Nautisme info

La Solitaire du Figaro: Yann Eliès a sorti son mouillage!

La Solitaire du Figaro: Yann Eliès a sorti son mouillage!
juin 23
20:43 2014

Partis de Roscoff, hier à 15 heures, pour la troisième étape de la 45e Solitaire du Figaro – Eric Bompard cachemire, Yann Eliès et ses concurrents ont passé la nuit sur les chapeaux de roues. Tous ont, en effet, bien bataillé pour négocier au mieux les effets de la pointe bretonne. Et pour cause, arrivés dans le chenal du Four au moment même de la renverse, ils ont dû composer avec le courant contraire entre Béniguet et le raz de Sein avant de déborder la pointe de Penmarc’h. Etonnamment, cette portion pour le moins tactique du parcours n’a pas créé d’écarts significatifs, alors qu’à l’inverse, le contournement de Belle-Ile dans un vent quasi-nul a, lui, davantage chamboulé la donne. Le skipper de Groupe Quéguiner – Leucémie Espoir en a d’ailleurs fait les frais puisqu’il a vu revenir sur lui une grosse partie de ses concurrents à la bouée des Galères, juste avant d’entamer la traversée du golfe de Gascogne jusqu’à Odas.

Comme à son habitude depuis le début de cette Solitaire du Figaro, Yann Eliès est parti en douceur, hier, en baie de Morlaix. Et une nouvelle fois, il est parvenu à grappiller doucement mais sûrement des places pour venir s’installer aux avant-postes. « L’avantage, c’est qu’autour de la Bretagne, il y a de nombreuses occasions de se refaire quand on part mal » déclarait-il peu avant de larguer les amarres. C’est un fait, cette première portion du parcours très « côtière », a offert de nombreuses possibilités de trajectoires aux Figaristes. Il n’empêche que ni le chenal du Four (pourtant abordé au moment de la renverse des courants), ni les passages du raz de Sein ou de la pointe de Penmarc’h n’ont éclaté la flotte. Certes, on a bien vu des petits coups se tenter entre Quéménes et Béniguet, ou à l’entrée de la baie d’Audierne avec certains bateaux passés au ras du phare de la Vielle. Parfois ça a payé, parfois non, mais dans un sens comme dans l’autre, en pouillèmes seulement. La preuve : au large du Guilvinec, six petits milles séparaient le leader du 34e. « Pour moi, ça ne s’est pas trop mal passé : j’ai fait du bon et du moins bon, mais le moins bon n’était pas très grave et le bon plutôt bon », a indiqué le Costarmoricain lors d’une vacation, en fin de matinée.

Au ralenti vers Odas

Sûr, en tous les cas, que personne n’a ménagé ses efforts lors de cette première nuit de course. Heureusement, la portion entre les Glénan et l’ouest de Belle-Ile, au reaching sous génois, a permis aux uns et aux autres d’effectuer des micros siestes avant d’attaquer le contournement de la plus grande des îles du Ponant (en la laissant à tribord), dans un vent mollissant. Mollissant au point qu’à l’approche de la bouée cardinale Est Les Galères, les premiers ont été contraints d’affaler la voile d’avant et de mouiller pour éviter de reculer ! « A cet endroit, on sera encore un peu trop tôt pour le thermique, on risque de butter dans la phase de transition. Ce sera un passage clé, il ne faudra pas se rater » avait prédit Yann. Il avait vu juste et à cette marque, les marins sont nombreux à s’être arraché les cheveux, voire à avoir laissé quelques plumes. Le skipper de Groupe Quéguiner – Leucémie Espoir fait malheureusement partie de ceux-là, mais que cela ne tienne, il reste 350 milles devant les étraves et la bonne nouvelle, c’est que vers 15 heures, ça a redémarré doucement. 2, 2,5, 3 nœuds… Certes, pour l’heure, les vitesses de progression des bateaux ne sont pas très brillantes mais il va falloir prendre son mal en patience parce que la suite ne s’annonce pas franchement plus fulgurante, le vent de nord nord-est étant prévu de rester faible et instable jusqu’à demain soir. D’ici là, il va donc falloir garder les yeux bien ouverts et jouer les bons petits décalages pour rejoindre cette fameuse bouée météorologique Odas au milieu du golfe de Gascogne. Pour ce qui le concerne, Yann Eliès semble avoir tranché, il se démarque dans l’est.

S’inscrire à la Newsletter hebdomadaire pour ne rater aucune actu nautique !

Devenez membre rédacteur et publiez tous vos articles gratuitement sur le site.

Les dernières actus de la solitaire du Figaro

Partager

Articles en relation