Nautisme info

SFS II sur la deuxième marche du podium de la Bosphorus Cup

SFS II sur la deuxième marche du podium de la Bosphorus Cup
juin 01
10:21 2015

SFS II termine à la deuxième place de la Bosphorus Cup 2015. Un classement à la hauteur des attentes du skipper Lionel Péan et de son équipage, venus vivre et partager une expérience hors norme, hors du temps, en disputant avec un voilier océanique, ce grand événement de la voile Orientale. Le troisième jour de course s’est, en ce dimanche, une nouvelle fois déroulé dans des conditions de vent extrêmement clémentes, 8 à 10 noeuds de secteur sud, un peu légères pour l’appétit du VOR 70 qui n’aura ainsi pas bénéficié des configurations susceptibles de lui permettre de damer le pion à son plus redoutable adversaire du week-end, le Farr 55 Turc Orient Express VI, au terme d’une compétition acharnée qui a réuni plus 50 équipages en IRC 0, 1, 2 et 3 et une classe de Farr 40 dans les eaux turques.

« Nous avons rempli nos objectifs » confirme Lionel Péan, visiblement ravi d’avoir permis à son équipage et à ses invités de découvrir le dynamisme de la voile aux confins de l’Europe et de l’Orient. « Le sport de voile connaît ici à Istanbul, un développement spectaculaire. Les Turcs sont véritablement passionnés et je ne serai pas surpris de voir très prochainement émerger des coureurs aux couleurs du croissant. » SFS II a pendant toute la semaine fait le spectacle devant les monuments architecturaux de la capitale turque et au pied de l’église Sainte Sophie ; « Les parcours nous ont amené à différents endroit du Bosphore, entre les îles avec notamment des passages à vue de la Mosquée Bleue… un régal pour les yeux, à défaut de pouvoir décrocher la victoire finale tant notre VOR 70 n’est évidemment pas typé pour les petits parcours peu ventés. Nous avons pris un plaisir immense à naviguer ici, et je crois que nos invités sont repartis comblés. »

SFS II reprend dès demain la route du retour, avec San Remo en Italie pour destination finale d’où sera donné, le 12 juin prochain le départ nocturne de la célébrissime Giraglia Rolex Cup. Lionel Péan et toute son équipe quittent Istanbul et le Bosphore, riches d’une belle expérience maritime et humaine. « Nos esprits sont déjà entièrement tournés vers la Giraglia. Nous allons changer de braquet, avec une opposition de très haut niveau, et prés de 200 bateaux sur l’eau, dont grand nombre de Maxis et Mini Maxis. Nous poussons le curseur de la performance un peu plus haut que l’an passé. L’équipage a parfaitement pris ses marques à bord et nous tenons à le montrer en améliorant notre classement de 2014, tout en espérant avoir un peu de Mistral lors du parcours retour pour nous attaquer au record de l’épreuve. »

Tags
Partager

Articles en relation