Nautisme info

Nautisme, prenez le large en Seine-Maritime en 2014

Nautisme, prenez le large en Seine-Maritime en 2014
janvier 09
17:15 2014

Parce que la Seine-Maritime fut pionnière en France en matière de tourisme avec Dieppe comme première station balnéaire française en 1824, elle est aujourd’hui entièrement tournée vers la mer et son fleuve. Outre Rouen et Le Havre, ses 2 grands ports de commerce, d’autres ports plus petits se succèdent sur la Côte d’Albâtre et en Vallée de Seine. Croisière, plaisance, sports nautiques, sports extrêmes… la Seine-Maritime peut s’enorgueillir de pouvoir proposer une palette complète d’activités nautiques.

Le Havre, première ville nautique de France

Déjà dotée, en 1838, du premier Club nautique d’Europe avec sa Société des Régates, la ville du Havre confirme son ancrage dans le nautisme. En matière de nautisme, Le Havre peut pavoiser : un nouveau port de plaisance (Port Vauban) opérationnel depuis 2012, un label 3* du réseau « France station nautique » et ses nombreux clubs nautiques liés à l’histoire de la ville. La ville du Havre peut compter sur ses 3 000 licenciés pour être la première ville nautique de France. Baptisé Port Vauban, le nouvel aménagement d’un grand bassin à l’intérieur de la cité dote la ville d’un second port de plaisance au coeur de la ville, à 3 minutes à pied de la gare SNCF. Une seconde phase permettra d’accroître sa capacité avec, à échéance, près de 500 anneaux.

Le Havre pourra alors s’enorgueillir de proposer aux plaisanciers le chiffre symbolique de 2017 anneaux en 2017, année du 500e anniversaire de la cité portuaire. Au niveau des croisières : 70 escales en 2010, 97 en 2011, 108 pour 2012 et plus de 120 en 2013. L’année 2014 s’annonce comme un nouveau record avec déjà pas moins de 130 escales programmées. La croisière au Havre connaît donc actuellement une croissance record qui avoisine les + 40% de passagers chaque année. Le Havre s’affirme désormais comme le premier port croisiériste de la façade Manche/Atlantique. Le Havre a décroché en 2010 les 3 étoiles de l’association France Réseau Nautique. Moins de cinq villes en France sont en mesure d’afficher cette distinction.

Station Nautique Côte d’Albâtre

La ville de Saint-Valery-en-Caux a réhabilité son front de mer et offre à présent un aménagement très valorisant. Pour faciliter l’accès à la mer, la station de la Côte d’Albâtre se devait de réaménager son esplanade avec notamment des jeux d’eau, une pataugeoire et un bac à sable. La promenade au niveau de la plage a également été refaite et accueille à présent de nouvelles cabines de plage. Bien abrité des vents dominants par les flancs de la vallée, le port de plaisance se love au coeur de la cité. Composé de deux bassins dont celui de plaisance qui reste toujours en eau, il héberge environ 550 bateaux. À noter la présence de bateaux de pêche dans l’avantport qui toute l’année vendent, à leur retour sur les étals, la majeure partie de leur travail. Le port de plaisance de Saint-Valery-en-Caux est géré par la Communauté de Communes de la Côte d’Albâtre.

Dieppe, doyenne des stations balnéaires françaises

Premier port de France pour la pêche à la coquille Saint-Jacques, Dieppe n’en oublie pas pour autant les plaisanciers et offre désormais un équipement avantgardiste avec la création d’un port à sec dans le quartier du Pollet. Le patrimoine a été ici privilégié en créant dans la forme de radoub avec ses belles parois de briques, ce port à sec pour plus de 300 bateaux à moteur. Sur le plan technique, l’équipement innove avec une gestion entièrement automatisée des entrées et rangements des bateaux. Le port de plaisance dispose quant à lui de 500 anneaux dont 50 emplacements réservés aux visiteurs. Anneaux supplémentaires et nouveaux pontons ont été installés dans les bassins pour répondre à l’attente des plaisanciers et faciliter l’accès aux activités touristiques de promenade et de pêche en mer. Situé idéalement à proximité des commerces du centre-ville, la plaisance dispose ici d’une station carburant, d’une grue, d’un accès internet, d’un bloc sanitaire, de parkings, d’un système de vidéo surveillance et d’un contrôle d’accès pour les pontons. À proximité, le bâtiment Ango réunit les services de la plaisance, du Cercle de voile et l’office de tourisme.

Fécamp, cité des Terre-Neuvas

Une nouvelle aire de stockage a été créée permettant d’accueillir 180 bateaux avec un nouveau style de prestations aux plaisanciers. les plaisanciers. Le nouvel équipement permet d’abord de répondre aux demandes de places non satisfaites à flot : certains plaisanciers qui étaient sur liste d’attente peuvent maintenant trouver une place dans le port à sec. Son mode de fonctionnement est simplifié et le plaisancier peut demander la mise à l’eau de son bateau par simple appel téléphonique. Le port à sec de Fécamp accueille les bateaux de plaisance à moteur de 4 à 7,50 mètres de longueur et jusqu’à 3 tonnes. Les bateaux sont stockés sur des racks à 3 niveaux.

Amarrez au coeur de la capitale de Normandie : Rouen

Depuis son ouverture en 2008, le port connaît un grand succès auprès des plaisanciers régionaux, du bassin parisien et également britannique. Cet ensemble de terrains d’une superficie de 45 660 m2 comprend : un plan d’eau de 34 310 m2 proposant 100 anneaux et des terre-pleins portuaires de 11 350 m2, aménagés et permettant le remisage de 50 bateaux. Le port de plaisance de la CREA constitue une escale privilégiée, point de départ idéal pour partir à la découverte de Rouen et de la vallée de Seine.

Face au succès du port, et afin d’offrir le maximum de confort aux plaisanciers et d’accueillir l’Armada, des travaux d’agrandissement et d’aménagement ont été réalisés en 2013, doublant pratiquement la capacité d’accueil de l’équipement. Le port de plaisance, qui comptait 60 emplacements propose désormais 100 anneaux. Un ponton supplémentaire a été créé. De nombreux services supplémentaires ont également été aménagés permettant ainsi de faciliter le quotidien des plaisanciers : une rampe de mise à l’eau, une aire de carénage pour entretenir les bateaux, une station de carburant et une mise à disposition de bornes électriques, d’arrivée d’eau et connexion wifi sur les pontons.

Activités nautiques

Avec 130 kilomètres de côte, 5 bases nautiques, 3 stations nautiques, de nombreuses plages… la Seine- Maritime est naturellement une destination tournée vers les sports de glisse. Planche à voile, windsurf, kitesurf, funboard, stand-up paddle, flyboard, kayak de mer ou de rivière, aviron, catamaran, optimist, voile légère et habitable, ski nautique, surf… le panel est vaste et chacun peut trouver son bonheur. Amateur ou professionnel, la Seine-Maritime vous accueille dans des lieux d’exception : paddle sous l’arche d’Étretat, kitesurf dans la baie du Havre au contact des plus grands porteconteneurs du monde, funboard aux Petites-Dalles… Parmi les meilleurs spots pour pratiquer la planche à voile : Sainte-Adresse, Fécamp, Saint-Pierre-en-Port, Les Petites-Dalles, Saint-Aubin-sur-Mer, Veulettessur- mer. Attention, la côte d’Albâtre est un plan d’eau exigeant : plus on remonte vers le nord et plus on doit avoir une maîtrise de l’engin de navigation. Aussi, pour les débutants, possibilité d’entraînement sur les plans d’eau intérieurs, une opportunité extraordinaire qu’offre la Seine-Maritime : la base de la Varenne à Saint-Aubin-le-Cauf, le lac de Caniel à Vittefleur, la base de Mesnil-sous-Jumièges et la base de Bédanne à Tourville-la-Rivière.

Pour les amateurs de bodyboard, « petit frère du surf », les meilleurs endroits se situent en particulier à Étretat, au Havre, aux Petites-Dalles, à Veulettes-sur- Mer et à Saint-Aubin-sur-Mer. Pour le kite surf, toujours très en vogue, il se pratique volontiers au Havre, à Saint-Jouin-de-Bruneval ou à Saint-Aubin-sur-Mer. Enfin le wakeboard, un des derniers nés, se pratique au lac de Caniel : ici, le téléski remplace le bateau et le « rider » peut ainsi glisser sur l’eau. En une dizaine d’heures, vous réaliserez des figures glissées ; pour les aériennes plus impressionnantes, il faudra persévérer. Chaque été, sur de nombreuses plages de la Côte sont installées des « Points Plage » auprès desquels il est possible de louer du matériel pour s’initier à toutes ces activités nautiques.

Partager

Articles en relation