Nautisme info

Tour de France A la Voile: Cette nuit le Raz Blanchard

Tour de France A la Voile: Cette nuit le Raz Blanchard
juillet 09
17:31 2014
Bien manger, bien dormir, bien se couvrir… Les coureurs se préparent physiquement et psychologiquement à se dépasser, à repousser les limites, à tenir. Ce qui les attend ? Une étape de ralliement de 24h vers Granville, avec le passage du mythique Raz Blanchard. Départ de Dieppe à 17h : accrochez-vous, ça va mouiller !

La première étape de ralliement entre Dunkerque et Dieppe était musclée. Celle entre Dieppe et Granville s’annonce encore plus sportive. « Il va faire chaud pour un mois de novembre », ironise Gérald Véniard, navigateur à bord de Team Oman Sail. La situation est assez bien résumée.

 

Nous sommes en plein été mais la météo ne prévoit pas vraiment un temps estival : un fort vent de Nord-Nord Ouest entre 20 et 30 nœuds et un temps pluvieux. L’ambiance humide ne viendra pas vraiment du ciel, cela dit. Parce qu’ils progresseront contre le vent, et donc contre la mer, jusqu’à la Pointe du Cotentin, les équipages vont passer une vingtaine d’heures à se faire rincer par les embruns. Au départ de Dieppe, les M34 vont d’abord tirer des bords au près pendant une vingtaine de milles. Ils mettront ensuite de l’Ouest dans leur route pour entamer la traversée de la baie de Seine, soit 110 milles sans virer, contre le courant, à une allure entre le près et le travers. Les bateaux seront engagés dans une course de vitesse pure, où le jeu consiste à trouver le meilleur angle pour progresser contre le vent tout en négociant efficacement le passage dans la mer formée. Cet exercice demandera une concentration extrême au barreur et au régleur de grand-voile qui travaillent ensemble pour faire marcher le bateau. Quant aux équipiers au rappel, ils devront endurer les coups de boutoir des vagues et accepter la douleur des filières qui lacèrent les hanches. Il faudra aller faire une courte sieste de temps en temps et tenter d’oublier qu’il fait froid, que tout est trempé et que la délivrance est au bout d’un interminable bord de 14h !

 

Arrivés au Raz Blanchard en milieu de matinée demain, les navigateurs devront décider quel est le moment le plus opportun pour envoyer le spi et plonger sur Granville. Les 60 derniers milles seront une vraie récompense. Enfin au portant, les bateaux fonceront sur Granville avec le courant favorable. Ils devraient être à l’entrée du port vers 16h00.

 

A Granville, la fête battra son plein puisque le Village Animations situé sur le port de Plaisance de Hérel  sera ouvert depuis 11h déjà le jeudi 10. Jusqu’à 23h les 10 et 11, le public pourra profiter des nombreuses animations et concerts sur le Village Animations et activités nautiques sur les plages de Jullouville et de Coudeville!

 

Les mots de :

 

Christopher Pratt, navigateur sur Bretagne – Crédit Mutuel Elite

« Dieppe – Granville, c’est un peu l’étape de montagne du Tour de France à la Voile. Le passage du Raz Blanchard est un incontournable de l’épreuve. Nous devrions y être en fin de matinée. Mais avant, nous devons avaler 20h de navigation dans des conditions musclées, au près, dans une mer assez formée. Il ne fera pas chaud et il va pleuvoir. Ca va être costaud. Dans ces conditions, les équipages expérimentés sont avantagés. Cela se joue sur un tas de détails dans la préparation : anticiper la casse, bien manger, bien dormir. »

 

Arthur Le Vaillant, navigateur sur Nantes – Saint Nazaire

« Nous nous attendons à une étape rock’n’roll, surtout la nuit. Il va y avoir de l’air ! Nous allons devoir chanter pour se donner du courage. Pour nous qui sommes amateurs, ça va être particulièrement dur. Il ne faut pas que l’on se fasse distancer par les pros. Si nous décrochons, c’est vraiment dur de garder l’envie jusqu’au bout, surtout dans ces conditions hivernales ! Les rôles du skipper et du navigateur sont fondamentaux sur ce genre d’épreuve. Il y aura forcément des moments où les gars auront un coup de mou. La cohésion de l’équipage joue énormément dans la réussite de la course. Ca se joue beaucoup dans la tête. Pour que les équipiers soient efficaces au rappel, il faut qu’ils soient motivés. Mais c’est génial. Il ne faut surtout pas se plaindre. C’est l’occasion unique de se dépasser, de sortir du quotidien, de repousser les limites, de se forger une expérience. Nous avons beaucoup de chance en fait. Vivre ensemble ce genre d’épreuve, c’est très formateur. »

 

Gérald Véniard, navigateur de Team Oman Sail

« Ca ne va pas être une partie de plaisir ! Cela dit, il va faire chaud pour un mois de novembre. Nous allons traverser une zone entre deux fronts avec des rafales à 30 nœuds et une mer, comment dire… pourrie ! Dans notre jargon de marin, la traversée de la baie de Seine va ressembler à une course de sangliers. Il va falloir foncer dans la mer formée, au bon plein, le plus vite possible et sur un seul bord. Il va falloir trouver le bon réglage pour sauter dans les vagues. Nous allons enfiler les combinaisons sèches dès le départ. Le barreur et le régleur vont essayer d’aller dormir une demi-heure toutes les quatre heures et les équipiers vont se prendre des paquets de mer dans les yeux pendant des heures. Il va falloir tenir le coup pendant 24 h ! »

 

Erwan Le Roux, navigateur sur Courrier Dunkerque 3

« Nous allons partir bien couverts et entamer la course en tirant des bords de près. Nous allons suer dans les cirés, ça va nous réchauffer ! Ensuite ce sera du bon plein jusqu’au Raz Blanchard où nous allons nous faire doucher d’embruns. Ce ne sera pas simple, loin de là, surtout qu’il va faire nuit. Pour le moral c’est plus dur à encaisser. Ensuite, ce sera la délivrance au Cap de la Hague où nous pourrons enfin envoyer le spi et foncer vers Granville. »

 

Les courses

Le 11 juillet : départ ponton 9h30 et retour ponton 17h

Le 12 juillet : départ ponton 6h30 pour la 3ème étape de ralliement vers Roscoff

 

A terre à Granville, les 10 et 11 juillet

Ouverture du Village Animations : 11h – 23h

 

Classement général provisoire avec 8 courses :

1 Groupama 34, Franck Cammas        240 pts

2 Courrier Dunkerque 3, Daniel Souben 237 pts

3 Team OmanSail, skipper, Sidney Gavignet     225 pts

4 Bretagne – Crédit Mutuel Elite, skipper Nicolas Troussel          214pts
5 Ville de Genève – Carrefoux Addictions, Nicolas Groux           209 pts

6 Normandy – Acerel, Baptiste Choquenet         204 pts

7 Toulon Provence Méditerranée, Florian Simonnot       199 pts

8 Nantes Saint-Nazaire, Jean-Baptiste Gellée     191 pts

9 Be Brussels Bienne Voile, Delphine Wolters et Yann Burkhalter           170 pts

 

Classement général technique provisoire après 7 courses :

1 Courrier Dunkerque 3, Daniel Souben          165 pts

2 Groupama 34, Franck Cammas          165 pts

3 Team Oman Sail, skipper, Sidney Gavignet    156 pts (…)

 

Classement général amateur provisoire après 6 courses :

1 Normandy – Acerel, Baptiste Choquenet       204 pts

2 Toulon Provence Méditerranée, Florian Simonnot       199 pts

3 Nantes Saint-Nazaire, Jean-Baptiste Gellée     191 pts

4 Be Brussels Bienne Voile, Delphine Wolters et Yann Burkhalter           170 pts

S’inscrire à la Newsletter hebdomadaire pour ne rater aucune actu nautique !

Devenez membre rédacteur et publiez tous vos articles gratuitement sur le site.

Les dernières actus du Tour de France à la voile

Partager

Articles en relation