Nautisme info

Premier Grand Prix à Las Palmas de Gran Canaria

Premier Grand Prix à Las Palmas de Gran Canaria
juin 12
11:22 2015

Les Multi50 reçus comme des princes, sous le soleil

C’est à midi que les cinq équipages ont ouvert le bal du premier Grand Prix organisé à Las Palmas de Gran Canaria. Invitée par le Real Club Nautico de Gran Canaria, la classe Multi50 n’a pas boudé l’honneur que lui fait ce club, le plus titré du monde en termes de médailles d’or olympiques (7)… Reçus comme des princes par des régatiers de haut niveau, dans un environnement exceptionnel, les Multi50 savourent ce premier Grand Prix organisé à l’étranger.

Lalou Roucayrol (Arkema) est le seul à connaître le plan d’eau pour y avoir été accueilli à plusieurs reprises. C’est d’ailleurs l’Aquitain qui a favorisé les relations entre la classe Multi50 et le Real Club Nautico de Gran Canaria, permettant d’aboutir à cette première édition. Lalou et son équipage entendent bien faire honneur à leurs fans car il convient de reconnaître qu’ici, à Las Palmas, c’est un peu Arkema le chouchou.

Erwan Le Roux (FenêtréA-Prysmian) en est bien conscient mais après avoir remporté les courses du début de saison, il sait avoir de belles chances de poursuivre sur sa lancée dans un petit temps qui lui convient bien. Alors hier, il est allé reconnaitre le plan d’eau avec son équipage et faisait preuve ce matin d’une grande concentration. Il s’adjuge les deux manches du jour, impérial dans un vent ne dépassant pas 10 nds.

Mais c’est Nootka qui réalise LA performance de la journée, à Las Palmas, en parvenant à contenir les assauts de Rennes Métropole Saint-Malo Agglomération, de 20 ans sont cadet (!) pendant toute la deuxième manche, et jusqu’à la ligne d’arrivée ! Gilles Buekenhout, est arrivé seul à Gran Canaria et a offert à un équipage exclusivement canarien l’opportunité de découvrir le Multi50 durant les trois jours de régates. Quel équipage ! Oliver, Carlos, Rafael et Angel ont saisi leur chance et ont visiblement tout donné : beaux départs, manoeuvres parfaites, trajectoires propres. Les trois régatiers du club canarien ont vite appris à manier le Multi50. On ne devient pas le club le plus titré par hasard…

Delirium est arrivé hier soir au terme de huit jours de convoyage depuis la baie de Saint-Brieuc. Hervé et Moïra de Carlan, avec Benjamin, n’ont pas caché leur plaisir de naviguer sous le soleil avec un bateau qu’ils ont construit eux-mêmes et qui, s’il n’est pas le plus rapide de la flotte, leur permet de belles escapades au contact des Multi50 les plus modernes. Rennes Métropole Saint-Malo Agglomération (Gilles Lamiré) est lui arrivé dans la nuit à Las Palmas.

Demain samedi, les cinq équipages disputeront un grand parcours côtier qui les emmènera vers le sud de l’île.

Erwan Le Roux : « Les conditions étaient un peu molles avec 5 à 7 nds de vent. Nous naviguons juste devant la côte et tout le monde profite du spectacle. Aujourd’hui, nous avons fait la différence parce que je pense que nous avons été peut-être plus opportunistes et vraiment à l’attaque. On a été les premiers à déclencher et dans la dernière manche, nous faisons deux virements de moins. Dans ces conditions de vent, cela compte aussi. A moins que ça ne soit parce que la ligne de départ est mouillée au pied d’une falaise que surplombe le Dieu Triton, que nous avons rebaptisé le Dieu Tripon, en l’honneur de notre équipier Armel Tripon qui embarque pour la première fois et qui visiblement nous porte chance ! »

Gilles Buekenhout : « C’est génial ce que nous avons fait aujourd’hui. J’ai un super équipage. Ils sont à fond dedans. Ils naviguent tous très bien et je suis vraiment content de ce que nous avons fait. J’ai confié la barre à Oliver et je suis aux réglages de la grand-voile. Nous avons tout donné. C’était intense. Je vais leur dire de venir naviguer en France sur Nootka ! »

Articles en relation