Nautisme info

Un évènement majeur : La Solitaire du Figaro 2014

Un évènement majeur : La Solitaire du Figaro 2014
février 04
17:34 2014

Filière d’Excellence de Course au Large Bretagne – Crédit Mutuel soutient cette année les deux skippers solitaires Corentin Horeau et Sébastien Simon en Figaro Bénéteau ainsi que Nicolas Troussel et son équipage en M34. Trois skippers et trois projets. Trois programmes articulés autour de trois évènements incontournables.

Le nouveau skipper du Figaro Bretagne – Crédit Mutuel Espoir, Sébastien Simon, s’apprête quant à lui, à plonger dans le grand bain de la course au large professionnelle. S’il a entamé ses premiers entraînements à Port-La-Forêt, sous la houlette du Pôle Finistère Course au Large, depuis le 27 janvier aux côtés de Nicolas Troussel qui lui apporte sa précieuse expérience, le jeune marin de 23 ans, également en formation ingénieur structures et composites, s’alignera au départ de sa première course sur le support à l’occasion de la Solo Maître Coq le 11 mars prochain. L’occasion idéale de parfaire ses armes et de se jauger face à la concurrence de la classe. Idem pour la Solo Basse-Normandie et la Le Havre All Mer Cup programmées en mai. Car c’est un fait, en juin, c’est un sacré morceau qui l’attend : La Solitaire du Figaro – Eric Bompard Cachemire.

Sur le même sujet : Une transat et un duo en or pour commencer la saison

Et aussi : Les Sables d’Olonne accueilleront La Solitaire du Figaro 2014

Au menu de l’édition 2014 : 2 014 milles. Un symbole à la hauteur de la réputation de cette belle dame qui fête sa 45e édition cette année et un tracé inédit plein de promesses. Ainsi, le 8 juin prochain, Deauville donnera le coup d’envoi de la première étape qui mènera la flotte à Plymouth, le port berceau des grandes courses en solitaire. Les concurrents retrouveront ensuite et pour la deuxième année consécutive le port de Roscoff, avant de rallier Les Sables d’Olonne. Enfin, c’est avec un retour en Normandie, et à Cherbourg-Octeville plus précisément, que La Solitaire bouclera ses quatre étapes. Le pari de Sébastien : monter sur le podium du classement bizuth. Une place dans le top 25 au championnat de France de Course au Large à l’issue de la Lorient – Horta – Lorient, la dernière épreuve du calendrier prévue en septembre, serait également une très belle récompense pour la jeune recrue qui, pour mémoire, s’est déjà fait remarquée en 420, en J80 mais aussi en M34 sur le Tour de France à la Voile.

bateaux-bretagne-cmd-2014

C’est reparti pour un Tour

Le Tour justement, c’est l’épreuve phare du calendrier de Nicolas Troussel, le skipper du Team Bretagne – Crédit Mutuel, que l’on retrouvera, comme l’an passé, en M34. Un circuit marqué par quelques récents changements importants : des voiles monotypes, un équipage réduit à sept marins au lieu de huit auparavant, et un Championnat de France composé de quatre épreuves, le Spi Ouest-France en avril, le Grand Prix Guyader en mai, la Normandy Sailing Week en juin puis le Tour de France en juillet. C’est logiquement sur cette dernière épreuve que se jouera le titre national de course au large en équipage. Nicolas et ses hommes mettront tout en œuvre en avant-saison pour y arriver le plus affûté possible et tenter de faire mieux que la saison dernière. Mieux que 3e donc.

De Dunkerque à Nice, ils auront 900 milles à parcourir via Dieppe, Granville, Roscoff, Roses en Espagne, Gruissan puis Hyères. Pas moins de 24 parcours techniques, six étapes de ralliement et quatre nuits en mer sont au programme. Autant le dire : le rythme sera intense d’autant que l’épreuve se déroulera sur trois semaines et non sur quatre comme précédemment. Et si la première partie du parcours s’annonce difficile, avec les pièges habituels de la navigation en Manche (trafic, courant…), la Méditerranée pourra redistribuer les cartes dans les petits airs estivaux ou au contraire dans la brise qui vient parfois jouer les trouble-fêtes à cette période de l’année. Quoi qu’il en soit, une chose est sûre, la tâche ne sera pas facile d’autant que la concurrence s’annonce aussi rude qu’en 2013. Le tenant du titre, Franck Cammas, son dauphin, Daniel Souben, et bien d’autres encore, ont d’ores et déjà annoncé leur participation. Voilà qui promet du sport et du spectacle !

Crédit photos © Benoît Stichelbaut – Bretagne/CMB

Partager

Articles en relation