Nautisme info

Qingdao, troisième étape des Extreme Sailing Series pour Groupama 40

Qingdao, troisième étape des Extreme Sailing Series pour Groupama 40
avril 30
15:35 2014
A peine terminée la Sailing World Cup de Hyères, Franck Cammas et Sophie de Turckheim, rejoignaient Paris pour embarquer en avion, cap sur Qingdao en Chine où ils retrouvaient le reste de l’équipe de Groupama sailing team. Cinquième du classement général provisoire à l’issue des deux premières épreuves, l’équipage tricolore va retrouver la fine fleur du multicoque pour quatre jours de régate dans la cité qui accueilli les Jeux Olympiques de 2008.

Pour cette épreuve de Qingdao, ils seront cinq à bord de Groupama 40. Tanguy Cariou, le tacticien, Thierry Fouchier et Devan Le Bihan, régleurs des voiles d’avant vont donc retrouver leur barreur et Sophie qui aide à la manoeuvre et observe le plan d’eau. Ensemble, ils n’auront pas trop de bras pour affronter une concurrence internationale relevée et en partie renouvelée.

En effet, deux équipages ont procédé à des modifications. A bord de Emirates Team New Zealand, troisième du classement général provisoire, Dean Barker cède sa place de barreur à Peter Burling.

Pour GAC Pindar qui représente le Hamilton Yacht Club, c’est David Gilmour, fils du célèbre Peter, qui prend la barre, jusque là tenue sans succès par Seve Jarvin. Il sera intéressant de voir si les résultats s’améliorent pour l’équipe australienne qui pointe actuellement en dernière position.

Côté leaders, pas de changement, tant pour les suisses d’Alinghi et Realstone, deuxième et quatrième du classement que pour The Wave Muscat qui pointe en tête.

Reste maintenant à savoir ce qu’il en sera pour Groupama 40, régulier en milieu de flotte mais pas encore suffisamment performant : « Nous devons encore progresser dans les phases de départ et dans notre régularité pour gagner des places. C’est pour cela que nous sommes là, que nous venons régater contre les meilleurs » commente le skipper Groupama qui, comme Sir Ben Ainslie, n’est pas du genre à baisser les bras.

Côté plan d’eau et conditions de navigation, Qingdao ressemble plus à Singapour qu’à Oman. Au milieu des tours gigantesques, les Extrêmes 40 vont paraître bien petits au public chinois qui découvre chaque année davantage les intérêts de la navigation.
Début des régates jeudi et ce jusqu’à dimanche avec une dizaine de manches par jour. Et des résultats quotidiens disponibles vers 12h Fr, compte tenu des six heures de décalage horaire.

Pour cette seconde journée de régate sur l’étape chinoise des Extrem Sailing Series, les douze concurrents ont navigué dans des conditions très particulières avec un vent variant de 3 à 25 noeuds en permanence dévié par les buildings géants bordant le plan d’eau.

Afin de limiter les risques de collision entre les bateaux, le comité de course a divisé la flotte en trois poules qui permettait à Groupama 40 de réaliser des places de 7ème, 3 ème et premier.

Joint par téléphone, Louis Viat, l’un des membres de l’équipe technique de Groupama sailing team nous confiait : « Le plan d’eau est vraiment très particulier. A l’issue de la première journée, deux erreurs tactiques et un manque de réussite dans une manche où nous étions en tête nous coûtent la deuxième place du classement général provisoire. Ce qui est positif, c’est que l’on est clairement plus dans le match que lors des deux premières épreuves. On progresse ».

Coachés par le français Bertrand Pacé en l’absence de Thierry Péponnet retenu par l’équipe de Ran sur une autre compétition, Franck Cammas, Tanguy Cariou, Thierry Fouchier, Devan Le Bihan et Sophie de Turckheim peuvent donc encore monter dans le classement : « Alinghi est encore très à l’aise et les suisses ont de l’avance au général. Mais derrière, c’est serré » ajoute Louis qui poursuit : « Samedi, pour le troisième jour de course, le vent viendra de la mer pour une vingtaine de noeuds. Ce sera sportif certes, mais aussi moins irrégulier et donc moins la loterie ».

Un spectacle que nous ne pouvons suivre en direct pour cause de restriction de l’internet chinois mais qui plaît visiblement beaucoup aux habitants : « Il y a vraiment du monde à suivre les régates. C’est tout l’intérêt de régater en centre ville » conclut Louis.

Le classement complet en cette fin de première journée :
1.  Alinghi, 90 points
2.  The Wave, 76 points
3.  Emirates NZ, 73 points
4.  Realteam, 69 points
5.  Invite, 64 points
6.  Red Bull, 63 points
7.  Groupama, 61 points
8.  SAP, 55 points
9.  Team Russia, 55 points
10.  J.P. Morgan, 50 points
11.  GAC Pindar, 34 points
12.  Oman Air, 16 points

 

S’inscrire à la Newsletter hebdomadaire pour ne rater aucune actu nautique !

Devenez membre rédacteur et publiez tous vos articles gratuitement sur le site.

Toutes les infos Extreme Sailing Series

Partager

Articles en relation