Nautisme info

L’épreuve d’endurance de la Generali Solo 2013

L’épreuve d’endurance de la Generali Solo 2013
septembre 06
09:31 2013

 

Nautisme / Voile – Trois grandes étapes (425 milles pour la plus longue entre Barcelone et Beaulieu sur Mer), vingt régates en baie, 1 155 milles à parcourir au large, la Generali Solo 2013 sera probablement la course la plus difficile de la saison Figaro Bénéteau.

 

Du 19 septembre au 12 octobre, les 17 solitaires inscrits vont batailler ferme entre Cavalaire-sur-Mer, Barcelone, Beaulieu sur Mer et Sète, une grande scène méditerranéenne rythmée par des conditions météo parfois extrêmes. L’enjeu ? Un sacre, celui du Champion de France Elite de Course au Large en Solitaire 2013. La dernière épreuve du Championnat de France Elite de Course au Large en Solitaire sera un mélange explosif. Des étapes d’endurance de 295 milles pour la plus courte (Beaulieu sur Mer/Sète) à 425 milles pour la plus longue (Barcelone/Beaulieu sur Mer) comptant coefficient 6, des régates en baie à chaque étape de coefficient 1, autant dire que les skippers, trois semaines durant, vont devoir tenir physiquement et psychologiquement. Car en dehors des distances à parcourir, la Med’ ne fait souvent pas de cadeau en cette période de début d’automne. Coup de tabac d’est, fort mistral, pétole molle… sur la grande bleue tout est possible, et parfois difficilement prévisible. L’intérêt de la Generali Solo résidera dans sa difficulté et dans la maîtrise complète du bateau, de la stratégie et du bonhomme de la part des solitaires. « Nous avons fait preuve d’ambition sur ces étapes longues. Le rythme sera intense car avec les régates en baie dans les quatre villes étapes, les marins ne vont pas avoir beaucoup de répit. Ce sera forcément très intéressant » souligne Gilles Chiorri, directeur de course.

 

Le meilleur ?

Il faudra bien sûr compter sur Gildas Morvan (Cercle Vert), triple et dernier vainqueur en date de la Generali Solo 2011. Mais également sur des skippers chevronnés et abonnés aux podiums, à l’image de Frédéric Duthil (Sepalumic), Nicolas Lunven (Generali), Adrien Hardy (Agir Recouvrement), Fabien Delahaye (Skipper Macif 2012) et son compagnon d’arme, Paul Meilhat (Skipper Macif 2011). Yoann Richomme (DLBC), premier au classement du Championnat de France Elite de Course au Large en Solitaire pour le moment, vient évidemment pour décrocher le titre. Il faudra également se méfier des Bretons Anthony Marchand (Bretagne – Crédit Mutuel Performance) et Corentin Horeau (Bretagne – Crédit Mutuel Espoir) capables de bons coups, tout comme Thierry Chabagny (Gedimat). Le groupe des sudistes naviguant sur son terrain de jeu pourrait aussi créer la surprise (Xavier Macaire (Skipper Hérault), Gwenael Gbick (Made in Midi), Matthieu Girolet (Laffont Presse) et Jean-Paul Mouren (MarseillEntreprise)). Enfin, trois outsiders de talent complètent le plateau de la Generali Solo : l’Irlandais David Kenefick (Full Irish), le Breton Gildas Mahé (Ports d’Azur) et la seule femme, Claire Pruvot (Port de Caen-Ouistreham).

 

Le programme de la Generali Solo 2013 :

Cavalaire-sur-Mer
Prologue le jeudi 19 septembre
Grand Prix de Cavalaire-sur-Mer les vendredi 20 et samedi 21 septembre
Etape 1 : Cavalaire-sur-Mer – Barcelone via Minorque & Palamós = 425 milles
Départ dimanche 22 septembre

Barcelone
Arrivées prévues mercredi 25 septembre
Grand Prix de Barcelone les vendredi 27 et samedi 28 septembre
Etape 2 : Barcelone – Beaulieu sur Mer via la Giraglia = 435 milles
Départ dimanche 29 septembre

Beaulieu sur Mer
Arrivées prévues : mercredi 2 octobre
Grand Prix de Beaulieu sur Mer les vendredi 4 et samedi 5 octobre
Etape 3 : Beaulieu sur Mer / Sète via Porquerolles et les Mèdes = 295 milles
Départ dimanche 6 octobre

Sète
Arrivées prévues : mercredi 9 octobre
Grand Prix du Languedoc Roussillon les vendredi 11 et samedi 12 octobre
Postlogue : dimanche 13 octobre

 

Partager

Articles en relation