Nautisme info

Horta – Lorient Solo Les figaristes au front!

Horta – Lorient Solo Les figaristes au front!
septembre 20
18:36 2014
On a beau être samedi, l’heure n’est pas aux RTT. A bord des Figaro Bénéteau, le rythme s’est nettement accéléré et les gros bras sont de retour. Les vitesses moyennes atteignent allègrement les dix nœuds, mais les coureurs doivent faire face à une mer croisée qui ne leur simplifie pas la tâche. Mais les milles qui seront pris maintenant vaudront cher quand le vent refusera et qu’il sera temps d’affaler le spi. La bascule du vent est attendue pour cette nuit et les solitaires vont devoir affronter une mer désordonnée et des vents de secteur nord qui pourraient atteindre les 40 nœuds en rafales. Pas de quoi faire renoncer un Figariste, mais au cas où certains l’auraient oublié, le temps des vacances et des bluettes est bien fini.

Peloton compact
Tout ce petit monde navigue quasiment bord à bord. Seuls les écarts latéraux se sont creusés : entre Gildas Morvan (Cercle Vert), le plus à l’ouest et Corentin Horeau (Bretagne Crédit Mutuel Performance) à l’est, ce sont maintenant plus de 11 milles de décalage. Dans ce contexte, les classements en distance au but n’ont pas grande signification, puisque tout le monde s’écartant de la route directe, c’est fatalement le concurrent le plus proche de l’orthodromie qui est pointé en tête. Seules valent réellement les positions respectives des uns et des autres  sur la route nord. A ce petit jeu, Charlie Dalin (Normandy Elite Team), Paul Meilhat (SMA), Gildas Mahé (Interface Concept) et Xavier Macaire (Skipper Hérault) semblent les mieux placés. En revanche, Damien Guillou (La Solidarité Mutualiste) a peut-être connu quelques soucis la nuit dernière car il pointe à près de 6 milles de la tête de flotte.
Depuis le départ, les solitaires n’ont pas eu vraiment le temps de dormir. Une première nuit sous spi dans un vent très instable leur a demandé de veiller quasiment en permanence. La journée d’aujourd’hui et le début de nuit dans un vent forcissant risquent d’être du même acabit. Celui qui aura réussi à grappiller des minutes de repos va peut-être avoir l’occasion de récupérer sa mise.

Copyright photo Dominique Boucher

S’inscrire à la Newsletter hebdomadaire pour ne rater aucune actu nautique !

Devenez membre rédacteur et publiez tous vos articles gratuitement sur le site.

Toute l’actualité de la classe Figaro

Partager

Articles en relation