Nautisme info

Comment choisir et entretenir sa combinaison sèche ?

Comment choisir et entretenir sa combinaison sèche ?
octobre 29
13:39 2015

La combinaison sèche, le fidèle compagnon du voileux en hiver !

Une combinaison sèche ou combinaison étanche est la solution la plus radicale pour naviguer au chaud pendant les mois d’hiver ou les conditions particulièrement difficiles. Son nom désigne une combinaison qui associe les propriétés d’étanchéité et de respirabilité d’une veste + salopette de quart tout en ajoutant la fermeture par zip étanche et des joints étanches au extrémités (poignets, col et pieds). Habituellement destinées à la voile légère et au kayak, on retrouve des combinaisons étanches également pour la pratique de sports de glisse tels que le kite ou le windsurf, mais également pour certains postes exposés sur des petits quillards rapides (sports boat) ou multicoques de plus de 5 mêtres. Une combinaison sèche se distingue donc des combinaisons néoprènes par le fait que sous la combinaison vous restez au sec. On peut donc gérer la chaleur et la respirabilité par un système de première couche de sous vêtements techniques et deuxième couche chaude (polaire ou primaloft).

Quels sont les critères de choix pour une combinaison sèche ?

Le choix du tissus technique de la combinaison : membrane ou pas membrane ?

Évidemment pour rester au sec sous une combinaison sèche il faut, faire barrière à toute entrée d’eau et évacuer l’humidité / la transpiration générée par le corps

Cela n’est possible que par l’utilisation d’un tissus enduit d’une matière microporeuse ou bien par l’usage d’une membrane. Comme pour les vestes de quart, les combinaisons sèches sont classées sous 2 catégories :

  1. Les combinaisons sèches en enduction : Budget 400 à 600 euros environ (utilisées pour la voile légère et navigations à la journée)
  2. Les combinaison sèches en membrane : Budget 600 à 1000 euros (utilisées généralement pour les courses océaniques, navigations sur plusieurs jours)

Le choix des finitions col – poignets – Pieds : Latex ou pas Latex, Chaussons ou pas chaussons ?

Au delà des questions de possibles allergies, le latex est le matériau le plus efficace pour réaliser de manchons aux poignets, col et pieds de la combinaison sèche. Le problème du latex est qu’il est plus fragile. Lorsque vous enfilez ou retirez votre combinaison sèche, c’est souvent une gymnastique assez périlleuse, on tire parfois un peu dur sur les manchons pour les mettre ou les enlever. Le latex, s’il est fendu, se déchire sur toute la longueur et ainsi il ne reste plus qu’à changer le manchon ! Certes la performance est meilleure mais le risque de voir sa combi sèche aux manchons déchirés n’est pas négligeable (surtout vu le budget). C’est pour cette raison que les combinaisons sèches “grand public” sont habituellement dotées de col et de poignets en PU ou en Néoprène et non en Latex, pour garantir une meilleure durabilité en cas d’utilisation intensive (clubs, jeunes, régates, …).

Habituellement la plupart des combinaisons sèches sont équipées de chaussons en Latex, certains recouverts d’une couche de tissus anti abrasion. Mais pour les chaussons latex nus, il convient de porter des surchaussettes protectrices pour éviter d’abimer le latex des chaussons; Certaines combinaisons orientées glisse (Prolimit notamment) suppriment totalement la chaussette latex au profit de manchons de cheville en néoprène/PU. Cela permet ainsi de garder une certaine finesse sur les pieds et ainsi bien entrer les pieds dans les footstraps.

Le Zip de fermeture : TIZIP ou pas TIZIP ?

Qu’il soit vertical ou horizontal, dans le ventre ou dans le dos, le Zip de fermeture de la combinaison sèche est l’élément central des dysfonctionnements possibles et sources d’entrées d’eau dans votre combinaison sèche. Un zip qui est mal entretenu ou qui ne vieillit pas bien et votre combinaison est à mettre à la poubelle. Pour éviter cela, deux conseils :

  1. Veillez à ce que le zip soit de marque TIZIP, marque brevetée de zip étanches à l’immersion qui permettent d’être sur que ce composant central soit de la meilleure qualité qui soit.
  2. Entretenez votre Zip régulièrement, en rinçant évidemment à grande eau (chaude) après toute navigation même en eau douce, et en graissant régulièrement le zip avec la graisse blanche prévue à cet effet et livrée habituellement avec toute combinaison sèche.

Comment bien entretenir ma combinaison sèche pour la garder le plus longtemps possible ?

Il n’y a pas de secrets, plus vous l’utilisez plus vous réduisez sa durée de vie. Mais sa durée de vie est également très fortement influencée par la manière dont vous arriverez à la maintenir en état.

Prenez votre temps, les manchons, col et chaussons sont fragiles !

L’enfilage se passe habituellement dans des conditions idéales, sortir de sa combi sèche est parfois un parcours du combattant. Trempé (l’extérieur seulement), fatigué, rappelez vous lorsque vous retirez la combi sèche que plus on prend son temps, plus on préserve l’intégrité des pièces fragiles : le zip, les manchons, le col et les chaussons. Évitez également pendant l’enfilage ou le retrait, de marchez sur des graviers au travers de la combi. les microcoupures sont souvent liées à un enfilage ou retrait sur un sol abrasif ou coupant.

Rincez, rincez, rincez !

A l’eau chaude (tiède) de préférence, le rinçage permet d’éliminer les dépôts de sel ou de toute autre substance qui nuirait aux propriétés respirantes de la combinaison sèche. Le sel notamment s’il se dépose, crée des plaques et craquèle le tissus progressivement. Il dissous/soude également les fermetures éclairs et les pièces. Pour éviter tout cela le mieux est de prendre une douche avec la combinaison sèche ou bien de la laisser tremper dans un bac plein d’eau. Si toutefois il était nécessaire (odeurs, taches) de la laver, n’utilisez absolument pas de lessive traditionnelle ou de savon. Privilégiez une lessive spéciale pour vêtements techniques, dite lessive sans savon. Celle ci évitera tout dépôt de savon sur le tissus de la combinaison.

Entretenez le Zip et les Manchons, stockez au sec

Une fois de temps en temps, il est important de graisser le zip surtout s’il a été en contact avec du sable ou de la poussière. Le zip est une partie cruciale de la combinaison sèche et doit être chouchouté en conséquence. Pour les manchons/chaussons, même histoire sauf que la il ne s’agit pas de les graisser mais simplement de les talquer si besoin, surtout lorsque vous allez entreposer votre combinaison dans un placard pour les mois d’inactivité. Il est inutile de préciser que lorsqu’on entrepose sa combi sèche quelques mois, il est entendu qu’elle doit être sèche !

Ma combi sèche est déchirée ! Que dois-je faire ?

Deux solutions à cela. Votre combinaison est encore sous garantie (2 ans habituellement), vous pouvez voir avec votre revendeur si la déchirure ou le dysfonctionnement peut être pris dans le cadre de la garantie fabriquant. Si cela n’est pas le cas, l’atelier vous proposera un devis pour la remise en état. Soudure de nouveaux manchons / col / chaussons, rustine sur le tissus, remplacement du Zip étanche, ce sont les réparations les plus communes, liées soit à un dysfonctionnement, soit à une utilisation un peu trop intensive.

Si vous êtes bricoleur, il est également possible de racheter des manchons, Cols et chaussons latex en pièces détachées ainsi que la colle néoprène spéciale pour réparations de combinaisons néoprène et combinaisons sèches. Quelques heures de travail et le tour est joué. Votre combinaison sèche peut à nouveau vous accompagner sur tous les plan d’eau !

Partager

Articles en relation