Nautisme info

Défi Azimut IMOCA : classiques et foilers au coude à coude

Défi Azimut IMOCA : classiques et foilers au coude à coude
septembre 30
10:20 2015

Le Défi Azimut IMOCA est devenu, au fil des années, le rendez-vous convivial de la rentrée, celui qui permet aux équipages de la classe IMOCA de se rencontrer dans un cadre sympathique et peu formel dans la configuration du grand événement de l’automne à suivre. Place au double avant la Transat Jacques Vabre.

Cette édition 2015 du Défi Azimut aura été bénie des dieux. Du vent, du soleil, des parcours adaptés aux demandes des coureurs et une belle confrontation entre les IMOCA de nouvelle génération, qu’on appelle les foilers, et les plus optimisés de ceux qui ont déjà participé au Vendée Globe. On attendait beaucoup de cette rencontre, l’été ayant permis aux nouveaux bateaux de continuer de progresser sur la maîtrise des foils et leur bonne utilisation.

C’est dans ce sens, que le parcours côtier de 200 milles qui devait emmener la flotte faire une boucle entre la Jaune de Glénan, dans l’est de l’archipel éponyme, l’île de Groix et la bouée d’atterrage SN1, au large de Saint-Nazaire a été concocté en collaboration avec les coureurs pour permettre aux équipages de se tester tant sur des allures de près ou de vent arrière que sur un long bord de reaching.

Dos à dos

Et le verdict est tombé sans appel. Entre les bateaux de nouvelle génération et les autres, les atouts ne sont pas de même nature. Si les foilers prennent clairement l’avantage au reaching, ce sont les IMOCA classiques qui tiennent le haut du pavé aux autres allures. Au final, c’est l’équipage de PRB (Vincent Riou – Damien Col) très en verve qui l’emporte devant Maître CoQ (Jérémie Beyou – Philippe Legros) et SMA (Paul Meilhat – Michel Desjoyeaux).

Trois bateaux classiques mais comme le soulignaient plusieurs coureurs, les résultats auraient pu être inversés tant les écarts étaient faibles entre tous. Enfin, PRB comme Maître CoQ semblent avoir comblé une partie du retard qu’ils avaient sur SMA en matière de performance.

Mais surtout, cette différence de comportement entre les bateaux laisse présager des stratégies de courses très différentes suivant la monture don les tandems disposeront.

On risque d’avoir des écarts de trajectoires qui rendront d’autant plus difficiles les pronostics et les analyses à chaud sur la pertinence des choix des uns par rapport aux autres.

Sur la Transat Jacques Vabre, les conditions météo rencontrées seront déterminantes : qu’un régime de sud-ouest s’installe en Manche et sur le golfe de Gascogne et les bateaux « classiques » prendront un avantage non négligeable avant d’attaquer les alizés a priori plus favorables aux foilers.

Bref ! Le jeu est très ouvert : sur le papier huit à dix équipages sont en mesure de l’emporter.

L’IMOCA soigne ses partenaires

Une visibilité grand public, l’opportunité de faire partager à ses invités la réalité de la vie à bord d’un IMOCA, une convivialité indéniable et une régate sans pression font de ce Défi Azimut une parenthèse appréciée dans le circuit IMOCA Ocean Masters. Quand de plus le soleil et le vent sont de la partie…

Ils ont dit :

Vincent Riou, skipper de PRB

« C’était un super week-end pour nous. On commence à bien trouver nos marques avec Seb. On est d’autant plus content qu’il y avait pas mal de concurrents sur l’eau et qu’on a mal entamé la longue course de vendredi. Après notre victoire sur l’Artemis et le Fastnet, ça fait plaisir de s’imposer sur le Défi Azimut. Mais pour autant il nous reste du travail. Le niveau de cette Transat Jacques Vabre va être très relevé. C’est très excitant. Nous allons faire en sorte de nous préparer au mieux pour ce grand rendez-vous. »

Jérémie Beyou, skipper de Maitre CoQ

« On arrive petit à petit à mettre notre bateau au niveau de SMA, l’ancien Macif qui était la référence l’année dernière. On comble progressivement notre déficit. C’est une bonne nouvelle. On est à fond en termes de potentiel, que ce soit au niveau du bateau ou de l’humain. On sera à bloc sur la Jacques Vabre. »

Tags
Partager

Articles en relation