Nautisme info

Retour de l’expédition Under The Pole#2 : 21 mois d’exploration au Groenland.

septembre 25
10:19 2015

Un voyage à travers les immensités glacées les plus inaccessibles en compagnie d’une équipe de jeune Français.
À l’heure où le réchauffement climatique bouleverse les équilibres fragiles du grand Nord, Emmanuelle Périé-Bardout et Ghislain Bardout nous emmènent avec leur équipe pour une exploration du Groenland totale et inattendue, à la fois en surface et sous l’eau. À bord de leur voilier polaire, le « WHY », l’équipe de l’expédition Under The Pole II est partie en janvier 2014 explorer pendant près de deux ans le Groenland. Ils ont plongé jusqu’aux plus grandes profondeurs jamais atteintes sous la banquise (-111 m), et sont partis à la rencontre des cétacés, des requins du Groenland, des ours polaires, mais aussi des populations locales… Ils se sont laissés prendre par les glaces pour hiverner sous les aurores boréales avant de poursuivre, au printemps, l’exploration des côtes avec les Inuits et leurs traîneaux à chiens… De cette expédition, ils rapportent des images uniques au monde et une meilleure connaissance scientifique du milieu.

Une exploration sous-marine en région polaire inédite et une première mondiale

Au fil des mois, l’équipe a développé des techniques de plongée spécifiques aux régions polaires, ouvrant une nouvelle voie dans l’exploration d’un des océans les moins bien connu au monde. Munis de scaphandres en circuit fermé, Ghislain et son binôme, Martin Mellet, effectueront plus de 400 plongées dont plusieurs, en première mondiale, à plus de 100 mètres de profondeurs.
Des plongées au service de la Science
Autant d’immersions qui ont permis à l’équipe scientifique d’étudier notamment la biodiversité sous-marine polaire, la physiologie des plongeurs, d’effectuer des prélèvements et de rencontrer l’incroyable requin du Groenland ou le majestueux « ange de mer »… un témoignage majeur pour les scientifiques !

Des images grandioses, uniques au monde.

Abritant une faune et une flore aux couleurs parfois stupéfiantes contrastant avec la monochromie de surface, la banquise et les icebergs invitant à l’exploration de leurs parois ciselées dans un kaléidoscope de bleus. Autant d’images qui suscitent l’émerveillement face à cet univers encore inexploré d’une grande fragilité et à protéger de toute urgence.
Un témoignage inédit sur un univers en voie de disparition.
À quelques kilomètres d’un village traditionnel de 200 habitants, les membres de l’expédition sont les témoins d’un monde en pleine mutation. Les changements climatiques et les conséquences sur la vie des Inuits deviennent une réalité pour l’équipe qui étudie par ailleurs les interactions glace-océan avec les chercheurs de l’Université de Copenhague et de Nuuk.

Une aventure humaine.

Cette immersion permet également à l’équipe de partager le quotidien des Groenlandais, que ce soit à l’école pour le petit Robin de 3 ans, en traineau à chiens, ou en les invitant à s’initier à la plongée sousmarine. Alors que les protagonistes relèvent le défi d’une aventure sousmarine extrême, la dimension humaine prend une place grandissante, au sein de l’équipe et dans leurs rencontres. Et c’est peut-être ce qui donne toute la saveur à cette aventure.

Tags
Partager

Articles en relation