Nautisme info

Nacra 17 : dans le dur

Nacra 17 : dans le dur
avril 27
12:16 2015

 

En passant à côté de la dernière journée de la Sailing World Cup de Hyères lors de laquelle quatre manches furent disputées, Franck Cammas et Sophie de Turckheim perdent quatre places au classement général et loupent leur qualification pour la Medal Race. Une frustration qui ne fait que renforcer la détermination de l’équipage Groupama dans sa quête olympique.

Cinquième au classement général à l’issue des deux premières journées de course puis huitième au matin de la dernière, le duo Groupama a clairement validé ses progrès dans la brise qui était jusqu’à l’an dernier son talon d’Achille.

Généralement très à l’aise dans du vent plus léger, tant d’un point de vue technique que tactique, les champions français ont péché sur d’autres points :

« Ce n’est pas bien. Nous sommes retombés dans nos travers de l’an dernier sur les départs. On n’a pas osé prendre suffisamment de risques en se mêlant au groupe pour prendre la bonne place sous le vent de la ligne. En partant mal, on a souvent hypothéqué notre premier bord de près. On n’avait d’autre choix que de chercher à se dégager. Le reste de notre course étant souvent bien mais on partait de trop loin » analyse le skipper Groupama.

Si c’est une nouvelle fois le tandem Besson – Riou qui l’emporte au général, Franck Cammas souligne l’homogénéité de la flotte des Nacra 17 : « C’est très très dense. A part le premier, ça joue beaucoup. Dans les cinq premiers, ici à Hyères, certains n’étaient pas dans les quinze premiers à Palma il y a un mois et inversement. Il faut que nous arrivions à trouver la constance qui nous manque encore même si on arrive à faire des choses pas mal. On voit l’Italien Bissaro qui gagne à Miami et termine juste devant nous ici ou le deuxième de Palma qui est 20e.

Rien n’est catastrophique. C’est le jeu pour tout le monde. Nous sommes dans le dur mais il faut continuer à progresser. Vivement la prochaine régate » conclut Franck qui a déjà en ligne de mire l’Eurosaf Saling Week de Medemblick du 26 au 30 mai prochain.

Une compétition que l’équipage Groupama avait terminé à la deuxième place l’an dernier, juste derrière … Besson et Riou.

D’ici là, le coach Bertrand Pacé, qui a la capacité à porter un regard critique et sans concession sur les performances tactique et technique de l’équipage Groupama, ne manquera pas d’adresser son rapport détaillé à Franck et Sophie. Histoire qu’ils mettent toutes les chances de leur côté.

Classement général après 11 courses (20 premiers uniquement) :

1. Billy Besson / Marie Riou – 55.00
2. Mandy Mulder / Coen de Koning – 80.00
3. Renee Groeneveld / Steven Krol – 86.00
4. Ben Saxton / Nicola Groves – 89.00
5. Lin Ea Cenholt Christiansen / Christian Peter Lübeck – 93.00
6. Jason Waterhouse / Lisa Darmanin – 99.00
7. Darren Bundock / Nina Curtis – 100.00
8. Moana Vaireaux / Manon Audinet – 101.00
9. Paul Kohlhoff / Carolina Carolina Werner – 104.00
10. Luke Ramsay / Nikola Girke – 105.00
11. Vittorio Bissaro / Silvia Sicouri – 110.00
12. Franck Cammas / Sophie de Turckheim – 117.00
13. Thomas Zajac / Tanja Chiara Frank – 122.00
14. Gemma Jones / Jason Saunders – 128.00
15. Matías Bühler Matías / Nathalie Brugger – 130.00
16. Allan Norregaard / Anette Viborg Andreasen – 142.00
17. Federica Salvà / Francesco Bianchi – 146.00
18. Euan McNicol / Lucinda Whitty – 154.00
19. Lucy Macgregor / Andrew Walsh – 173.00
20. John Gimson / Hannah Diamond – 180.00

 

Tags
Partager

Articles en relation