Nautisme info

Mai 2016 : Transat New York – Vendée

Mai 2016 : Transat New York – Vendée
août 27
11:11 2015

 

Ce sera la quatrième épreuve du Championnat IMOCA Ocean Masters, après la Rolex Fastnet Race, la Transat Jacques Vabre et la Transat B to B, la dernière avant le départ du Vendée Globe le 6 novembre 2016. La New York – Vendée devrait ainsi permettre aux navigateurs solitaires de s’étalonner une dernière fois avant le départ du tour du monde. C’est une grande première à plus d’un titre.

Pour la première fois, une course en solitaire va partir du continent américain à destination des côtes d’Europe. Le 29 mai prochain, la grande majorité des concurrents du Vendée Globe va s’élancer à l’assaut de l’Atlantique d’ouest en est, en profitant des vents portants. Une excellente mise en bouche avant les grandes chevauchées des mers du Sud qui attendent les solitaires à l’hiver 2016. Ils devraient être plus d’une douzaine sur ce parcours qui ralliera New York, ville emblématique des Etats-Unis, aux Sables d’Olonne, port de départ et d’arrivée du Vendée Globe. Ce sera l’occasion de faire un dernier comparatif entre les performances des derniers-nés de la classe IMOCA et les ténors de l’édition 2012-2013, notamment sur les apports des foils.

Ils ont dit :

Yves Auvinet, Président du Conseil départemental de Vendée :

« La Vendée est incontestablement le département de la mer. Nous possédons plus de 250 km de côtes avec une industrie nautique qui est leader européen de la construction de bateaux de plaisance avec notamment les chantiers Bénéteau – Jeanneau. Notre département a la chance, pour porter cette image dans le monde entier, de posséder une course emblématique : le Vendée Globe, l’Everest des mers, qui partira des Sables d’Olonne le 6 novembre 2016. Le Département tient à conforter cette image de leader de la voile en Europe. L’internationalisation du Vendée Globe, notamment avec une participation accrue des coureurs étrangers et des retombées médiatiques encore plus importantes au niveau mondial, est en effet l’objectif prioritaire du prochain Vendée Globe. Nul doute que cette nouvelle course permettra de sensibiliser de nouveaux skippers ainsi que des médias nord-américains déjà très friands des courses au large. »

Didier Gallot, Maire des Sables d’Olonne :

« La force d’un événement d’exception c’est sa capacité à être décliné. L’illustration est magnifiquement donnée en 2016 avec la création de la course entre New York et les Sables d’Olonne, prélude remarquable au Vendée Globe. »

Jean Kerhoas, Président de la Classe IMOCA :

« Cette nouvelle course marque la volonté de l’IMOCA et d’Open Sports Management de poursuivre le travail sur l’internationalisation du circuit. Pour la première fois, une course en solitaire partira d’un autre continent et qui plus est, d’une ville symbolique à bien des égards, New York. C’est aussi un signe fort que de terminer en Vendée, dans le port des Sables d’Olonne à quelques mois de l’épreuve majeure du circuit, le Vendée Globe.Enfin, cette course d’ouest en est devrait réserver de belles heures aux allures portantes et peut-être nous amener de nouveaux records. »

Peter Bayer, directeur exécutif d’OSM :

« Avec l’équipe d’OSM, nous sommes persuadés que cette course va contribuer au rayonnement international de la classe IMOCA. Nous disposons maintenant d’un Championnat IMOCA Ocean Masters particulièrement solide. C’est Vincent Riou, à la barre de son PRB, soutenu par une entreprise vendéenne emblématique par son engagement constant au sein de la Classe IMOCA qui en est le leader provisoire. Venir terminer cette course, ici en Vendée, terre de marins et berceau de la légende du Vendée Globe a évidemment particulièrement du sens. Cet exercice 2015-2016 du Championnat IMOCA Ocean Masters est bien dans la continuité des efforts engagés pour faire de ce championnat la référence en matière de course au large. »

Partager

Articles en relation