Nautisme info

Sébastien Simon premier bizuth de la Solo Concarneau

Sébastien Simon premier bizuth de la Solo Concarneau
mai 04
21:46 2014
A 16h16 ce samedi, Sébastien Simon a franchi la ligne d’arrivée de la 38e édition de la Solo Concarneau – Trophée Guy Cotten, bouclant ainsi les 340 milles du parcours entre Ouessant et l’île d’Yeu en 10e position. Une jolie performance pour le jeune skipper Espoir de la Filière d’excellence course au large Bretagne – Crédit Mutuel qui, comme lors de la Solo Maître Coq en mars dernier, termine premier bizuth.

Si l’entame de cette Solo Concarneau 2014 s’est révélée musclée, Sébastien Simon s’est montré plutôt à l’aise. En effet, malgré un départ en demi teinte, le jeune skipper est rapidement revenu au contact des meilleurs, grâce à une bonne vitesse au près sous solent dans la brise mais aussi à des bords plutôt bien inspirés lors de la longue remontée jusqu’à Pierres Vertes, dans l’ouest de Molène. « Je ne suis jamais très à l’aise sur les départs. Je mets toujours un peu de temps à relancer et à trouver les bons réglages. Une fois que je suis parti, heureusement ça va mieux et là, même si c’était plutôt sportif, j’ai bien joué le jeu de rase-cailloux jusqu’au raz de Sein. Je suis content parce que j’ai pu constater que j’avais une bonne speed au près dans le vent fort. De plus, j’ai tactiquement plutôt été dans le coup. Je suis content de ma première nuit », a expliqué le jeune marin, qui a régaté au coude à coude avec Xavier Macaire, deuxième de la dernière Solitaire du Figaro – Eric Bompard Cachemire, jusqu’à Ouessant. « J’ai fait tout le louvoyage collé à lui et c’est positif parce que c’est un bon lièvre. J’ai fait un bon coup en décidant de passer à l’ouest de Tévennec parce qu’à cet endroit, le courant était ascendant et cela m’a permis de remonter en cinquième position », détaille Sébastien, un peu déçu, en revanche, d’avoir un peu trop hésité entre l’envoi de son petit ou de son grand spi une fois la marque des Pierres Vertes débordée.

Objectifs atteints
« J’ai tergiversé trop longtemps et à cause de ça, j’ai reperdu des places », admet le skipper de Bretagne – Crédit Mutuel Espoir. Il n’empêche qu’il s’est également très bien débrouillé au portant et qu’il a réussi à tenir des cadors du circuit comme Alain Gautier ou Alex Loison. Mieux, en se décalant légèrement dans leur sud entre les Glénan et les Birvideaux, il a réussi à leur mettre deux milles dans la vue et a ainsi recoller à un nouveau groupe plus en avant. « Sur le largue serré pour rejoindre Yeu, j’ai bien attaqué et cela m’a permis de doubler le Britannique Sam Matson, l’un des autres bizuths de la course. Ensuite, lors de la remontée vers Concarneau, j’ai bataillé un moment avec Gildas Morvan. C’est moi qui ai envoyé le spi en premier, au sud de Belle-Ile, pour appuyer un peu plus le bord mais comme je n’avais pas dormi depuis le départ, j’ai eu un gros coup de fatigue et Cercle Vert m’est passé devant. J’ai affalé le spi, recentré mes esprits et mes objectifs puis j’ai commencé à marquer l’Anglais pour sauver ma place de premier « rookie » », a déclaré Sébastien qui a donc rempli tous les objectifs qu’il s’était fixés, avec en prime une jolie place de 10e au général. « Je suis assez satisfait. J’ai navigué proprement et j’ai pris beaucoup de plaisir sur l’eau. Le fait est que j’ai nettement moins subit les choses que lors de la Solo Les Sables », a conclu le jeune navigateur qui va se concentrer sur son mémoire de fin d’études avant se s’aligner au départ de la Le Havre All Mer Cup, le vendredi 23 mai.

Elite se prépare à entrer en piste à Douarnenez
De son côté, Nicolas Troussel, le skipper Elite de la Filière d’excellence course au large, se prépare pour le Grand Prix Guyader en M34. Le navigateur, qui participe ce week-end au Trophée Diam 24 du GP aux côtés de Bruno Jourdren afin d’engranger de l’expérience sur un nouveau support, a ainsi donné rendez-vous à ses équipiers lundi matin, à 8h15, à Port-la-Forêt, pour effectuer le convoyage du bateau jusqu’à Douarnenez. Ils devraient donc avoir rejoint la cité des Penn Sardines dans la soirée, ce qui leur permettra d’avoir deux jours d’entrainement sur place avec une partie de leurs concurrents, avant le coup d’envoi de la première course programmée jeudi, en fin de matinée. A noter que pendant cette épreuve, Gilles André remplacera Morgane Gautier, qui l’on retrouvera néanmoins lors de la Normandy Sailing Week, au Havre, et que Félix Pruvost cédera sa place, à partir de vendredi soir, à Corentin Horeau, qui débarquera tout juste de Saint-Barth.

 

S’inscrire à la Newsletter hebdomadaire pour ne rater aucune actu nautique !

Devenez membre rédacteur et publiez tous vos articles gratuitement sur le site.

Toute l’actualité de la classe Figaro

Partager

Articles en relation