Nautisme info

L’histoire du Vendée Globe : Première Partie (1989-1993)

L’histoire du Vendée Globe : Première Partie (1989-1993)
octobre 23
11:09 2012

 

1989-1990 : Les pionniers au départ de l’inconnu

26 novembre 1989, les treize participants de la première édition du Vendée Globe sont sur la ligne de départ. Ils s’apprêtent à vivre une expérience unique, une aventure dont personne ne sait où elle va les mener, mais une aventure qui suscite déjà beaucoup d’excitation et d’appréhension de la part des premiers navigateurs de l’extrême. Cette édition 1989-1990 suscite aussi énormément d’engouement de la part du public qui s’interroge sur le nombre de participants qui réussiront à atteindre la ligne d’arrivée. Et en effet, cette première édition ne ménagera pas les navigateurs. Mike Plant sera contraint de demander de l’aide pour ne pas s’échouer sur l’ïle Campbell, alors que Philippe Jeantot connaitra le cauchemar du Pot au Noir. On retiendra également les images de Fleury Michon X, couché sur le flanc, avec le sauvetage par Loïck Peyron qui contruira les premières légendes de l’ “Everest des mers”.

Et que dire de la victoire de Titouan Lamazou ? Alors poussé par la rage de vaincre, il a vu le parcours éliminer ses concurrents, l’un après l’autre. C’est alors qu’au bout de 109 jours, il arrive en grand vainqueur, réalisant une exceptionnelle performance. Deux mois plus tard, l’arrivée de Jean-François Coste (septième, dernier classé) met un terme à la première grande aventure du Vendée Globe.

Classement :

Titouan Lamazou (FRA, Ecureuil d’Aquitaine II) : 109j 08h 48’50’’
Loïck Peyron (FRA, Lada Poch) : 110j 01h 18’06’’
Jean-Luc Van den Heede (FRA, 36.15 MET) : 112j 01h 14’00’’
Philippe Jeantot (FRA, Crédit Agricole IV) : 113j 23h 47’47’’
Pierre Follenfant (FRA, TBS-Charente Maritime) : 114j 21h 09’06’’
Alain Gautier (FRA, Generali Concorde) : 132j 13h 01’48’’
Jean François Coste (FRA, Cacharrel) : 163j 01h 19’20’’

 

1992-1993 : Récidive et premiers drames

Pour cette seconde édition, ce n’est pas moins de quatorze skippers qui prennent le large en solitaire, dont plusieurs pionniers (alors grands favoris) : Poupon, Gautier, Peyron, Van Den Heede. Sur la ligne de départ, de nouveaux prétendants veulent se faire une place, avec notamment les ambitieux Yves Parlier et Bertrand de Broc. Après leurs départs, le Golfe de Gascogne se montre sans aucune pitié et contraint une grande partie des participants de retourner aux Sables d’Olonne. Et le pire reste à venir… C’est noyé au large de la Corogne que l’on retrouve le britannique Niguel Burgess. Seuls Alain Gautier et Bertrand de Broc parviennent à braver la colère du Cap et se livrent une belle bataille dans l’Atlantique. Mais, malmené dans les Quarantièmes, Bertrand de Broc abandonne et laisse la seconde place à Philippe Poupon qui, démâte peu avant l’arrivée…

En un peu plus de 110 jours, Alain Gautier franchit l’arrivée, seul, et gagne un Vendée Globe qui s’est montré particulièrement intransigeant avec les navigateurs.

Classement :

Alain Gautier (FRA, Bagages Superior) : 110j 02h 22’35’’
Jean-Luc Van Den Heede (FRA, Groupe Sofap-Helvim) : 116j 15h 01’11’’’
Philippe Poupon (FRA, Fleury-Michon X) : 117j 03h 34’24’’
Yves Parlier (FRA, Cacolac d’Aquitaine) : 125j 02h 42’24’’
Nandor Fa (HON, K&H Banque Matav) : 128j 16h 05’04’’
José Luis de Ugarte (ESP, Euskadi Europa 93 BBK) : 134j 05h 04’00’’
Jean-Yves Hasselin (FRA, PRB/Solo Nantes) : 153j 05h 14’00’’

 

 

Suivez toute l’actulité du Vendée Globe sur : www.vendeeglobe.org

Retrouvez tous les articles sur le Vendée Globe : www.nautisme-info.com/vendée-globe

 

 

Partager

Articles en relation