Nautisme info

Nautisme : Semaine Nautique Internationale de Méditerranée 2013, une 48e édition de la SNIM

Nautisme : Semaine Nautique Internationale de Méditerranée 2013, une 48e édition de la SNIM
mars 25
17:54 2013

 

La 48e édition de la Semaine nautique internationale de Méditerranée se tiendra du 29 Mars au 1er Avril prochains. Découvrez tout le programme et les points forts de cet évènement nautique à part.

 

La SNIM, du bleu, du blanc et du vent

 

«La Semaine Nautique Internationale de Méditerranée approche à grands pas de son demi siècle dʼexistence et continue, à travers les années, dʼattirer toujours autant, voire plus de concurrents et de nouvelles classes de bateaux. Epreuve sportive de haut niveau où se côtoient les professionnels et les amateurs, elle se déroule traditionnellement le week-end de Pâques. Avec près de 150 bateaux et plus de 1.500 équipiers, le spectacle en rade de Marseille sʼannonce grandiose, tout comme la fête annoncée sur le Vieux-Port. Evènement majeur de la voile en Méditerranée, la SNIM ouvre un nouveau rond de course, dédié à la monotypie : Les Grands Surprise, les SB20, déjà présents lʼan dernier et les J80 figureront parmi les attractions. Très courue sur dʼautres océans français, la classe J80 nous fait lʼhonneur dʼune première participation, mais surtout compte sʼimplanter durablement à Marseille et faire de la SNIM, son premier grand rendez-vous de début de saison en Méditerranée. A la demande unanime, la régate de nuit, ouverte aux IRC 1, 2 et 3 sera encore le moment fort de la SNIM 2013. Le parcours sera défini en fonction du vent au dernier moment. Samedi, la Société Nautique de Marseille, en partenariat avec l’Office de la Mer, affrète des vedettes et offre au grand public le spectacle au plus près de la course. La SNIM c’est : du bleu, du blanc, du vent. Le bleu de la mer, le blanc de l’écume et le vent de la Méditerranée. Bienvenue à tous, sans oublier lʼensemble nos partenaires et nos bénévoles sans qui nous ne pourrions proposer cette grande fête de la voile que nous sommes heureux de partager avec vous. » –  Bernard Amiel, Président de la Société Nautique de Marseille

 

48e SNIM, part belle à la monotypie

 

La 48e édition de la SNIM (Semaine Nautique Internationale de Méditerranée), organisée par la Société Nautique de Marseille réunira à Marseille, près de 150 bateaux et plus de 1500 participants du 31 mars au 1er avril. Si la majorité de la flotte est représentée par des bateaux IRC, la grande nouveauté est le retour de la classe Laser SB20, après une première réussie lʼan passé, et la grande arrivée des J80 et les Grands Surprises !

Les J80 sʼinstallent à Marseille… : Notre venue sur la SNIM nʼest ni un hasard, ni un one shot, » explique Xavier Dubos, lʼun des responsables de la classe J80, chargé de communication. La présence dʼune quinzaine dʼembarcations, dont un équipage entièrement féminin (Nadège Douroux), est comme un avant goût du Mondial J80, qui se tiendra début juillet à Marseille. Mais cʼest surtout la première pierre dʼun projet qui veut faire la part belle à cette classe, en Méditerranée. « Même moi », sourit Xavier Dubos, « jʼai été surpris de me dire que lʼon pouvait changer nos habitudes, et aller naviguer sur Marseille… » Si la flotte « marseillaise » ne peut décemment faire lʼobjet de la comparaison avec son homologue de La Trinité, « tout est mis en oeuvre, notamment par la Ville de Marseille, qui a mis en place de supers installations sur la base du Roucas Blanc, pour nous aider à lancer la classe en Méditerranée et lʼancrer à Marseille. Les championnats dʼEurope de Barcelone en 2014, et surtout la création dʼun circuit Méditerranée en 2014, dont la SNIM serait lʼune des épreuves phares, doivent amorcer la pompe dʼune longue aventure. Statistiquement, 200 bateaux ont au moins participé à une épreuve en France en 2012, et le 1500e J80 sortira des chantiers en avril. Dans quelques jours, la SNIM offrira une première confrontation à ces pionniers et permettra un rappel non négligeable des règles strictes de monotypie en J80.

 

SB20 en Méditerranée !

Des propriétaires, des professionnels, des jeunes… Des grands noms de la voile qui sʼy sont mis… La classe SB20, appelée encore Laser SB3, lʼan dernier, a beaucoup évolué en un an. “La classe sʼest structuré depuis un an», explique Pierre Bidault, lʼun des responsables de la classe. Il existe désormais une grosse émulation en Méditerranée, ce qui nʼétait pas le cas !

Entre Monaco et Marseille, on retrouve la plupart des bateaux SB20 français. Cette classe de bateau, très cotée en Italie, en Grande-Bretagne, aux Pays-Bas, en Russie, en Ukraine ou encore au Portugal, déplace une quinzaine de bateaux au départ de la SNIM avec des marins, non des moindres, comme les figaristes, Thomas Rouxel, Vincent Biarnes, son Altesse John Pollard, président de la classe et encore Xavier Leclair, le Martégal, ancien
laseriste olympique… Présence également de la famille Bernaz, le père et les deux frères, dont Jean-Baptiste a participé aux JO de Pékin et Londres en laser. Cerise sur le gâteau, Sébastien Col, qui a investi sur le SB20, est aussi annoncé.

 

En IRC, les Gros sortent du coin du bois

 

La classe IRC accueillera cette année de grandes et belles unités, comme le Soto 40 (Glenn Ellen Ventidos) et encore des GP42. Un classement honorifique « Maxi SNIM » final leur sera dédié, au sein du classement IRC1. A suivre également le XP44 (Alizée) de Richard Sautieux

IRC 1

Le premier Soto 40 français… A ce jour, il est pour moitié espagnol et moitié français. Son propriétaire, Dominique Tian, sʼest offert cette première moitié, avant de lʼacquérir en totalité très prochainement. « Cʼest la première fois quʼon a un Soto 40 en France, explique-t-il. Cʼest un bateau dessiné par Javier Soto et fabriqué en Amérique du Sud, qui dispute des circuits sud américains et espagnols. » Il existe une trentaine de pièces
dans le monde. « Cʼest une luge planante de douze mètres, très légère et très rapide, avec une surface de voile très raide et très puissante. Pas de lavabo, pas de toilette à lʼintérieur, il est vraiment fait pour la compétition… Skippé par Nicolas Magnan durant la SNIM, il sera marqué de très près par les GP42 à lʼoccasion de sa première grande sortie. Une course dans la course en IRC1 !

IRC 2

Femme à la barre, cʼest si rare ! Coraline Jonet, partenaire de glisse dʼun certain Ernesto Bertarelli, prendra la barre du Glen Ellen, qui tentera de faire mieux, tout au long de la saison, que sa 2e place obtenue sur le championnat UNCL Méditerranée, en IRC2..

IRC3

Tahina de Pierre-Alain Tocci joue à domicile et visera un accessit. Prime Time de Marc Alperovitch cherchera à conserver son bien acquis lʼan passé. Bernard Daurelle sur son nouveau Jin Tonic Sequel passe en IRC3, après son bien acquis en 2012 en IRC4 et surtout sa victoire finale au championnat UNCL Méditerranée.

IRC4

La lutte promet dʼêtre chaude en lʼabsence de Bernard Daurelle… En face de l’élite de la voile française et internationale, l’ambiance est également électrique chez les amateurs éclairés et les passionnés qui viennent gouter aux joies de la régate et au plaisir de se frotter aux meilleurs.

 

Comment suivre la SNIM ?

 

Sur l’eau, conformément à la volonté du comité directeur de la Nautique, et afin d’assurer la meilleure ouverture possible, l’opération « Régate en Vue » menée en partenariat avec l’Office de la Mer est reconduite cette année et permettra au public marseillais d’embarquer gratuitement sur un bateau de grande capacité pour aller sur le plan d’eau à la rencontre des régatiers. Les sorties en mer seront de plus commentées. S’inscrire sur le site internet. Sur twitter, cʼest la nouveauté ! La nouveauté de lʼédition 2013, cʼest aussi la création du compte twitter de La Nautique, qui va vous tenir au courant à la minute, des évènements marquants de la SNIM. Actualité de la régate en direct, bruits de ponton, photos prises sur le vif. Suivez SNMarseille et le hashtag officiel #SNIM2013 Et aussi Facebook. La SNIM sʼanime également sur Facebook ! La page SNIM commence à vibrer ! La Nautique propose un espace de vie entre les acteurs de lʼévénement et le grand public. La page Facebook de la SNIM revient sur les moments forts de lʼédition passée, annonce en direct lʼactualité de la régate et crée un espace dʼéchange interactif. Pour suivre lʼactualité de la SNIM sur Facebook, cliquez sur « Jʼaime » : www.facebook.com/lanautique.snim

 

L’organisation

 

La SNIM sʼest dotée dʼune organisation rodée et expérimentée depuis de longues années. Les Présidents des Comités de course se nomment Philippe Faure en rade nord, Georges Korhel, en rade sud et Corinne Aubert sur le rond monotypie.  Évoluer dans le somptueux cadre naturel de Marseille et de sa région est l’un des atouts majeur de la SNIM. En proposant aux plus grands bateaux de la flotte une grande course avec  un départ en après midi, les organisateurs visent un double objectif : satisfaire la passion des coureurs et pimenter le programme de la semaine par ce parcours de rêve. Ouverte aux IRC1, 2 et 3, la course de nuit est programmée le samedi soir, avec la possibilité d’en différer le départ pour l’optimiser en fonction de la météo du week-end de Pâques.

Tous les marins sont unanimement dʼaccord pour admettre que disputer la SNIM avec un mistral glacial, mais sous un grand soleil constitue une expérience inoubliable. Quʼils soient navigateurs en solitaire ou match racer, ils sont tous passés, un jour ou lʼautre, par Marseille et se sont émerveillés dʼavoir régaté sur ce pan dʼeau. « Cʼest la plus belle rade du monde pour naviguer ! » Un aveu signé Michel Desjoyaux, Bruno Peyro, Frank Cammas, Steve Ravussin, Marc Thiercelin, Thomas Coville et encore Russel Coutts… Des marins qui ne boudent pas leur plaisir… et leur crainte de courir dans les eaux marseillaises. Si le paysage est hors du commun, ses conditions climatiques en ont surpis plus dʼun. Il est dʼailleurs de coutume, sur les courses en équipage, que les bateaux Atlantique en visite, sʼoffrent les services dʼun Marseillais à leur bord, sur la partie tactique. Si les conditions sur le plan dʼeau sont susceptibles de changer à tout moment, le week-end de navigation pascal ne saurait être complet sans le fameux et habituel petit coup de mistral qui secoue la flotte.

 

Le Programme

 

Le programme de la SNIM jour par jour : Chaque matin, traditionnel petit déjeuner sur le quai. Chaque après-midi, au retour des courses, traditionnelle petite bière sur les quais.

Jeudi 28 mars : 9h à 21h – confirmation des inscriptions à la SNIM – Espace des expositions
Vendredi 29 mars : 10h30 – Briefing / 15h, Mise à disposition en mer / 20h, soirée sur les quais
Samedi 30 mars 9h15 – Briefing / 11h, Mise à disposition en mer
Dimanche 31 mars 9h15 – Briefing / 11h, Mise à disposition en mer
Lundi 1er avril 9h15 – Briefing / 11h, Mise à disposition en mer /  19h, proclamation des résultats, récompenses

 

 

Partager

Articles en relation