Nautisme info

Records SNSM 2014: Initiatives-Coeur s’impose en IMOCA

Records SNSM 2014: Initiatives-Coeur s’impose en IMOCA
juin 23
21:27 2014
Dans la catégorie des monocoques 60 pieds, c’est donc Tanguy de Lamotte et ses équipiers (Initiatives-Coeur) qui l’ont emporté, devant Armel Tripon et ses collègues régatiers, deuxièmes avec Imagine. Le catamaran Multi 2000 Restabern de Jean-Christophe Lair a lui terminé premier sur le parcours de 180 milles.

Que ce fut dur ! Alors qu’on le pensait définitivement tiré d’affaire, tout à l’heure, sur les coups de 15 heures, Initiatives-Cœur a dû lutter jusqu’au bout contre l’absence de vent et la bascule de courant (la marée étant devenue descendante). La délivrance n’en est que plus belle pour Tanguy de Lamotte, le skipper du cœur, et ses hommes. Ils ont bouclé les 230 milles du parcours entre Saint-Nazaire, Sainte-Marine, l’île d’Yeu et Saint-Nazaire à nouveau en 1 jour et 53 minutes, en franchissant la ligne d’arrivée du Record SNSM à 16h25 précisément, ce lundi après-midi. Soit une moyenne de 9,24 nœuds. Ils devancent donc Imagine, qui a offert une belle adversité dans ce duel de tous les instants. Armel Tripon et son équipage en ont terminé à 17h07, avec un temps de course d’1 jour, 1 heure, 35 minutes et 2 secondes, à la moyenne de 8,99 nœuds.

Réaction de Tanguy de Lamotte (Initiatives-Coeur) : 
« Les conditions étaient parfaites pour découvrir le bateau sans trop de stress. Je tiens d’ailleurs à remercier le comité de course car le parcours était super. Le passage de Belle-Île c’était juste splendide ! Avec Armel (Tripon) nous avons des bateaux assez proches. On ne s’est pas quitté, jusqu’à l’arrivée dans le chenal. A bord, on s’est bien battu, en équipage. On a beaucoup donné pour voir ce que le bateau avait dans le cœur. On voit qu’il marche bien, ce qui justifie toutes les heures de travail qu’on a eues cet hiver. On a aussi essayé de faire vivre la course en envoyant des images du bord. J’espère que ça a donné envie aux gens de prendre la mer, en s’accrochant bien sûr. Parce que c’est le message qu’on porte pour la SNSM : s’accrocher pour se faire plaisir et surtout pouvoir y retourner ! Donc une première victoire pour le bateau sur cette course c’est spécial et surtout très sympa. »

Réaction d’Armel Tripon (Imagine) : « C’était une bagarre très intense. On a été au contact durant toute la course ou presque. On a choisi différentes options à certains endroits du parcours, mais finalement on s’est toujours retrouvé. C’était notre première confrontation avec un autre IMOCA. On a pu voir que le bateau avançait bien. On a mis du temps à trouver certaines manettes, à jouer avec les réglages, mais encore une fois c’était une belle régate, très intéressante, au cours de laquelle on a beaucoup appris. La fin n’est pas très heureuse pour nous, c’est sûr, mais en général ils ont mieux navigué que nous. Ils sont donc devant en toute légitimité ! »

Restabern, vainqueur en Multi 2000 (et toutes catégories confondues) sur le parcours de 180 milles
C’est à 17h59 précises que Jean-Christophe Lair et ses équipiers ont coupé la ligne d’arrivée du dixième Record SNSM avec une double victoire : en Multi 2000 d’une part, la catégorie dans laquelle ils étaient engagés, mais aussi en toutes catégories sur le parcours de 180 milles qu’ils sont les premiers à boucler ! Une très belle performance pour le skipper, fidèle parmi les fidèles du Record SNSM. A 19h11, c’était au tour du Class’40 de Manuel Cousin (Xelium Eclairages) d’en terminer. Pour sa première participation à l’épreuve, l’ami de Tanguy de Lamotte décroche la victoire en Class’40. Dans son sillage, de nombreux concurrents restent en lice. Une cascade d’arrivée est prévue en plein cœur de la nuit nazairienne…

S’inscrire à la Newsletter hebdomadaire pour ne rater aucune actu nautique !

Devenez membre rédacteur et publiez tous vos articles gratuitement sur le site.

Partager

Articles en relation