Nautisme info

[Nautisme] Solitaire du Figaro 2014, combien de milles ?

[Nautisme] Solitaire du Figaro 2014, combien de milles ?
décembre 10
12:12 2013
Nautisme – Avec le cru 2013, Pen Duick avait donné une nouvelle dimension à La Solitaire du Figaro – Eric Bompard cachemire en offrant pour la première fois de son histoire un départ de Bordeaux et une étape portugaise. La 45e édition de l’épreuve va prolonger la série des grandes premières et honorer comme il se doit la confiance renouvelée d’un partenaire fidèle, Eric Bompard. Ainsi, le 8 juin prochain, Deauville donnera le coup d’envoi d’un tracé inédit et d’une première étape qui mènera la flotte à Plymouth, le port berceau des grandes courses en solitaire. Les concurrents mettront ensuite le cap sur les rivages français, et retrouveront pour la deuxième année consécutive le port de Roscoff-Bloscon, avant de rallier la Vendée. Enfin, c’est avec un retour en Normandie, et à Cherbourg-Octeville plus précisément, que la 45e Solitaire bouclera ses quatre étapes et sa boucle de 2014 milles… Un symbole et un parcours à la hauteur de la réputation de cette belle dame.

Deauville pour une première

2013 avait frappé un grand coup ! 2014 s’annonce tout aussi relevé et disputé. Avec quatre étapes aux formats s’inscrivant dans la tradition pure de la course, mêlant technicité et difficultés, la 45e édition de La Solitaire du Figaro – Eric Bompard cachemire va cultiver la légende de l’épreuve. Pour la première fois de son histoire, c’est à Deauville qu’elle rassemblera ses troupes à compter du 29 mai pour les derniers préparatifs. Le 31 mai, le Prologue Eric Bompard cachemire permettra à la flotte de prendre ses marques face aux célèbres planches. Le dimanche 8 juin, la quarantaine de concurrents attendue s’élancera pour un chapitre de 484 milles à destination de l’Angleterre. Un premier acte qui, d’après Gilles Chiorri, Directeur de course, devrait ” donner déjà le tempo et la difficulté de cette 45e édition de La Solitaire du Figaro – Eric Bompard cachemire”.

Plymouth, aux sources de la course en solitaire

Après un départ normand, c’est dans un port mythique que sera jugée l’arrivée de la première étape. Berceau des grandes courses en solitaire et notamment de la célèbre Transat anglaise, Plymouth n’avait encore jamais accueilli une étape de La Solitaire. Ce sera chose faite en 2014 et de quoi donner certainement à la flotte britannique de plus en plus nombreuse, le loisir d’exprimer tout son talent. Passés quelques jours à goûter l’ambiance des quais de “Barbican”, le 14 juin, les solitaires s’élanceront pour un deuxième chapitre qui devrait les tenir en haleine jusqu’à Roscoff. Le plus long de cette édition avec ses 535 milles. ” Cette deuxième étape symbolise l’étape du large, avec une seule marque de parcours pour rejoindre Roscoff, un « col hors catégorie » : le Fastnet ! confirme ainsi Gilles Chiorri. (…) Les skippers devront savoir gérer sur cette longue étape la performance, le pilotage, la veille mais aussi des courtes périodes de repos afin de garder le niveau de vigilance nécessaire. Gueules de marins et histoires du large assurées à l’arrivée de cette étape la plus longue de cette 45e édition !”

Roscoff et la Vendée, les fidèles

Les marins feront donc relâche à Roscoff pour la deuxième année consécutive, l’occasion pour ce port aux infrastructures flambants neuves de les inaugurer en grandes pompes. Le 22 juin sonnera l’heure de saluer la Région Bretagne et de pointer les étraves vers la Vendée, département de naissance des monotypes Figaro Bénéteau. 505 milles via des marques aussi célèbres dans l’histoire de la course que les Birvideaux ou BXA, ce troisième acte devrait réserver son lot de pièges et comme souvent sur les étapes vendéennes, des rebondissements de nature à marquer les esprits. Cherbourg-Octeville pour une boucle normande 
Enfin, après avoir tiré ses premiers bords le long des rivages normands, La Solitaire retrouvera cette région qui lui est chère dans les tout premiers jours de juillet. Après les 490 milles de l’ultime étape, Cherbourg-Octeville sacrera ses champions et un grand vainqueur de la 45e édition. En 2012, lors du dernier passage de la course, Yann Eliès y avait signé sa première victoire. En 2014, il devrait être candidat au triplé, mais il ne sera pas le seul à disputer les lauriers de la victoire et une place dans ce palmarès incroyable qu’est celui de La Solitaire du Figaro-Eric Bompard cachemire. Amis marins, fourbissez vos armes, mettez cet hiver à profit et surtout préparez vous à quatre étapes usantes et forcément réjouissantes. Rendez-vous à Deauville le 29 mai 2014 !

Pierre Bojic, Directeur général de Pen Duick : ” Après l’extraordinaire succès du départ de Bordeaux en 2013 qui fera date et qui a donné une nouvelle dimension à la plus disputée et la plus difficile des courses en solitaire, il fallait trouver pour la 45e édition une ville de départ différente bien sûr, avec son caractère propre mais aux multiples attraits et qui suscite un pareil enthousiasme. C’est à Deauville que nous avons rencontré la volonté et le potentiel pour relever ce défi. Le parcours de l’édition 2014 au-delà de son intérêt sportif et maritime sera riche de sens. La première étape mènera les bateaux à Plymouth (UK) qui a été le port de départ de la première de toutes les courses en solitaire en 1960. La deuxième reliera via le Fastnet, Plymouth à Roscoff, ligne historique de la Brittany Ferries et qui inaugura officiellement pour l’occasion son tout nouveau port de plaisance. La troisième étape mènera les bateaux en Vendée berceau des chantiers Bénéteau constructeurs de ces bateaux uniques et de l’une des plus grandes aventures océaniques, le Vendée Globe. Enfin, l’arrivée de cette 45e édition sera jugée dans la grande rade de Cherbourg que les skippers connaissent bien et qui constitue une des arrivées traditionnelles de cette course”.

 

Partager

Articles en relation