Nautisme info

Design, maître mot du salon Nautic 2013

Design, maître mot du salon Nautic 2013
décembre 13
12:51 2013

Design, tel est le maître mot du Nautic 2013 qui a souhaité mettre en lumière le beau travail des cabinets d’architecture et de design en organisant le Nautic Motor Boat Design Award. Parmi les nombreux modèles éligibles à ce prix, cinq unités ont atteint la phase finale de la compétition. Ils seront départagés par un jury composé des designers Odile Decq, Philippe Starck et Cédric Ragot. Le Prix du Nautic Motor Boat Design Award sera remis ce vendredi 13 Décembre sur la Scène Nautic à 19h00.

La Bénéteau MC 5 est signée par Nuvolari & Lenard plus habitué à concevoir des superyacht que des vedettes, fussent-elles luxueuses. Le chantier vendéen réussit de nouveau son pari : proposer dans une taille moyenne une vedette très qualitative en terme d’esthétique et de performances. Chez Four Winns, second candidat, on doit à Christophe Lavigne un bow-rider aux lignes épurées. Des aménagements d’une étonnante simplicité de style qui confère un espace de vie gigantesque capable d’accueillir en son sein jusqu’à 12 convives.

Jeanneau avec la NC14, portant la double signature très prestigieuse Garroni Design et Tony Castro, réserve à sa vedette un dessin incisif très dynamique qui sert un concept véritablement pensé pour une vie à bord familiale et fonctionnelle : espace de vie de plain-pied, immense plateforme arrière submersible, rangement en abondance et vastes cabines doubles.
Chez Prestige la 450 Fly par Garroni Design est une interprétation classique, mais haut de gamme de la vedette à Fly, cette terrasse aménagée au-dessus de l’habitacle offrant une vue panoramique sur le plan d’eau. Prestige joue ainsi sur une ligne d’aménagement chic et discrète empreinte de l’art du savoir-vivre en mer propre au chantier Jeanneau. Enfin, dernier concurrent en lice pour ce prestigieux prix, le « so british » Sunseeker Portofino 40. Un nouveau modèle sport dans la gamme du concepteur de grand yacht qui s’inscrit dans la pure tradition des luxueuses vedettes polyvalentes naviguant en toute élégance à plus de 30 nœuds vers un mouillage isolé, forcément paradisiaque…

Au-delà de ces cinq finalistes, le Hall 4 du Nautic regorge de belles unités qui n’ont pas à rougir de leur esthétique qu’il s’agisse de la belle carène en M du Bayliner Element lui permettant de virer à plat avec une incroyable stabilité ou du bouleversant parti pris de la XO270 RS, ce timonier finlandais qui joue sur le contraste saisissant entre sa carène tranchante ultra sportive et sa timonerie tout en rondeur, entièrement vitrée.

La catégorie des canots automobiles surfant sur la vague du néorétro est également très bien représentée sur ce salon international avec des modèles aboutis à l’image du Frauscher 858 Fantom ou du Bahama 24. Présenté par le chantier Black Pepper dans une version dépouillée, le Bahama 24 use avec talent du teck, tapissant le pont et le cockpit, servant d’assise aux fauteuils ou de structure à un élégant pare-brise. Le Rhéa 27 Escapade ou encore le Numo 500 doté d’une belle étrave tulipée et d’ailettes stabilisatrices sont eux aussi une invitation à vivre la « dolce vita » au fil de l’eau.

Partager

Articles en relation