Nautisme info

Mini Transat : La qualif’ pour 2013, c’est possible, en prototype

Mini Transat : La qualif’ pour 2013, c’est possible, en prototype
octobre 29
16:53 2012

 

Dans un an, une petite centaine de marins solitaires s’élancera sur ce qui sera, pour nombre d’entre eux, l’aventure de leur vie. Dans un an tout juste, la 19e édition de la Mini Transat partira de Douarnenez, direction les Antilles, via Lanzarote. Et, pour la première fois depuis 10 ans, il est possible de se qualifier en prototype à cette course aussi unique que magique en un an seulement… La « Mini » et l’aventure, ça commence maintenant !


Depuis 2006, la Classe Mini a mis en place un système de quotas de bateaux de séries et de prototypes de façon à équilibrer les flottes des grandes épreuves et notamment celles de la Mini Transat. Grâce à ce système de quota, il est possible de se qualifier à la transat 2013, en prototypes, en un an seulement au lieu de deux habituellement.

 

Le proto : plus qu’un bateau, une ouverture vers le grand large

Funs, performants, évolutifs, ces petites carènes uniques sont bien plus que des bateaux, le prototype est une formidable école de course au large.

Monter et développer un projet « proto » est formateur et permet d’appréhender toutes les dimensions sportives et technologiques d’un projet. Et puis, récompense ultime, les premiers à passer la ligne d’arrivée sont les prototypes, suscitant de fait l’intérêt des médias.

 

Petits prix, maxi plaisir

Aujourd’hui, de nombreux prototypes sont disponibles sur le marché de l’occasion. Ces carènes parfaitement fiabilisées et toujours performantes sont moins onéreuses que les bateaux de séries les plus récents. Enfin, sur le nouveau parcours de la Mini Transat à destination des Antilles, la puissance pure du bateau ne sera pas l’atout principal. Ainsi, de nombreux prototypes des générations précédentes, actuellement disponibles à des prix très intéressants, retrouvent toute leur compétitivité dans la perspective des transats à venir.

A un an du départ de la prochaine Mini Transat, la Classe Mini dispose d’un vivier de prototypes prêts à naviguer à haut niveau avec lesquels il est encore possible de se qualifier pour décrocher son ticket-solo vers Les Antilles en 2013.

Les 5 bonnes raisons de se lancer en prototype

1. En moins d’un an, préparez-vous et qualifiez-vous pour la prochaine Mini-Transat !

2. Premiers sur la ligne d’arrivée, premiers médiatisés.

3. Un marché de l’occasion qui propose des prototypes deuxième génération moins chers et plus performants que les bateaux de série les plus récents.

4. La filière d’apprentissage technique et sportive de la course aux larges qui a vu passer Loïck Peyron, Michel Desjoyeaux, et plus récemment, Yannick Bestaven, Yves Le Blévec, Thomas Ruyant…

5. Le nouveau parcours de la Mini Transat 2013 réduit le différentiel de performance entre les prototypes dernière génération et leurs prédécesseurs : les performances au portant l’emportent sur la puissance au reaching.

 

 

Partager

Articles en relation