Nautisme info

Revivez l’arrivée de la Mini Transat 2013

Revivez l’arrivée de la Mini Transat 2013
décembre 02
11:44 2013

Dimanche 1er Novembre, le vainqueur attendu…

Alors que l’arrivée se profile pour Benoît Marie (benoitmarie.com) et Giancarlo Pedote (Prysmian), la Guadeloupe revêt ses atours de charme pour faire un accueil digne de ce nom aux deux hommes qui se seront livrés bataille sur l’océan Atlantique. Derrière eux, il faudra patienter une vingtaine d’heures pour connaître le podium final. Chaque matin, à 9h TU, la direction de course transmet à la flotte, par l’intermédiaire de la BLU, un point météo complet suivi du classement du jour. Pas de position donnée pour chaque bateau, mais seulement la distance qu’il reste à parcourir jusqu’à l’arrivée. Au classement de la veille, samedi 30 novembre, Giancarlo Pedote (Prysmian) savait qu’il possédait une trentaine de milles d’avance sur son adversaire immédiat Benoît Marie (benoitmarie.com). Au classement de ce matin, il pouvait entendre, par la voix de Denis Hugues, le directeur de course, qu’il était repassé en deuxième position, une dizaine de milles derrière son adversaire. On peut supposer que le navigateur italien, victime d’un souci technique, savait que l’écart allait se réduire. Mais sans doute espérait-il conserver une petite marge de manœuvre. L’annonce du classement a dû être psychologiquement difficile à encaisser pour Giancarlo qui menait la flotte pratiquement sans discontinuer depuis le départ de Sada. Se faire dépasser dans la dernière ligne droite est sûrement ce qu’il y a de pire pour un compétiteur. En revanche, on imagine aisément la divine surprise pour Benoît Marie. Toujours à l’attaque depuis le début de la course, Benoît que peu attendaient à pareille fête a, sans aucun doute, trouvé un surcroit d’énergie à l’annonce du classement. Reste à canaliser cette motivation nouvelle jusqu’à la ligne d’arrivée.

Benoît Marie remporte la Mini Transat !

Le skipper de benoitamarie.com a franchi la ligne d’arrivée à Pointe-à-Pitre, à 17H 46mn 05s heure locale soit (22H 46mn 05s, heure française). Son temps de course est de 18j 13h 01mn 05s. Sa vitesse moyenne sur le parcours est de 8.25 nœuds. C’est la première victoire de Benoît Marie sur une grande course en solitaire. En deux ans, sa progression a été linéaire. Considéré comme un sérieux outsider au départ de Douarnenez, Benoît Marie a démontré qu’il avait toute sa place dans la cour des grands.

Les premiers mots de Benoît Marie

Benoît Marie pose pied sur le ponton. Il est encore ébahi de sa performance, ému profondément de retrouver ses proches… Sa victoire, il ne l’a appris qu’en baie de Pointe à Pitre, quand un bateau de spectateurs lui a annoncé que personne n’avait encore franchi la ligne. Il se dirige vers Denis Hugues, le directeur de course et lui lance hilare : « Il n’étaient pas nombreux à parier sur moi au départ, mais moi je savais que j’avais mes chances, j’y croyais vraiment… » Morceaux choisis de ses premiers mots :

« Cette édition a été vraiment dure. L’attente pouvait être fortement démobilisatrice et plus on attendait, plus c’était dur de se mettre en mode course. J’ai vraiment pris soin de ne jamais me disperser. Au départ de Sada, on savait qu’on allait prendre du vent fort, il fallait tout de suite être dedans. »
« Depuis trois jours, je n’avais plus de positions, ma BLU était inaudible. Je savais que j’étais bien placé, que mon bateau allait vite à ces allures. Je me suis surtout efforcé de faire des trajectoires propres, de ne rien lâcher… Je ne savais pas ma position, mais il fallait surtout ne rien avoir à regretter. »
« Sur les 3700 milles de cette Mini Transat, je crois que j’ai dû faire 3 milles de près pour sortir de la baie de Sada. Tout le reste, je l’ai fait au portant… et ça c’est vraiment magique. »

Giancarlo Pedote, deuxième de la Mini Transat

Le skipper de Prysmian a franchi la ligne d’arrivée à Pointe-à-Pitre, à 20h 41mn 30 s heure locale soit (01h 41mn 30s, heure française). Son temps de course est de 18j 15h 56mn 30s. Il finit à 2h55 du premier. Sa vitesse moyenne sur le parcours est de 8,20 nœuds. Giancarlo Pedote s’incline de moins de 3 heures derrière Benoît Marie. On n’oublie pas que le navigateur italien reste le meilleur détenteur du record de distance sur 24h avec plus de 273 milles parcourus et qu’il aura été en tête plus des 9/10 de temps du parcours.

Crédit photo : Jacques Vapillon / Mini Transat 2013

Toutes les actus de la Classe Mini 6.50 et la Mini Transat

Partager

Articles en relation