Nautisme info

Generali Solo 2013, on fait les comptes avant la reprise

Generali Solo 2013, on fait les comptes avant la reprise
septembre 27
10:13 2013

 

Depuis mardi soir, les marins reprennent leur souffle dans la capitale Catalane où règne une atmosphère plus qu’estivale. Ces 48 heures de pause espagnole ont été suffisantes pour se remettre de la fatigue et des émois de la première étape. Demain, vendredi, le sport reprend ses droits avec le lancement à 11 heures du Grand Prix de Barcelone. A la veille de la reprise, il est temps de faire un point sur le classement général provisoire de la Generali Solo (crédit photo : Alexis Courcoux).

 

Trois groupes se distinguent sur la feuille de classement. Après 5 manches (Grand Prix de Cavalaire-sur-Mer et une grande étape), Gildas Mahé occupe le haut du tableau. Mine de rien, le skipper de Ports d’Azur-Interface Concept jouit d’une marge de 10 points sur son dauphin Fabien Delahaye (Skipper Macif 2012). A partir de Fabien, six bateaux (jusqu’à Gedimat) se bousculent au portillon pour un accès au podium virtuel. Derrière, un petit trou s’est creusé avec le 8e Sepalumic. On retrouve ensuite un deuxième groupe compact, de Bretagne – Crédit Mutuel Performance (9e) à DLBC (13e). Enfin, un troisième « paquet » apparaît en queue de peloton, de Made in Midi (14e) à Full Irish (17e). Si l’écart entre le premier et le dernier semble important (78 points), chacun a encore largement le temps de gravir les échelons. D’abord parce que nous ne sommes pas encore au tiers de La Generali Solo. Ensuite parce qu’aucun marin ne domine outrageusement la flotte. Les cinq régates disputées jusqu’ici ont connu cinq vainqueurs différents. Et quasiment aucun navigateur n’a échappé à une contreperformance. Cet état de fait témoigne de l’homogénéité du niveau sportif sur cette 19e édition. Conséquence : ceux qui rêvent d’une place au soleil de Méditerranée, devront se battre jusqu’au bout. Prochain objectif : le Grand Prix de Barcelone qui débute demain vendredi à 11 heures.

 

Une à trois régates seront disputées vendredi devant le port de Barcelone. Une brise de secteur sud de 10 à 15 nœuds (rafales à 20 nœuds) soufflera toute l’après-midi sur le plan d’eau. Dans ces conditions stables et bien établies, le Comité et la Direction de Course ont l’intention de privilégier les parcours bananes. En attendant de remonter à bord de leur monotypes de 10 mètres, les solitaires vont s’entraîner cet après-midi sur des modèles réduits radiocommandés. C’est une des animations préparées par FNOB (Fundacio de Navigacio Oceanica Barcelona), l’organisation qui accueille avec efficacité et professionnalisme toute la « caravane » de La Generali Solo à Barcelone. Ce soir, après la remise des prix de la première étape, les marins iront se coucher tôt, sans flâner sur les Ramblas. Demain, ils doivent absolument être en forme pour aborder le troisième round.

 

Partager

Articles en relation