Nautisme info

Derniers matches en Méditerranée

Derniers matches en Méditerranée
juillet 27
08:32 2016

 

Le Tour de France à la Voile a connu ses sept premiers Actes, dont trois en Méditerranée. A quelques encablures de la fin de l’édition 2016, si la victoire semble promise à Team Lorina Limonade – Golfe du Morbihan de gros matches maintiennent le peloton sous pression.

La victoire

A moins d’un nervous breakdown ou d’une crise de tremblote du mouton comme peuvent en connaître les tennismen sur une balle de match, ou les golfeurs sur le dernier putt, la victoire semble acquise pour Team Lorina Limonade – Golfe du Morbihan. Les Limonadiers ont connu, hier, leur plus mauvaise journée depuis le début du Tour… et ont terminé 6e. Du haut de leur petit nuage situé 55 points au-dessus de la flotte, les Morbihannais contemplent leurs adversaires. Ils pourraient, dans l’absolu, se permettre de passer totalement au travers d’un Acte. Dans le relatif, ils sont supérieurs dans tous les domaines : vitesse, manœuvres, stratégie, et n’ont plus besoin de prendre de risques pour gagner, sinon pour le panache. Bref, la victoire se dessine pour Team Lorina Limonade – Golfe du Morbihan.

Qui pour le podium ?

En regain de performance, Grandeur Nature Véranda a pris la deuxième place à Crédit Mutuel de Bretagne, qui marque le pas depuis Baden. Les hommes de Nicolas Troussel ont été les seuls à inquiéter les Limonadiers en début de Tour, jusqu’à leur doublé à Roscoff. Deux contre-performances à Baden ont bloqué la machine, puis la Méditerranée ne leur a pas vraiment souri : à l’exception d’une 4e place sur le raid côtier de Roses, les Bretons n’ont pas émergé des rangs, se laissant notamment surprendre trois fois par des départs anticipés. Jean-Christophe Mourniac et les siens, en revanche, y ont signé de jolis coups, notamment sur les raids, tout en limitant la casse en stade nautique, qui n’est pas leur terrain de prédilection : ils ne se sont qualifiés pour la Super Finale qu’à deux reprises avec, pour meilleur résultat, une deuxième place à Dieppe.
Grandeur Nature Véranda et Crédit Mutuel de Bretagne, que deux points séparent, ne sont pas à l’abri d’un retour de Team Coved, 4e à 10 points de la deuxième place et à 8 points de la troisième. Même lorsqu’Aurélien Ducroz est contraint de céder son poste à Eric Péron, Olivier Backès et Laurent Voiron maintiennent le team dans des performances identiques. Trésors de Tahiti n’est pas disqualifié de la course au podium mais, avec 20 points de retard sur « Kinou » Mourniac et 18 sur Nicolas Troussel, Teva Plichart et son armée devront réaliser un sans-faute pour grimper sur la boîte.

Le Top 5

Ils sont six à pouvoir y prétendre : 20 points séparent Trésors de Tahiti et Natixis – Yacht Club de Saint-Lunaire. Intercalés entre la 6e et la 9e place, Oman Airports by Oman Sail, Installux Aluminium, Team Lorina Mojito – Golfe du Morbihan, Team France Jeune restent de sérieux prétendants à une place d’honneur très convoitée.

Classement Jeunes et Amateurs

Voici un match des plus palpitants, qui oppose Team Lorina Mojito – Golfe du Morbihan à Team France Jeune, avec Natixis – YCSL en juge de paix. Un point sépare les deux premiers dont les équipiers sont issus, comme les p’tits gars de la Limonade, de l’Ecole Nationale de Voile de Quiberon. Si les Mojitos alternent l’excellence et le convenable, en termes de résultats, Team France Jeune paie deux très grosses erreurs de parcours sur deux raids côtiers. Quant à l’équipage de Benoît Champanhac, purement amateur, il aura réalisé un Tour de France épatant, que la victoire au classement amateur soit là ou pas.

Partager

Articles en relation