Nautisme info

Le Vendée Globe : Everest des mers

Le Vendée Globe : Everest des mers
octobre 23
09:57 2012

 

Le Vendée Globe, plus de 20 ans autour du monde.

Créé par Philippe Jeantot en 1989, le Vendée Globe est né d’un désir de pousser plus loin la notion d’aventure humaine et de surpassement de soi.  Il s’est imposé comme la plus grande course à la voile autour du monde et est devenu un événement populaire rare : à chaque édition, le village accueille plus de 700 000 visiteurs et un total de 1,650 million de fidèles en cumulant le départ, les différentes arrivées et la remise des prix. Surnommé « Everest des mers » en raison de son caractère ultime, il a réuni en moyenne une vingtaine de concurrents au fil des six premières éditions. Six éditions marquées par des joies, des exploits, mais aussi des peines et surtout des vainqueurs : Titouan Lamazou (1990), Alain Gautier (1993), Christophe Auguin (1997), Michel Desjoyeaux (2001, 2009) et Vincent Riou (2005). Cette année, la légende continue avec un septième acte qui réunira encore une vingtaine de skippers.

Avec 20 concurrents sur la ligne de départ, l’édition 2012-2013 du Vendée Globe démontre toute la puissance de l’événement et son statut très à part dans le monde des grandes courses au large. Ce chiffre de participation permet à cette édition de se situer dans la bonne moyenne des six précédentes.

Deux générations sur le départ de l’édition 2012.

La nouvelle génération de skippers sera particulièrement présente sur ce Vendée Globe et aura hâte d’en découdre avec les anciens. Les jeunes premiers, François Gabart (29 ans) et Louis Burton (27 ans) seront les deux
benjamins de la course et s’apprêtent à vivre leur baptême autour du globe. Les trentenaires et les quadras, pour la plupart issus de la Classe Figaro, feront sans aucun doute partie des favoris. Parmi eux, Armel Le Cléac’h et Samantha Davies, respectivement 2eme et 4eme de la précédente édition, mais aussi Vincent Riou, vainqueur en 2005. Presque tous récidivistes, ils auront très certainement à coeur d’être aux avant-postes devant les ténors de l’ancienne génération

Cette génération de « vieux sages » du tour du monde (Bertrand de Broc, Kito de Pavant, Mike Golding, Marc Guillemot, Jean Le Cam et Dominique Wavre), qui cumulent à eux tous pas moins de 12 Vendée Globe et qui ont en mer un vécu incomparable. Ces quinquagénaires se connaissent parfaitement bien, savent gérer leurs efforts, ménager leur monture et relativiser les difficultés. Or, pour courir en solitaire autour de la planète, l’expérience est une précieuse alliée. Mais elle ne fait pas tout. Les petits jeunes ont pour eux la détermination, l’envie et la condition physique. La sagesse de la maturité d’un côté et la fougue de la jeunesse de l’autre. Pour gagner le Vendée Globe… il faudra les deux !

Un Everest des mers.

Trois, c’est autant le nombre de  cap à franchir (Bonne-Espérance, Leeuwin, Horn) que le nombre d’océans à traverser (Atlantique, Indien, Pacifique). Cinq, c’est le nombre d’heures de sommeil journalier durant les 3 mois de course en solitaire. 24 000, c’est le nombre de milles nautiques du parcours de l’édition 2012-2013, soit 43 000 km.

 

Suivez toute l’actulité du Vendée Globe sur : www.vendeeglobe.org

Retrouvez tous les articles sur le Vendée Globe : www.nautisme-info.com/vendée-globe

 

 

Partager

Articles en relation