Nautisme info

Sea Pro Show : rendez-vous en 2015 pour la première édition du salon nautique

Sea Pro Show : rendez-vous en 2015 pour la première édition du salon nautique
février 17
17:51 2014

Suite à la demande des professionnels du nautisme qui souhaitent un événement riche en nouveautés et en échanges, le Sea Pro Show a été reporté pour une période plus propice aux affaires selon les organisateurs. On parle d’une première édition qui se déroulera début 2015. Le Sea Pro Show proposera ainsi aux visiteurs, professionnels de la mer et collectivités, des innovations et solutions techniques en adéquation avec ces problématiques actuelles.

Comme annoncé il y a quelques mois, on verra le lancement d’un tout nouveau salon sur Montpellier : le Sea Pro Show. Un événement organisé autour de 3 Pavillons « Ports », « Loisirs Littoral » et « Cultures marines, pêche et développement durable » qui a pour but de favoriser les échanges commerciaux entre des fournisseurs européens et des professionnels basés sur le littoral Méditerranéen. Un salon d’actualité qui fait écho aux 9e Assises de la Mer organisées en décembre 2013 au Corum – Palais des Congrès de Montpellier avec la présence exceptionnelle du Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault, venu présenter les orientations du gouvernement en matière de politique maritime. L’économie maritime est aux yeux du Premier Ministre un pari pour la « croissance extraordinaire pour la France, mais méconnu » alors que le secteur représente 310.000 emplois directs hors tourisme et 52 milliards d’euros de production pour un chiffre d’affaires mondial de 1.100 milliards d’euros annuels.

Le Sea Pro Show s’inscrit également dans le sillage du Parlement de la mer né d’une conviction portée par la Région Languedoc-Roussillon et son Président Christian Bourquin selon laquelle le Languedoc-Roussillon doit avoir une vision et l’ambition de la mer. Pêches maritimes, aquaculture et transformation des produits de la mer appartiennent à la culture et à l’identité maritime de la France. Ce sont des secteurs essentiels dans la vie et l’alimentation des français, comme dans l’animation du tissu économique et social des régions littorales. C’est pourquoi le Sea Pro Show leur consacre un Pavillon.

La pêche : Une filière en mutation

La pêche est en crise, dit-on, si on regarde les chiffres des prises et le nombre de “sorties de flotte”. Pourtant, c’est plutôt à une mutation à laquelle on assiste. Les vieux bateaux obsolètes, polluants et en fin de vie comme les navires suréquipés et surmotorisés, mis aux normes de la pêche Atlantique par l’UE, sont frappés par la raréfaction de la ressource et le renchérissement du gazole. La spécificité méditerranéenne, c’est la pêche à la journée. Pas besoin de congélateurs, ni de grandes puissances de propulsion. L’avenir est à des navires plus finement adaptés à la Mare Nostrum. Réduction des équipements, des équipages et des investissements, bateaux modestes et écologiquement performants… là aussi la recherche et l’industrie travaillent au renouveau de la pêche en mer.

La conchyliculture : Dynamisme de la filière

La conchyliculture, si elle semble être devenue une tradition, n’existe que depuis un siècle. Avant l’installation des tables conchylicoles, on pêchait les coquillages en apnée. Et, sans cesse à l’affût des innovations, les “paysans de la mer” améliorent les techniques, travaillant sur le collage, sur les densités optimales, la recherche variétale, la protection contre les daurades, les virus, les bactéries, la malaïgue… imitant même désormais le rythme des marées !

Environnement marin et développement durable

Une exploitation durable de nos ressources marines est nécessaire pour garantir leur pérennité et par là même la pérennité des activités de pêche. Le développement d’une pêche et d’une aquaculture durables, au travers notamment de l’innovation et la modernisation, d’une amélioration de nos connaissances dans le domaine marin, est l’axe majeur de la politique des pêches et de l’aquaculture. Aussi, la protection de cet environnement fragile passe par la préservation de la qualité de l’eau qui est la clé de tout. Limiter les pesticides sur les cultures littorales, les rejets des ports, des villes et des navires, pomper, canaliser, épurer… tous les métiers, tous les usagers collaborent à la protection de cette mer dont on pensait à tort que son immensité la rendait invulnérable.

Quelques chiffres significatifs en Méditerranée

La pêche en Méditerranée représente environ 15.000 tonnes de prises (poissons, crustacés, coquillages). La conchyliculture méditerranéenne produit 7.600 tonnes d’huîtres (10% de la production française d’huîtres en Méditerranée) et 8% de la production française de moules. L’Hérault, qui représente à lui seul 90% de la production méditerranéenne française, concentre sa production autour du bassin de Thau avec 946 entreprises conchylicoles et halieutiques implantées sur le territoire de l’agglomération du bassin* et 2 000 emplois directs.

Liens associés :

> Retrouvez toutes les actualités des événements nautiques sur le site.
> Télécharger l’application Android pour suivre le nautisme sur smartphone et tablette.
> Devenez fan de notre page Facebook et suivez la communauté Nautisme-info.
> Inscrivez vous à la Newsletter hebdomadaire pour ne ratez aucune actu nautique !
> Devenez membre rédacteur et publiez tous vos articles gratuitement sur le site. Cliquez ici.

Partager

Articles en relation