Nautisme info

Spi Ouest France : Pour un spi avec toi, je ferai n’importe quoi

Spi Ouest France : Pour un spi avec toi, je ferai n’importe quoi
avril 17
15:21 2014
Dominateur de la saison 2013 en M34, Groupama sailing team avait remporté toutes les courses, sauf une : Le Spi Ouest France. Battu par un Courrier Dunkerque très performant, l’équipage de Franck Cammas avait pourtant posé les bases d’une fulgurante progression. Première régate de la saison 2014 dans cette série monotype, le Spi Ouest s’annonce encore une fois disputé, certaines règles de classe ayant évoluées. En l’absence du skipper Groupama qui poursuit sa préparation olympique en Nacra 17, c’est à Fabien Henry qu’il appartiendra, dès demain, de faire mieux que l’an dernier.

Ce qui est bien avec la compétition, c’est qu’on ne s’ennuie jamais : les vainqueurs veulent le rester et les battus ne plus l’être. A ce petit jeu, allez savoir qui de Groupama ou de Courrier Dunkerque a le plus à perdre ?
Est-ce l’équipe de Daniel Souben, vainqueur ici l’an dernier pour être ensuite dominé toute la saison ou celle de Franck, deuxième avant de performer comme aucune équipe ne l’avait jamais fait auparavant, s’imposant successivement sur le Grand Prix Guyader, le Grand Prix de l’Ecole Navale, la Normandy Sailing Week et enfin le Tour de France à la Voile ?
Quoiqu’il en soit, ces deux équipes ont choisi de repartir sur les mêmes bases que l’an passé avec deux semaines d’entraînement commun sous la direction de l’Ecole Nationale de Voile de Quiberon : « On a bien échangé et bien partagé avec Courrier Dunkerque. Je crois que chacun y a trouvé son compte. Dans tous les cas, ils sont super motivés et veulent prendre leur revanche » confie Fabien Henry, skipper de Groupama 34 et chef du projet en l’absence de Franck. « Je suis fier que Franck me fasse confiance. C’est une vraie responsabilité, d’autant plus quand elle vient de lui. Mais c’est un poste que je connais bien pour l’avoir tenu pendant huit années pour le projet TPM » ajoute le sudiste qui a constitué un équipage assez semblable à celui de l’an dernier : « La jauge a évoluée. Nous ne sommes plus que sept à bord et mise à part le barreur, Tugdual Becquemie, on a la même équipe » :
Au poste de tacticien, on retrouve Tanguy Cariou : « C’est un très fin tacticien, super compétent. Il mène le groupe sur l’eau et il sent bien le vent ».
A la navigation et à la grand-voile, c’est Julien Villion qui officie : « Julien s’est super investi dans l’analyse de la performance. Et il le fallait car nous avons moins de voiles à bord et nous sommes un de moins. Il a donc fallu évoluer dans notre manière de naviguer ».
Au réglage des voiles d’avant, Matthieu di Russo : « Il est jeune et ne rechigne jamais à la tâche. Lors des débriefings, il est très impliqué, toujours demandeur. C’est un super bon élément ».
Régleur de spi, Devan Le Bihan est « un des piliers du groupe qui navigue également en extrême 40. Physiquement et humainement, il est top. Il a un très bon feeling sur l’assiette du bateau et une bonne observation tactique du plan d’eau ».
Equipier d’avant, Christophe André retrouve sa place de 2013 : « C’est aussi un de nos piliers : en charge de la préparation sportive à terre et des manoeuvres sur l’eau, Christophe est toujours très positif, il imprime une bonne dynamique de groupe».
A ses côtés sur le course offshore de jeudi, Malo Bessec retrouvera vite ses automatismes en vue du Tour de France : « Sur les courses offshores, Tanguy Cariou débarque car le rôle du tacticien est moins déterminant que celui du navigateur. Du coup, c’est Malo qui prend la place de numéro 1. Il est léger, très vif et rapide ».
Navigateur professionnel et multiple vainqueur du Tour de France à la Voile, Fabien Henry est donc un skipper heureux : « Ce rôle est intéressant car il me permet d’aborder toutes les facettes du métier : le sportif évidemment mais aussi la gestion de l’équipe et les relations avec Franck et Tanguy qui sont toujours très enrichissantes ».

Reste maintenant à mettre en pratique le travail réalisé cet hiver avec deux objectifs : devancer Courrier Dunkerque, certes, mais aussi les autres concurrents dont on ne connaît pas encore le potentiel. Et c’est bien là tout le sel d’une épreuve comme le Spi Ouest France qui, côté météo, s’annonce nettement moins fraiche et ventée que l’an dernier.

L’équipage de Groupama 34 :
1. Fabien Henry : skipper et piano
2. Tanguy Cariou : tacticien (sauf course offshore)
3. Tugdual Becquemie : barreur
4. Julien Villion : régleur de grand voile et navigateur
5. Matthieu di Russo : régleur des voiles d’avant
6. Devan Le Bihan : régleur de spi
7. Christophe André : équipier d’avant
8. Malo Bessec : équipier d’avant course offshore

Les concurrents de Groupama 34 :
1. Courrier Dunkerque – Daniel Souben
2. Bretagne Crédit Mutuel : Nicolas Troussel
3. Omansail : Sydney Gavignet
4. Ville de Genève : Benoît Groux
5. TPM COYCH : Florian Simonnot
6. Baya : E. de Turckheim
7. Vox Sea : A. Roig
8. Normandie : B. Choquenet
9. Nantes Saint Nazaire : J. Gellée

S’inscrire à la Newsletter hebdomadaire pour ne rater aucune actu nautique !

Devenez membre rédacteur et publiez tous vos articles gratuitement sur le site.

Les dernières infos du Spi Ouest France

Partager

Articles en relation