Nautisme info

Spi Ouest France: Les Princesses de Bretagne en J80

Spi Ouest France: Les Princesses de Bretagne en J80
avril 17
15:36 2014
Le Spi Ouest-France Intermarché, le plus grand rassemblement de monocoques habitables d’Europe, débute vendredi à La Trinité-sur-Mer. Durant quatre jours, pas moins de 400 bateaux vont en découdre en baie de Quiberon, parmi lesquels près d’une centaine de J80. Dans cette série, l’équipage de Prince de Bretagne mené par Pauline Courtois, s’est fixé comme objectif de jouer dans le Top 20 mais aussi et surtout de terminer premier team 100% féminin.

Si les Princesses de Bretagne ont plutôt bien commencé l’année, avec une belle victoire lors de la Women’s Cup à Pornichet début mars, puis une autre à l’occasion du Championnat de France Universitaire à Brest la semaine dernière (pour Pauline et Jeanne Courtois en Open 5.70), elles s’apprêtent désormais à débuter officiellement leur saison en J80. La première des huit épreuves constituant la Coupe de France 2014 s’ouvre, en effet, ce vendredi à la Trinité-sur-Mer, avec le Spi Ouest-France Intermarché. « C’est sans doute le plus gros rassemblement de classe de l’année. Aujourd’hui, près d’une centaine de J80 sont inscrits. Tous les meilleurs ont répondu présents. Le niveau sera donc particulièrement élevé »annonce la barreuse qui affrontera ainsi des cadors tels que Luc Nadal, vice-champion du Monde, Sylvain Pelissier, champion de France en titre, Simon Moriceau, Quentin Ponroy  mais aussi de nouveaux venus sur le circuit comme Morgan Lagravière, le jeune skipper du 60’ IMOCA Safran. « Ce ne sera pas facile de se battre contre eux, c’est certain. Si nous terminons dans le premier quart de la flotte, ce sera satisfaisant pour nous mais notre principal objectif est de finir premier équipage 100% féminin » précise Pauline Courtois ajoutant par ailleurs que cette saison, elle a fait le choix de naviguer à six équipières et non plus à cinq comme l’an passé. «Si nous voulons lutter sur un pied d’égalité avec les garçons, nous devons au moins peser le même poids ». Ainsi, Elodie Creac’h (numéro 1), Elodie Fauve (grand voile), Nolwenn Combeaux et Pauline Chalaux (embraque) puis Jeanne (tactique), sa sœur, navigueront à ses côtés ce week-end.

Régates en poules

Sur-motivées, les filles ont déjà effectué deux jours d’entraînement sur le plan d’eau de l’épreuve, samedi et dimanche dernier. « Nous avons navigué avec une dizaine d’autres bateaux. Il n’y avait pas beaucoup de vent mais nous avions de bons lièvres. Cela nous a permis de tester nos voiles neuves (grand voile et foc). Nous allons également recevoir un nouveau spi asymétrique avant le coup d’envoi », explique la jeune femme. « Nous retournerons à la Trinité mercredi soir. La journée de jeudi sera consacrée, pour l’essentiel, à la confirmation des inscriptions et aux contrôles de jauge mais nous prévoyons une dernière petite sortie en mer avant d’attaquer les choses sérieuses vendredi matin. Le point positif, c’est que les J80 auront un rond rien qu’à eux et c’est un luxe parce que l’une des particularités du Spi, c’est d’avoir des bateaux dans tous les sens, ce qui est généralement une source de stress » commente Pauline, pas mécontente non plus de naviguer en poules les deux premiers jours. Car comme le stipulent les instructions de courses, les classes de plus de 80 bateaux seront divisées en deux avant de s’affronter en finales Or et Argent, dimanche et lundi.  « Avec ce système, ce sera un peu moins la foire d’empoigne que si nous régations tous ensemble. Nous espérons parvenir à prendre de bons départs car jusqu’ici, ça a été notre point faible. En J80, la flotte est compacte et très homogène. Il est donc difficile de bien se positionner sur la ligne » détaille la Brestoise, plus habituée, ces dernières années, aux duels de Match Racing. Côté météo, ça s’annonce plutôt mou, ce qui n’est pas forcément pour déplaire aux filles. Mais elles le savent, la baie de Quiberon est un plan d’eau tactique, avec beaucoup de zones de courants et de effets sites nombreux. Il faudra donc avoir l’œil bien ouvert et être opportuniste.  « Il va y avoir du jeu » promet ainsi Pauline dont le partenaire, Prince de Bretagne est également celui du Spi Ouest-France Intermarché. Les producteurs bretons seront donc, pour la 6ème année consécutive, présents au cœur du village de l’évènement, permettant ainsi au public et aux 2000 coureurs présents sur place de faire le plein de vitamines grâce à la distribution et à la dégustation de petits légumes de saison.

S’inscrire à la Newsletter hebdomadaire pour ne rater aucune actu nautique !

Devenez membre rédacteur et publiez tous vos articles gratuitement sur le site.

Les dernières infos du Spi Ouest France

Partager

Articles en relation