Nautisme info

Expédition Nunavut lettre 6 : initiation des inuits à l’apnée

Expédition Nunavut lettre 6 : initiation des inuits à l’apnée
septembre 07
11:42 2015

Avant de partir avec Patrick, nous avons rassemblé quelques combinaisons afin de ne pas les faire plonger en maillot de bain… Et oui, ici la température de l’eau est de -1,7°C ! Du lourd, enfin surtout du froid et beaucoup beaucoup d’icebergs et de morceaux de banquise disloqués. Une première pour le village en été… Avec toute l’équipe, nous souhaitions apporter quelque chose de nouveau! Un bol d’air
frais, même si ici, il fait tout le temps froid. Mais nous avons de la chance ! Enfin, surtout les enfants, cela fait 2 jours que nous avons du soleilet pas de vent.
Le capitaine passe également à l’école de ses enfants pour parler de l’événement de l’après-idi…”démonstration apnée”! Pique-nique sur la plage, nous rentrons au bateau ;et sur le quai, je vois mon père qui s’est évaporé dans le village pour réaliser des photos. Je saute dans l’annexe. Sur le ponton, pleins d’enfants attendent l’animation. Ils sont très curieux et posent de nombreuses questions. Tous, sans exception, sont déterminés à sauter à l’eau.
Nous pensions rencontrer des enfants plutôt craintifs ; il s’avère que ces jeunes sont des “furieux de la vie”. Ils ont soif de découvertes, de rencontres et d’échanges. Nous débarquons les combinaisons sur la plage de galets. Pas de vestiaire, pas de douche chaude, juste une serviette pour s’essuyer rapidement.
A vrai dire tout est allé très très vite…Eric vit dans le village depuis déjà 3 ans. Ses filles y sont scolarisées et toute la journée nous entendons parler de Léonie, son ainée : la première star du village ! La deuxième, c’est Eric.Il est connu de tous et il n’a pas perdu une seconde pour me présenter à la municipalité et évoquer notre projet.
C’est vrai qu’ici, tout se prépare un peu à la dernière minute. Tout est très spontané. Le contact avec la population est très facile. Les sourires que nous échangeons sont nombreux. Un vrai plaisir !
Les volontaires sont nombreux, le doigt levé ; ils passent tous devant leurs camarades pour plonger les premiers. C’est difficile de les contrôler. Ici, à Qikiqtarjuaq, les enfants font ce qu’ils veulent et les mauvaises expériences servent d’éducation. Leur jeu favori est de marcher et de sauter de morceaux de banquise en banquise, en sachant toujours que la plaque peut céder sous leur poids. Bon c’est vrai, cela n’évite pas quelques dérapages et quelques pieds mouillés, mais ils ont vraiment beaucoup d’équilibre ces acrobates Inuits.
Les combinaisons enfilées, les premiers sont dans l’eau… Doucement, tranquillement, ils découvrent les merveilles sous-marines au pied de leur village. Les autres restent sur la rive, mettent un masque et plongent la tête dans l’eau pour voir aussi, ou enfilent un gant pour plonger la main dans l’eau.
Cela ressemble à une fête, certains parents arrivent peu à peu pour prendre des photos, d’autres enfants débarquent encore sur la plage. expedition nunavut lettre 6
Nous avons tous le sourire ! Papa, Kévin et Jérôme immortalisent ces instants sur la pellicule. Eric équipe les enfants, discute avec ses amis du village qu’il voit pour la plupart à l’occasion des grands rassemblements.
Sous l’eau c’est le grand spectacle, la banquise dilue les rayons du soleil. Nous ramassons des algues pour les offrir aux enfants qui ne plongent pas. Ils les dévorent comme des chips et les adorent.
Nous sortons les premiers de l’eau et les suivants nous rejoignent. C’est reparti… Go, je suis avec Eliane, fils de plongeur ; il doit avoir des gènes de mammifère marin car il plonge tout de suite. Je commence à lâcher prise. Je joue avec lui. Nous grimpons sur un glaçon pour sauter comme je le faisais petit de la digue du sillon à St Malo.
Sous l’eau, nous marchons sur les mains, nous faisons des saltos, des vrilles. Nos yeux brillent de bonheur. Je vis cet instant avec mon âme d’enfant… Leur enthousiasme m’a complètement déconnecté de ma mission. Nous jouons, rigolons, profitons du présent comme si nous nous connaissions depuis longtemps.
L’eau, le plaisir simple de s’y sentir bien nous envahit.

Cette première rencontre avec le peuple de l’eau du dessus et la rencontre deExpedition Nunavut lettre 6 l'ame bleue gens du dessous. Une surface… une frontière, qui sera, le temps d’un moment, notre lien humain. Eric ne nous a pas promis une telle rencontre, mais il a tout mis en œuvre pour nous donner les moyens de vivre ensemble un moment magique.
Avec Patrick, nous sommes super heureux car c’est l’aboutissement de notre travail et de notre investissement pour ce projet. Depuis, nous avons fait 3 jours complets d’initiation et avons fait plonger pour la première fois de leur vie plus de 15 enfants dans la mer glacée. Hier soir, nous avons organisé une projection du premier film d’apnée du village avec un diaporama de tout notre voyage. Les villageois se sont déplacés en nombre ; plusieurs générations étaient présentes. Un grand moment…
Laurent

Partager

Articles en relation