à accrocher une zone de basses pressions dans son nord-ouest, qui pourrait lui permettre de combler une partie de son retard sur le groupe, grâce à un mouvement de cuillère par le sud.

 

Ca file toujours derrière

A 80 milles de son entrée dans le Pacifique, Arnaud Boissières (Akena Vérandas) avance bien dans un flux de 25 nœuds de nord-ouest qui génère pour l’instant peu de houle. Il va se faire rattraper par un vent de nord-ouest de 30 nœuds qui va encore le faire accélérer. Il aura tout intérêt à mettre un maximum de charbon pour rester le plus longtemps possible dans ce front. Même bonnes conditions pour Bertrand De Broc (Votre Nom autour du Monde avec EDM Projets) à 140 milles de la porte Ouest Australie. Le vent de nord-ouest de 20 nœuds qui le pousse dans une mer très maniable va tenir toute la journée. Belle progression à venir également pour Tanguy de Lamotte (Initiatives-cœur), qui a empanné hier aux alentours de 23 h dans une bascule du vent de nord-ouest au sud-est. Ce flux de 25/30 nœuds va le pousser au moins 24 h. 15 milles au-dessous de la porte Ouest Australie, Alessandro Di Benedetto (Team Plastique) n’a pas fini de surfer…le vent d’ouest de 20 nœuds qui le pousse actuellement va basculer au nord-ouest et monter à 30/35 nœuds !

 

 

Classement du Vendée Globe

 

1 – ARMEL LE CLEAC’H
[ Banque Populaire ]

à 9398,7 milles de l’arrivée

2 – FRANCOIS GABART
[ Macif ]
à 8.8 milles du leader

3 – JEAN-PIERRE DICK
[ Virbac Paprec 3 ]

à 572.9 milles du leader

4 – ALEX THOMSON
[ Hugo Boss ]

à 1059.2 milles du leader

5 – JEAN LE CAM
[ SynerCiel ]

à 1920.9 milles du leader

 

Le Vendée Globe en direct

 

Jour après jour, suivez le Vendée Globe 2012-2013 sur www.nautisme-info.com/vendée-globe

 

Partager

Articles en relation