Nautisme info

Déception pour Dongfeng Race Team à Lisbonne

Déception pour Dongfeng Race Team à Lisbonne
mai 27
11:02 2015

L’arrivée sur Lisbonne qui s’annonçait encore au petit matin comme une occasion de reprendre la deuxième place à MAPFRE s’est transformée en cauchemar pour Charles Caudrelier et ses hommes.

Ils ont d’abord assisté impuissants à l’envol de MAPFRE vers la ligne d’arrivée, les Espagnols prenant la deuxième place derrière Brunel.

Puis, toujours empétolés devant la capitale portugaise, ils ont vu fondre sur eux Team Alvimedica. La dernière heure de course s’est transformée en match race d’une incroyable intensité entre les deux bateaux. Dongfeng Race Team perd ce match pour 55 secondes… Team Alvimedica prend la troisième place à 8h 50 minutes et 49 secondes. Dongfeng Race Team termine quatrième. C’est la première fois que l’équipe n’est pas sur le podium d’une étape qu’elle termine.

L’équipage du bateau rouge et blanc n’est pas prêt d’oublier cette poignée de secondes. Durant cette étape entre Newport et Lisbonne, les Sino-Français ont occupé à plusieurs reprises la place de leader. Sortis premiers de l’anticyclone, ils ont même cru que la voie vers Lisbonne s’offrait à eux de manière royale. Mais rien ne s’est finalement passé comme prévu. « On ne s’attendait pas à se faire rattraper. On devait toucher le vent en premier et augmenter rapidement notre avance. Mais on a buté dans une zone sans vent et pendant 6 heures, on a vu nos poursuivants fondre sur nous, le vent était derrière nous. Ils sont passés à quelques mètres de nous et Brunel à l’aide d’une risée s’est envolé. Ils ont gagné 7 milles en quelques heures » raconte Charles Caudrelier.

Après cet épisode, Dongfeng s’accroche, se bat pour revenir puis reste au contact. Il y a 48 heures encore, il n’était qu’à un mille de Brunel…
Mais hier, une collision avec un requin est venue donner un nouveau coup d’arrêt à la progression de l’équipe. « Il est venu se coincer dans notre dérive puis dans notre safran. Après ça, on n’a pas réussi à retrouver notre vitesse » continue Caudrelier qui s’est pourtant présenté ce matin avec seulement un mille de retard sur MAPFRE. Mais ce final dans la Baie de Lisbonne a été une épreuve terrible pour Dongfeng. « Je m’en veux, je m’en veux terriblement. Mon équipe a fait un super boulot mais moi, ce matin, j’étais nerveux. Du coup, j’ai commis une erreur … Perdre une place comme ça, laisser partir un point. On a laissé passer notre chance sur cette étape » poursuit encore le skipper inconsolable après la lutte avec Alvimedica.

En effet, l’actuel leader du classement général, Abu Dhabi Ocean Racing, réalise sa plus mauvaise étape depuis le début de ce Tour du Monde. Il termine cinquième à Lisbonne. Dongfeng qui était encore troisième ce matin et en tête il y a quelques jours, bénéficiait d’une occasion idéale pour gagner des points sur son concurrent et protéger sa deuxième place.

Au final, Caudrelier ne reprend qu’un point à Ian Walker et ses poursuivants font un bond au général, menaçant désormais la deuxième marche du podium. Team Brunel, vainqueur de l’étape, n’est plus qu’à un point de Dongfeng.

Cette transat incroyable, disputée au contact et générant un niveau de tension extrême pour tous les équipages, a montré une nouvelle fois que tout était possible jusqu’à la ligne et a offert des scénarios imprévisibles. Il reste deux étapes à disputer pour Caudrelier et son équipage. Deux étapes pour montrer que l’esprit qui anime cette équipe depuis le départ d’Alicante peut balayer les frustrations portugaises pour réaliser le meilleur à Lorient, dans des eaux qui n’ont que peu de secrets pour la plupart de l’équipage.

Articles en relation