Nautisme info

Sébastien Rogues sur le circuit de catamarans volants GC 32 à Marseille

Sébastien Rogues sur le circuit de catamarans volants GC 32 à Marseille
août 26
17:20 2014
Du lundi 8 au dimanche 14 septembre, Sébastien Rogues, le skipper du Class 40 GDF Suez participera au premier Rendez-vous français du circuit international Marseille One Design. Pour sa première expérience à bord du GC 32 Catamaran à foil il naviguera dans la cité phocéenne avec un équipage de spécialistes du multicoque. Pour le membre du Yacht Club de La Baule, c’est une nouvelle opportunité pour se familiariser sur un nouveau support très technique et acquérir de l’expérience.

 

UN NOUVEAU CHALLENGE
Après sa participation au F18 World Championship en juillet dernier, Sébastien Rogues, âgé de 28 ans a faim de découverte. Insatiable, il a décidé de participer à la GREAT CUP, toujours dans l’optique de compléter son expérience et son expertise sur tous types de bateaux. Le jeune skipper barrera cette fois un multicoque GC 32, catamaran à foil de 32 pieds (9,75 m) qui vole littéralement sur l’eau. Pour cette initiation de haute voltige, il a recruté des spécialistes du catamaran très en vogue, le tandem récemment sacré Vice-Champion du Monde en F18, Benjamin Amiot et Gurvan Bontemps. Pour compléter l’équipage, il sera accompagné du talentueux Sébastien Col pour qui les bateaux à foil n’ont plus de secrets. Pour preuve, il détient le record de vitesse en GC 32 avec une pointe à 37,9 nœuds. Le cinquième homme, Bertrand Castelnérac, son coéquipier favori fera partie de l’aventure. The Great Cup sera organisée à l’occasion du lancement du MARSEILLE ONE DESIGN. Cette épreuve pilotée par Sirius Événements est un projet ambitieux dont le but est de rassembler chaque année en septembre à Marseille, les principales séries internationales de haut niveau monotypes en monocoque ou multicoque. Un challenge de haut vol pour Sébastien qui compte sur son équipage pour le guider et lui apporter les connaissances nécessaires durant ces 8 jours de compétition. Un minimum de 6 manches de 20 à 25 minutes sont organisées chaque jour sur des parcours techniques et des « bananes » type aller-retour sur un des meilleurs plans d’eau de France, la zone en rade sud à proximité de la corniche et aux vues des spectateurs, un très beau spectacle en perspective. La technologie sera présente avec le suivi des régates en direct le samedi et le dimanche, sur internet et en 3D grâce à une caméra implantée à bord de chaque bateau.
Bien qu’impatient de s’élancer sur un multicoque dit « volant », Sébastien Rogues n’oublie pas son principal objectif La Route du Rhum. Après cette belle expérience, il reprendra son entraînement en solitaire à bord du Class40 GDF SUEZ, étant déjà qualifié lors de la course LA QUALIF SNSM qu’il a remportée en juin dernier.

Sébastien a déclaré : « J’ai choisi de participer à cette course pour poursuivre mon objectif de polyvalence. Mon but cette année est vraiment de découvrir de nouveaux supports et de me familiariser avec le multicoque. Après le F18 World Championship avec Matthieu Souben, je m’attaque au GC 32 sur un multicoque qui vole sur l’eau grâce à son foil. C’est une version plus accessible des AC 72 ou 45, mais on peut facilement dépasser les 30 nœuds, j’ai hâte d’aller vérifier cela à Marseille ! »

L’ÉQUIPAGE AUTOUR DE SÉBASTIEN ROGUES :
Benjamin Amiot (25 ans)
Originaire de Saint-Malo, le jeune skipper est diplômé d’un Master 1 de Management du sport. Il navigue principalement en F18 depuis l’âge de 15 ans et depuis peu sur Flying Phantom mais également en Multi50 ou encore en Match Racing. Double Champion de France et Vice-Champion du Monde 2014 en F18, il pense pouvoir valoriser son expérience acquise en catamaran sur foil sera un atout pour l’équipage GDF SUEZ.
Gurvan Bontemps (34 ans)
Originaire de Vannes, ce fin barreur est déjà une référence dans le milieu. Marin professionnel, spécialiste de multicoques et de courses à la voile, il navigue à la fois sur des parcours olympiques (TORNADO, F18, M2) et au large (Multi 50, Open 60, MOD 70, Prince 80). Régatier de haut niveau, passionné de vitesse et de courses au large en équipage, il est très impliqué depuis un an et demi sur le développement des catamarans volants nouvelle génération, très inspiré de la Coupe de l’America (Groupama C, Flying Phantom). Double champion de France 2013-14 et Vice-Champion du Monde 2014 en F18, il va apporter à l’équipage GDF SUEZ une vraie plus-value.
Bertrand Castelnérac (34 ans)
Originaire de Lorient, Bertrand est titulaire d’une Maîtrise Information Communication. Passionné de voile depuis toujours, il a été Champion de France de course au large en équipage en 2010 et 2011. Fort de 8 participations au Tour de France à la voile, avec 6 podiums et une victoire magistrale en 2014, il est le coéquipier favori de Sébastien. Il participe à toutes les courses en équipage sur le Class40 GDF SUEZ.
Sébastien Col (37 ans)
Né à Lyon, Sébastien est Membre du Yacht Club de la Pointe Rouge à Marseille. Après avoir été initié très tôt à la voile, très doué, il est devenu un barreur de talent sur tous les types de bateaux et un grand tacticien. Spécialiste et adepte du Moth à foil (petit dériveur volant), il a battu le record de vitesse en GC 32 en affolant les compteurs avec 37,9 nœuds en juillet dernier sur le Lac de Garde. Sébastien Col est aussi et surtout un spécialiste du Match-Racing et de l’America’s Cup. Barreur du challenger français dans la 32ème America’s Cup (K-Challenge/Areva) en 2007, il a été Champion de France de match racing en 2000, 2001 et 2003, Champion d’Europe en 2005 et Champion du Monde en 2008 et 2009. Il a récemment bouclé les Moth Worlds à la 28ème place et premier français du classement après seulement 3 mois d’entraînement. Enfin, il a terminé 4ème de la Transat Jacques Vabre avec François Gabart en 2011.

LE BATEAU :

Le GC 32, multicoque de 9,75 m, est un catamaran de haute performance. Composé d’une coque avec très peu de trainées, des foils en L et d’une généreuse surface de voile, le bateau vole et atteint des vitesses faramineuses. La foil est une pièce permettant au bateau, une fois lancé, de sortir l’ensemble de sa coque de l’eau. La coque n’est plus reliée à l’élément liquide que par le foil et les dérives. Des safrans en T et une distribution des volumes intelligente lui confèrent un comportement très sécurisant dans des conditions de fort vent et d’une mer formée. Il est capable d’atteindre près de 40 nœuds et la version la plus récente permet d’atteindre à 1,5 m de la surface de l’eau, des vitesses de 20 nœuds soit près de 36 km/h au près et plus de 30 nœuds au portant, soit 55 km/h.

Copyright photo Pierrick Contin

S’inscrire à la Newsletter hebdomadaire pour ne rater aucune actu nautique !

Devenez membre rédacteur et publiez tous vos articles gratuitement sur le site.

 

Partager

Articles en relation