Nautisme info

Hyères, c’est aujourd’hui

Hyères, c’est aujourd’hui
avril 22
12:13 2015

Pour la 47e année consécutive, la rade de Hyères accueille la totalité des séries de voile olympique. Et pour la troisième année, c’est dans le cadre d’une Sailing World Cup, preuve que ce plan d’eau est tout simplement l’un des plus beaux et des plus technique au monde. Pour Franck Cammas et Sophie de Turckheim, cette étape de World Cup est une occasion d’affirmer leur progression au top niveau de la série mixte des Nacra 17. Quitte à bousculer la hiérarchie française et étrangère.

Quand le skipper Groupama a décidé de se lancer dans l’aventure olympique, les observateurs ont été partagés entre admiration et doute. Admiration pour l’ambition d’un skipper spécialiste de la course au large qui vient défier les hyper pro du dériveur. Mais parfois doute quant aux capacités d’un sportif de quarante ans à s’adapter au rythme et à la technicité d’un catamaran de sport sur des parcours n’ayant pas grand-chose à voir avec ceux d’une course autour du monde comme la Volvo Ocean Race.

Trois ans plus tard, Franck Cammas a gagné le respect de ses nouveaux pairs, fussent-ils ses concurrents. Avec la championne de Laser, Sophie de Turckheim, l’équipage Groupama est plus que jamais dans la course pour la sélection aux Jeux Olympiques de Rio 2016. Auteurs d’un joli début de saison (8e à la SWC de Miami, 3e à l’Eurosaf de Palma), ils comptent bien sur cette étape française de la World Cup pour confirmer leurs progrès : « Nous sommes réellement dans le match. On a gagné en polyvalence et en vitesse. On a les crocs » confirme Sophie qui s’apprête à partir sur l’eau disputer la manche d’entraînement qui précède les courses qui débuteront mercredi.

En parallèle de l’Equipe de France avec laquelle ils collaborent, Franck et Sophie ont fait appel à Bertrand Pacé pour les coacher. Régatier passionné doté d’une expérience internationale d’envergure mais aussi ingénieur de formation, Pacé s’entend à merveille avec Cammas. A terre, après chaque journée passée sur l’eau, le débriefing peut parfois durer longtemps, les champs d’observation et d’analyse technique, tactique et stratégique étant sans limites.

Sur le plan d’eau de Hyères qui offre des conditions de course variées en fonction de la direction du vent qui est annoncé léger les deux premiers jours (10-12 noeuds) pour se renforcer un peu par la suite (14 – 18 ), la semaine de course s’annonce acharnée.

Dans chacune des dix séries, hors paralympique, seuls les 40 meilleurs équipages ont été retenus. Autant dire que c’est vraiment le gratin de la voile olympique international qui est présent. Avec, parmi eux, des Français qui n’ont pas de complexes. A en croire le Directeur des Equipes de France, l’objectif est de gagner dans cinq séries. Soit une sur deux. Une ambition à laquelle Franck et Sophie seraient ravis d’apporter leur contribution…

Les équipages français en Nacra 17 :

• Billy Besson et Marie Riou
• Moana Vaireaux et Manon Audinet
• Flora Laugier et Valentin Bellet
• Franck Cammas et Sophie de Turckheim

Partager

Articles en relation