Nautisme info

Francis Joyon va s’attaquer au record du tour du monde en équipage

Francis Joyon va s’attaquer au record du tour du monde en équipage
juin 05
15:22 2015

Détenteur depuis 2008 du record du tour du monde en solitaire, Francis Joyon, 59 ans, va tenter un doublé inédit dans l’histoire de la course au large. Le skipper du maxi-multicoque IDEC SPORT va en effet s’attaquer à son premier record en équipage et pas n’importe lequel : le record absolu du tour du monde en équipage (Trophée Jules Verne) détenu par Loïck Peyron en 45 jours. Pour s’attaquer à ce nouveau défi, Joyon partira à bord de l’ex-Groupama 3 de Franck Cammas, détenteur du Trophée Jules Verne en 2010, mais aussi des deux dernières éditions de la Route du Rhum. Ce nouveau maxi-multicoque aux couleurs d’IDEC SPORT s’attaquera au tour de la planète avec un équipage réduit, façon “commando”. Le nouveau programme sportif qui lie le skipper et son partenaire le Groupe IDEC pour les années qui viennent, permettra notamment à Francis d’ouvrir une nouvelle route maritime et de se lancer, fin 2016, sur un nouveau record océanique, entre la France et la Chine.

45 jours, 13 heures, 22 minutes et 53 secondes.

C’est le temps de référence que Francis Joyon a désormais en tête. Le chrono du mythique Trophée Jules Verne, établi en 2012 par Loïck Peyron et son équipage à bord de Banque Populaire V. Record du tour du monde par les trois caps, le Trophée Jules Verne fait rêver les plus grands marins depuis 1993, premier temps de référence établi par Bruno Peyron et ses hommes en 79 jours, 6 heures, 15 minutes et 46 secondes. Vingt-deux ans après, Francis Joyon va défier ce record qui exerce sur lui un fort pouvoir d’attraction. « J’ai suivi attentivement toutes les tentatives depuis 1993, dit-il. J’ai été à chaque fois admiratif des marins qui partaient sur ce tour du monde en équipage. Maintenant c’est à mon tour de m’attaquer &ag! rave; cette aventure fascinante ! » Joyon connaît bien le parcours pour l’avoir bouclé à deux reprises en solitaire, en battant chaque fois le record absolu. Sa performance de 2008 (57 jours, 13 heures, 34 minutes et 6 secondes) tient toujours. Ce temps de référence est d’ailleurs le quatrième meilleur chrono jamais établi autour du monde, équipages compris ! Seuls Orange II en 2005 (50 jours), Groupama 3 en 2010 (48 jours) et Banque Populaire V (45 jours) en 2012 ont fait mieux. Avec plus de 10 hommes à bord…

Nouveau défi, nouveau bateau

Ancien Groupama 3, puis Banque Populaire VII, le nouveau maxi trimaran IDEC SPORT affiche un palmarès exceptionnel : détenteur du Trophée Jules Verne de 2010 à 2012, le bateau a aussi remporté les deux dernières éditions de la Route du Rhum (en 2010 et 2014) entre les mains de Franck Cammas puis Loïck Peyron. « Défier le Trophée Jules Verne sera d’autant plus excitant que je vais découvrir un support plus grand que mon précédent trimaran IDEC (31,50 m contre 29,70 m), avec un potentiel de vitesse énorme, se réjouit Francis. Groupama 3 avait bouclé le tour du monde en 48 jours avec une météo loin d’être idéale. Le bateau a le potentiel pour gagner plusieurs jours et améliorer l’actuel record. C’est très prometteur. &r! aquo;

Petit gréement, équipage réduit

Recordman en solitaire, Francis est toutefois un bizuth en équipage. Fidèle à son principe de simplicité et d’efficacité, il a opté pour un petit gréement sur son nouveau trimaran, une configuration habituellement utilisée pour la navigation en solitaire. Ce choix lui permettra de s’entourer d’une équipe navigante réduite : maximum 6 personnes à bord pendant le Jules Verne. A titre de comparaison, ils étaient 10 à bord de Groupama 3 et 14 sur Banque Populaire V. « Le petit mât est plus efficace et performant dès 20 nœuds de vent et permet au bateau d’être plus sain et de mieux passer dans la mer. Par ailleurs, le fait d’avoir un équipage réduit permet de simplifier le fonctionnement à bord et de jouer la carte de la légèreté. Léger, le nouveau trimaran IDEC SPORT est un avion de chasse », justifie Joyon.

Stand by dès novembre prochain

C’est à la mi-septembre que Francis Joyon prendra possession d’IDEC SPORT. Le calendrier va être chargé car le bon timing pour entrer en stand-by pour le Trophée Jules Verne est début novembre. Au même moment, un autre maxi trimaran se mettra également en attente : Spindrift 2, le plus grand trimaran de course au monde, qui n’est autre que l’ex Banque Populaire V, tenant du titre du Trophée Jules Verne. Un monstre de puissance à côté duquel le nouveau maxi trimaran IDEC SPORT ferait presque figure de « petit » bateau avec ses 31,50 mètres et son gréement raccourci. La lutte entre les deux derniers bateaux détenteurs du Jules Verne s’annonce donc passionnante. Et ce d’autant plus que les deux bateaux ont le potentiel pour battre le record actuel.

IDEC SPORT s’ouvre au sport automobile

Les nouveaux projets du groupe IDEC passent aussi par les circuits de course automobiles. IDEC SPORT fusionne en effet deux entités qui ne s’étaient encore jamais rapprochées, malgré de nombreuses similitudes : la course au large et le sport automobile. Pilote et passionné de courses automobiles, Patrice Lafargue, président du groupe IDEC, a crée IDEC Sport Racing, écurie de course présente sur deux circuits du Championnat VdeV (en GT et en Proto) et en 24 Heures Series. Dès cette année, quatre voitures représenteront la nouvelle écurie IDEC SPORT RACING qui montera en puissance dans les saisons à venir, avec pour objectif de participer aux 24 heures du Mans en 2016 ou en 2017. Patrice Lafargue : « J’ai pris la décision en fin d’année de reprendre l’écurie Ruffier Racing à titre priv&eacu! te; et de créer IDEC Sport Racing. Nous avons renforcé le capital humain et matériel, ce qui nous permet de compter quatre voitures dans l’écurie. Cette année, le but est de mettre en place l’écurie, mais aussi de continuer à avoir des résultats. Nous avons été champions l’année dernière avec mon fils Paul, le but est au moins de gagner l’un des trois championnats sur lesquels nous sommes engagés. Après, je souhaite aller plus loin en termes de compétition, sur des circuits encore plus relevés, avec dans le viseur le Championnat d’Europe d’Endurance et les 24 Heures du Mans ».

Les temps de référence du Tour du Monde en équipage :

1993 : Bruno Peyron sur Commodore Explorer (Catamaran) : 79j 6h 15min 56s
1994 : Peter Blake et Robin Knox-Johnston sur Enza (Cata) : 74j 22h 17min 22s
1997 : Olivier de Kersauson sur Sport Elec (Trimaran) : 71j 14h 22min 8s
2002 : Bruno Peyron sur Orange (Catamaran) : 64j 8h 37min 24s
2004 : Olivier de Kersauson sur Geronimo (Trimaran) : 63j 14h 59min 46s
2004 : Steve Fossett sur Cheyenne (Catamaran) : 58j 9 h 32 min 45 s
2005 : Bruno Peyron sur Orange 2 (Catamaran) : 50j 16h 20min 4s
2010 : Franck Cammas sur Groupama 3 (Trimaran) : 48j 7h 44min 52s
2012 : Loïck Peyron sur le Maxi Banque Populaire V (Trimaran) : 45j 13h 42min 53s

Articles en relation