Nautisme info

Erwan Le Roux et FenêtréA-Cardinal remportent le Grand Prix Guyader

Erwan Le Roux et FenêtréA-Cardinal remportent le Grand Prix Guyader
mai 06
19:39 2014
Le Grand Prix Guyader s’est achevé aujourd’hui pour les Multi50. Lors de cette dernière journée de compétition, deux manches ont été disputées mais Erwan Le Roux, déjà assuré de la victoire avant même la dernière course grâce à une nouvelle première place dans le côtier de 24 milles joué ce matin, a mis le cap sur la Trinité-sur-Mer dès la mi-journée. Le skipper de FenêtréA-Cardinal, dont l’objectif affiché cette saison est la victoire dans la Route du Rhum – Destination Guadeloupe en novembre prochain, a ainsi laissé la dernière régate se courir sans lui, préférant profiter des bonnes conditions pour effectuer son convoyage retour en solitaire.

Une place de deuxième et cinq victoires de manches : Erwan Le Roux et ses hommes ne sont pas passés loin du sans-faute lors de ce Grand Prix Guyader 2014. « Nous avons, certes, un peu profité des malheurs d’Yves Le Blévec (Actual s’est trouvé empêtré dans le bout de l’une des marques du parcours vendredi, puis a touché la digue du Rosmeur, hier après-midi, ce qui l’a contraint à l’abandon pour deux courses, ndlr) mais le fait est que nous sommes bien montés en puissance du début à la fin, que ce soit en termes de cohésion d’équipe, de navigation et de réglages » a expliqué le marin, à la mi-journée, ce lundi. Lui qui venait à Douarnenez avec seulement l’idée de reprendre sa machine en main après un mois et demi de chantier, peut se satisfaire d’avoir vite retrouvé ses repères. « C’est vrai que tout c’est bien passé. Le but était effectivement de dépoussiérer le bateau, maintenant, c’est chose faite. Toutes les petites réparations que nous avons réalisées après la Transat Jacques Vabre tiennent. Nous n’avons pas réellement pu tester les petites modifications que nous avons faites pour optimiser la navigation en solitaire, comme le système de bastaque, et nous avons encore quelques petits trucs à régler au niveau de l’électronique, mais tout cela va se faire au fil du temps » a précisé le vainqueur de la Transat Jacques Vabre, évidemment pas mécontent de remporter la première épreuve de la saison.

Trouver les automatismes en solitaire
Car s’il ne perd pas de vue que ni Lalou Roucayrol (Arkema – Région Aquitaine) ni Loïc Féquet (Maître Jacques) n’étaient présents ce week-end, il est conscient d’avoir marqué quelques points psychologiques sur la concurrence, comme cela avait déjà était le cas en deuxième partie de saison l’an passé. « Yves a navigué avec ses voiles neuves, celles qu’il utilisera pour le Rhum. Moi, j’ai toujours mes voiles de la Jacques Vabre. Il a donc abattu un peu ses cartes alors que moi, j’ai encore tous mes atouts dans mon jeu. C’est plutôt positif. Je pars ainsi serein en solitaire », a poursuivit le skipper FenêtréA-Cardinal, qui a donc choisi de ne pas courir l’ultime manche du GP afin de partir au plus vite pour son convoyage retour vers la Trinité. « C’est ma première nav en solo de l’année. Je vais donc y aller tranquille. C’est une sorte de prise en main, on va dire » a-t-il déclaré, juste avant de s’élancer pour les 80 milles qui séparent la cité des Penn Sardines de son port d’attache. « J’attends un petit 20 nœuds de vent de sud sud-ouest à la pointe du Raz. Je vais attaquer au près puis rapidement, ça va débrider et je vais passer au reaching. Ce sera parfait pour trouver des automatismes et me poser les bonnes questions » précise Erwan qui envisage de partir en qualification pour la Route du Rhum d’ici une dizaine de jours, en fonction de la météo.

S’inscrire à la Newsletter hebdomadaire pour ne rater aucune actu nautique !

Devenez membre rédacteur et publiez tous vos articles gratuitement sur le site.

Partager

Articles en relation