Nautisme info

FenêtréA-Prysmian, vainqueur incontesté, signe un joli triplé

FenêtréA-Prysmian, vainqueur incontesté, signe un joli triplé
août 24
10:58 2015

Toujours devant, toujours premier, ou presque ! FenêtréA-Prysmian, impérial, n’a pas fait dans la demie mesure et s’impose haut la main au terme de ce Trophée Multi50 Prince de Bretagne-Sud Goëlo. Vainqueur de huit manches sur les neuf courues sur le plan d’eau quinocéen, Erwan Le Roux et ses quatre équipiers ont laissé peu de chance aux hommes de Lalou Roucayrol, qui s’imposent pourtant sur la « der des ders » à bord d’ARKEMA, de venir leur faire de l’ombre en première ligne du classement.

Le skipper morbihannais, vainqueur de la dernière Route du Rhum – Destination Guadeloupe, signe un joli triplé sur le rendez-vous costarmoricain, dont il a remporté les deux précédentes éditions. La bataille fut en revanche plus serrée en queue de flotte tout au long de cette dernière journée qui a donné la mesure, dans un vent forcissant progressivement, du potentiel spectaculaire de ces coursiers océaniques engagés en mode régate au contact. L’équipage de Royan des père et fils Delhumeau monte sur la 3è marche du podium.

Ils ont dit :

Erwan Le Roux (FenêtréA-Prysmian) : « Nous sommes tous très satisfaits et contents du travail que nous avons fait sur l’eau tout au long de ces trois jours, ainsi que du travail réalisé sur nos nouvelles voiles que nous avons pu tester en course. C’est notre troisième victoire de suite à Saint-Quay. Le triplé était notre objectif ; ça c’est fait et bien fait ! C’est toujours un plaisir de venir sur ce plan d’eau qui se prête vraiment bien aux petites manches, sur des formats courts de 20 minutes comme le comité de course en a envoyées aujourd’hui. Pour ne rien gâcher ce dimanche, nous avons eu beaucoup plus de sensations sur l’eau et de belles images dans un jeu de lumières et de couleurs qui fait le charme de la Bretagne nord. Merci à Prince de Bretagne et à toute l’organisation de nous permettre de montrer nos bateaux au plus près du public dans ce type de conditions. »

Lalou Roucayrol (ARKEMA) : « Nous sommes assez heureux de la manière dont se sont déroulées les deux dernières manches et de remporter l’ultime parcours. On finit sur une bonne note ce week-end et cela montre que, même si nous sommes un peu pénalisés par le plan plus typé pour le large, nous sommes sur le chemin de la progression. Dès que les conditions sont plus ventées, nous partons plus vite et sommes en mesure de rivaliser avec Erwan et son équipage, qui nous ont laissé peu de droits à l’erreur. »

Le déroulé de la journée, manche par manche :

5è manche : Et le vainqueur est…

10-12 nœuds de sud-ouest et une furieuse envie d’en découdre après un samedi marqué sous le signe du cruel manque de vent, il n’en fallait pas plus pour que les cinq multicoques sur les rangs entament cette dernière journée le pied au plancher. Le plus prompt à s’élancer sur ce premier côtier à deux tours, disputé essentiellement au vent de travers, FenêtréA-Prysmian, pointe entre 15 et 20 nœuds, imprime le rythme d’entrée de jeu après avoir mené de bout en bout. Du côté des trois bateaux plus anciens, ça se bouscule à la bouée spectacle et tous les coups tactiques sont permis. Seules neuf petites secondes sépareront au final Royan et Olmix engagés dans un duel d’une belle intensité. Vers un monde sans SIDA, plus typé pour le large, ferme la marche.

6è manche : vent instable en force

Sitôt arrivés, sitôt repartis. Fidèle à son habitude, François Coudray, président du comité de course, ne tarde pas à renvoyer la procédure selon un rythme soutenu qui fait la particularité du rendez-vous quinocéen. Cette fois encore l’équipage d’Erwan Le Roux ne laisse aucune opportunité à ses poursuivants immédiats de lui voler la vedette dans un vent très instable en force comme en témoignent les vitesses de FenêtréA-Prysmian évoluant entre 7 et 23 nœuds en cours de manche. Les hommes d’ARKEMA ne cachent pas qu’ils préfèrent les départs dans l’axe du vent et les bords plus ouverts à la tactique.

7è manche : ça chauffe sur la ligne

Une courte pause, et ça repart. Cette fois, c’est sur un parcours triangle que les trimarans sont invités à croiser les étraves. Cette configuration inspire Erik Nigon et les siens sur Vers un monde sans SIDA, qui s’élance dans un timing parfait. Olmix n’est pas en reste puisqu’il parvient à bloquer sur la ligne Royan et ARKEMA, les forçant à entamer en retard cette nouvelle manche. FenêtréA-Prysmian, franchement au dessus du lot en termes de vitesse pure, reprend vite tous ses droits aux avant-postes.

8è manche : pattes en l’air

Les manches se suivent et ne se ressemblent pas. Le vent de nord-ouest prend du coffre pour souffler à plus de 15 nœuds. Il ne faut pas plus pour que les trimarans lèvent la coque au vent et que la flotte progresse pattes en l’air sur un plan d’eau paré de quelques moutons. Place au grand show sur l’eau ! Lancé comme une balle à 20 nœuds sur la ligne de départ ; FenêtréA-Prysmian fait de nouveau cavalier seul, même si ARKEMA, plus à l’aise et plus offensif, montre qu’il faut compter avec lui dans des conditions qui se renforcent.

9è manche : pour la beauté du geste

ARKEMA, le retour ! Comme vendredi en début de Trophée, Lalou Roucayrol et ses équipiers signent un départ dans les règles de l’art qui leur permet de prendre l’ascendant d’entrée de jeu. Sur l’eau, les trimarans déboulent à 25 nœuds au portant, étraves fumantes, vers la bouée spectacle. Quelques minutes plus tard, les Médocains coupent la ligne d’arrivée en tête et décrochent – pour la beauté du geste – une victoire méritée au terme de ce Trophée Multi50 Prince de Bretagne – Sud Goëlo, dont ils ont compté parmi les grands animateurs dans des conditions météo qui ne leur étaient pourtant pas favorables.

Partager

Articles en relation