Nautisme info

Rivages : le Trophée d’Automne

Rivages : le Trophée d’Automne
novembre 13
15:23 2012

 

Le week-end dernier, dix Grand Surprise se sont affrontés dans les Pertuis Rochelais entre coup de vent et grandes éclaircies, entre fous rires et plongeons inopinés, avec découverte des professionnels de la mer.

 

Le Trophée d’automne a débuté vendredi avec entraînement dans la journée pour quelques-uns, et le soir visite du Port de Commerce et dîner à La Sirène, un restaurant de La Pallice, agrémenté de chants entonnés par l’équipage basque et béarnais de Turbomec, dont il faut saluer la première participation.

 

Samedi, départ de la première manche avec parcours côtier entre les Minimes, Rivedoux, et la Flotte, marqué par un très bref et très fort coup de vent qui a brouillé toute visibilité et jeté 2 hommes à la mer. Agrippés à leurs écoutes, ils sont remontés sans mal à leurs bords respectifs, mais sont arrivés trempés pour déguster les énormes plats de lasagne qui les attendaient à La Flotte. Pour la deuxième manche, sous une météo calmée, les Grand Surprise sont repartis direction le Port de Pêche, où ils ont pu s’amarrer à couple des chalutiers. Nos régatiers ont visité le port et assisté à une démonstration de découpe de poisson. Pour le dîner, c’est le restaurant du Casino qui les attendait, avec distribution de quelques jetons pour miser–l’un des participants a ainsi gagné 240 euros !

 

Dimanche matin, départ du Port de Pêche à 9 heures, direction le Port du Pavé de Charron, capitale de la moule, peu fréquentée par les touristes, mais où la mairie et la famille Durivaud, mytiliculteurs locaux, ont tout fait pour accueillir nos équipages dans la bonne humeur. Après un magnifique repas de moules, la flotte est repartie sous spi vers La Rochelle.

 

Grand gagnant, l’équipage de l’Esam, skippé par Thomas Merlin, a gagné un bateau pour le Spi Ouest. Et bon dernier, les Rasta Rocket qui se sont illustrés par un faux départ, un homme à la mer et un échouage (bravo Jacky Guibert !) pourront s’améliorer grâce à un week-end d’entraînement, mais surtout sans rien changer d’autre…

 

Partager

Articles en relation